Le mélange de produits céréaliers en milieu agricole à titre de source éventuelle d'allergènes alimentaires

Mélange des grains en milieu agricole

Au Canada, ainsi qu'ailleurs dans le monde, la culture de grains céréaliers à proximité immédiate d'autres grains, oléagineux et légumineuses constitue, de longue date, une pratique agricole courante. En outre, il est possible que ces grains soient récoltés et transportés avec le même équipement ainsi qu'entreposés dans les mêmes installations. Par conséquent, la tâche devient très ardue lorsqu'il s'agit d'éviter le mélange des résidus de ces diverses cultures, lequel fait en sorte que certaines céréales puissent se retrouver en faible teneur dans d'autres produits céréaliers. Une telle présence fortuite est généralement dénommée mélange, mais parfois les expressions présence fortuite ou accidentelle ou encore contamination croisée agricole sont utilisées pour la désigner. 

De fait, le mélange est un phénomène auquel on s'attend généralement dans le contexte des pratiques industrielles en vigueur. D'ailleurs, cette question est abordée dans le document  Grades et normes de grains publié par la Commission canadienne des grains. Les normes de qualité visant les grains céréaliers sont établies afin de veiller à ce que le marché intérieur et les pays importateurs puissent compter sur des denrées dignes de confiance. Néanmoins, dans certains cas, la culture récoltée peut être mélangée et contenir, en faible teneur, un allergène alimentaire ou une source de gluten provenant, par exemple, du soya, du blé, du seigle ou de l'orge. 

Certains processus en usage contribuent à nettoyer les céréales, les oléagineux et les légumineuses avant qu'ils soient transformés en farines ou en d'autres ingrédients. Ces processus sont généralement fondés sur les propriétés physiques de ces cultures, par exemple sur leur taille et leur forme, ce qui en permet le triage. L'efficacité de ces processus aux fins de la réduction du degré de présence fortuite de quantités à l'état de traces d'autres types de grains, d'oléagineux ou de légumineuses dans les grains céréaliers, mais non aux fins de l'élimination de cette présence, a été démontrée.

Que fait Santé Canada?

Actuellement, Santé Canada consulte d'autres ministères fédéraux concernés par la chaîne d'approvisionnement en grains céréaliers dans le but de comprendre de manière plus approfondie la nature et la portée du mélange de grains en milieu agricole ainsi que son incidence sur les personnes atteintes d'allergies alimentaires ou d'intolérance au gluten. À titre de mesure provisoire, Santé Canada a élaboré des lignes directrices à l'intention des consommateurs, lesquelles traitent d'un certain nombre d'allergènes alimentaires possiblement présents dans des denrées particulières.

Que pouvez-vous faire?

Il convient d'appliquer les lignes directrices de Santé Canada à l'intention des Canadiens allergiques, afin d'éviter les risques :

De plus, il est possible de s'abonner à l'Avis électronique sur les allergies alimentaires de Santé Canada. Il s'agit d'un service gratuit qui vous permet de demeurer au fait des avis diffusés ainsi que des développements scientifiques et réglementaires dans le domaine des allergies et des intolérances alimentaires.

Ressources supplémentaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :