Comment les jeunes adultes peuvent réduire les risques liés à la consommation d’alcool

La consommation d'alcool est courante chez les jeunes adultes (de 18 à 25 ans). Certains jeunes adultes s'adonnent à une consommation excessive d'alcool, ce qui pose des risques pour leur santé et leur bien-être. Cette page propose des conseils sur la manière dont les jeunes adultes peuvent réduire les risques liés à la consommation d'alcool.

Sur cette page :

Si tu ne veux pas boire

De nombreuses personnes ne consomment pas d'alcool. L'alcool n'est pas pour tout le monde, et il est tout à fait normal de ne pas en consommer. Par exemple, parmi les étudiants de niveau postsecondaire :

Si tu ne veux pas boire, tu peux essayer ceci :

Conseils pour réduire les risques liés à la consommation d'alcool

Si tu prévois consommer de l'alcool, voici des moyens de réduire vos risques :

Connais tes limites

Avant de commencer à boire, il est important de connaître tes limites et de te fixer un nombre maximum de consommations. En informant tes amis de tes intentions et en respectant tes limites de consommation, tu réduiras les risques.

Planifie ton retour à la maison en toute sécurité

Lorsque tu commences à boire, il devient plus difficile de réfléchir clairement et de prendre des décisions rationnelles. Tu devrais donc planifier ton retour à la maison en toute sécurité avant même de commencer à boire.

Pour passer une bonne soirée et rentrer chez toi en toute sécurité :

Mange avant de boire l’alcool

Boire de l'alcool le ventre vide peut en amplifier les effets. En effet, l'alcool met moins de temps à agir lorsqu'il n'y a pas de nourriture dans l'estomac. Avant de boire, il est préférable de consommer des aliments riches en protéines et en matières grasses, afin que les effets de l'alcool soient plus progressifs.

Fais attention à ta façon de consommer

Tu devrais modérer ton rythme de consommation d'alcool. Boire de l'alcool trop vite peut avoir un effet immédiat et peut conduire à un excès, ce qui peut entraîner une intoxication à l'alcool.

Bois de l'eau entre chaque verre

L'alcool déshydrate le corps. Boire de l'eau entre chaque verre :

Fais attention si tu mélanges l'alcool avec d'autres boissons non alcoolisées

Le mélange d'alcool avec d'autres boissons non alcoolisées fait en sorte qu'il est plus difficile de savoir la quantité d'alcool que tu consommes et ses effets sur toi.

Par exemple :

Ne laisse jamais ton verre sans surveillance

Tu devrais garder ton verre près de toi à tout moment et faire preuve de vigilance lorsque tu acceptes un verre d'une autre personne. Cela te permettra de savoir quel type d'alcool tu bois et de veiller à ce que personne n'ajoute de drogue dans ton verre.

Évite de mélanger de l'alcool avec d'autres drogues

L'alcool peut interagir avec d'autres drogues de façon imprévisible, inattendue et dangereuse. Par exemple :

Pour éviter ces risques, il est plus prudent d'éviter de mélanger l'alcool et d'autres substances. Si tu as l'intention de consommer une autre drogue, évite de le faire lorsque tu as bu.

Les effets de l'alcool

La consommation d'alcool peut avoir de nombreux effets à court et à long terme sur ta santé. Si tu veux en savoir plus, consulte la page Les risques de l'alcool pour la santé.

Tu peux réduire ces risques en faisant attention à la façon dont tu bois. Les Directives de consommation d'alcool à faible risque du Canada contiennent des renseignements utiles sur les limites recommandées.

Si tu es enceinte ou tu prévois le devenir, le choix le plus sûr est de ne pas consommer d'alcool du tout. Pour en savoir plus, consulte la page Prévention du trouble du spectre de l'alcoolisation fœtale.

À faire en cas d'urgence liée à l'alcool

Une intoxication à l'alcool résultant d'une consommation excessive peut être dangereuse. Elle peut entraîner un arrêt respiratoire et la mort.

Il peut être difficile de faire la différence entre une personne très saoule et une situation plus grave où la personne est victime d'une intoxication à l'alcool.

Pour se souvenir des symptômes courants de l'intoxication à l'alcool, pense à l'acronyme PRIVÉ :

Si une personne de ton entourage présente l'un de ces symptômes, elle pourrait avoir besoin de soins médicaux immédiats.

À faire lorsqu'une personne est victime d'une intoxication à l'alcool

Si un ami ou une personne de ton entourage est victime d'une intoxication à l'alcool, tu dois prendre les mesures suivantes pour l'aider :

  1. Vérifie comment se porte la personne en lui parlant ou en la secouant légèrement.
  2. Si elle ne réagit pas, demande de l'aide (911). N'oublie pas que si tu demandes de l'aide et tu es en possession d'autres drogues, sache que la Loi sur les bons samaritains peut te protéger.
  3. Fais asseoir la personne. Si elle est incapable de s'asseoir, allonge-la sur le côté, en position de récupération (Figure 1) pour prévenir l'étouffement.
    Figure 1 : Position de récupération
    Une personne qui aide une autre personne à se mettre en position de récupération (allongée sur le côté gauche, genou droit plié, bras gauche tendu et main droite soutenant la tête).
    Figure 1 - Version textuelle

    Une personne qui met quelqu'un en position de récupération. Les caractéristiques de la position de récupération comprennent :

    •  allongée sur le côté gauche
    •  les voies respiratoires sont dégagées avec la tête soutenue par la main droite
    • genou droit plié pour éviter de rouler sur le ventre
     
  4. Ne laisse pas la personne seule.
  5. Tente de savoir si la personne a consommé d'autres substances et en quelle quantité.

Affiches à diffuser

Ces affiches ont été créées « pour les étudiants par les étudiants », afin d'aider les étudiants de niveau postsecondaire à prendre des décisions éclairées sur la consommation d'alcool et à en réduire les méfaits possibles. Élaborées par Étudiant.es canadien.nes pour les politiques éclairées sur les substances psychoactives (ECPESP), avec le soutien de l'Agence de la santé publique du Canada et le réseau Partenariat en éducation postsecondaire - Méfaits de l'alcool (PEP-MA), les affiches sont à la disposition de quiconque cherche des outils pour aider à réduire les risques liés à la consommation d'alcool chez les étudiants.

Boire : c’est ta décision (affiche)

Conseils si tu ne veux pas boire et sur la façon de réduire les risques lorsque tu bois

Tu bois ce soir? (affiche)

Conseils pour réduire les risques liés à la consommation d’alcool

Est-ce que ça va? (affiche)

À faire en cas d'urgence liée à l’alcool

Des illustrations pour les médias sociaux comportant des messages similaires sont également disponibles sur demande. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec l'Agence de la santé publique du Canada à l'adresse suivante : phac.ppsu-aspc.pcps@canada.ca.

Notes de bas de page

Note de bas de page i

Enquête canadienne sur la consommation d’alcool et de drogues dans les établissements d’enseignement postsecondaire 2019/2020 https://sante-infobase.canada.ca/alcool/eccadeep/

Retour à la référence de la note de bas de page i

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :