Comment parler à un membre de sa famille ou à un ami de sa consommation de drogues et d'alcool

Les signes d'une consommation néfaste de drogues et d'alcool, comment parler à quelqu'un de sa consommation de drogues et d'alcool, et comment obtenir de l'aide.

Sur cette page

Il peut être difficile de parler avec une personne que vous aimez sur sa consommation de drogue ou d'alcool, mais c'est important. La consommation de substances, comme les drogues et l'alcool, peut avoir des effets néfastes sur la vie d'une personne et sur celle de son entourage. La famille et les amis constituent un système de soutien important pour une personne qui cherche de l'aide.

Signes à surveiller

Si vous commencez à remarquer qu'un membre de votre famille ou un ami agit différemment qu'auparavant ou à des problèmes dans divers aspects de sa vie, il se peut qu'il soit aux prises avec la consommation de substances, comme les drogues ou l'alcool. Voici quelques signes que vous pouvez observer:

Changement de personnalité

  • S'isoler de leurs amis et de leur famille
  • Des changements extrêmes dans leur comportement et leur humeur, comme par exemple :
    • se disputer et se battre davantage avec la famille et les amis, surtout lorsque quelqu'un fait des commentaires sur leur consommation de drogues ou d'alcool
    • être triste, en colère ou anxieux lorsqu'ils ne consomment pas de drogues ou d'alcool
  • Difficulté à se souvenir de certaines choses ou à rester alerte
  • Troubles de concentration, de mémoire et de capacité à réfléchir et à prendre des décisions
  • Prendre des risques pour obtenir et consommer des drogues ou de l'alcool
  • Perte d'intérêt pour les activités qu'ils aimaient auparavant

Changement dans les habitudes de consommation de drogues ou d'alcool

  • Consommer des drogues ou de l'alcool dès le matin, à l'école ou au travail
  • Consommer davantage de drogues ou d'alcool pour obtenir le même effet
  • Consommer plus souvent
  • Consommer seul
  • Dépenser plus d'argent en drogues ou en alcool
  • Se tourner vers la drogue ou l'alcool pour faire face à ses problèmes
  • Choisir de nouvelles activités et de nouveaux amis en fonction de la consommation de drogues ou d'alcool
  • Essayer de nouveaux types de drogues, ou mélanger des drogues et de l'alcool, pour obtenir un effet plus intense

Difficulté à gérer les aspects fondamentaux de sa vie en raison d'une consommation accrue de drogues et d'alcool

  • Obtention de mauvaises notes à l'école ou baisse de la productivité au travail
  • Manquer l'école ou le travail
  • Une mauvaise santé
  • Finances instables
  • Des relations tendues ou crispées
  • Baisse de l'estime de soi

Comment parler à quelqu'un de sa consommation de drogue ou d'alcool

Il arrive qu'une personne ne se rende pas compte que sa consommation de drogue ou d'alcool est devenue un problème. Parler avec elle peut l'aider et l'encourager à chercher de l'aide.

Entamer la conversation peut être difficile ou inconfortable, mais il existe des moyens de montrer que vous vous souciez d'elle. Sachez que la conversation peut faire ressortir des émotions fortes et ne pas se dérouler comme vous le souhaitez. Ce n'est pas grave. Vous montrerez quand même à votre proche que vous vous souciez de lui.

Apprenez les faits

Choisissez le moment et le lieu avec soin

  • N'abordez pas le sujet lorsque la personne est sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool
  • Assurez-vous d'être dans un endroit privé où personne ne peut entendre

Écoutez

  • L'objectif est d'avoir une conversation dans les deux sens
  • Il peut y avoir des raisons sous-jacentes à la consommation de drogues ou d'alcool, comme des problèmes de santé mentale, y compris la dépression, ou pour faire face à des traumatismes ou des violences antérieurs ou actuels
  • Soyez à l'écoute de ces problèmes potentiels et reconnaissez leurs sentiments et leurs expériences sans les questionner plus
  • Cela peut aider à déterminer le type d'aide que vous encouragez votre ami ou le membre de votre famille à chercher

Ne stigmatisez pas

  • Soyez conscient de votre propre ton et de vos préjugés
  • Évitez de porter un jugement

Respectez l'étape où elle se trouve dans son parcours

  • Écoutez et répondez aux souhaits de la personne à qui vous parlez
  • Offrez-lui du soutien et des ressources, mais en fin de compte, c'est à elle que revient la décision de demander de l'aide
  • Ne vous attendez pas à un changement radical de pensée ou de comportement sur-le-champ
  • Le rétablissement est possible, mais le chemin vers le bien-être est différent pour chacun

Dressez une liste des bonnes choses de la vie

  • Parfois, les gens peuvent perdre de vue les bonnes choses qu'ils ont dans leur vie et leurs forces personnelles
  • Rappelez-leur qu'il y a des amis, des membres de la famille, des groupes, des activités et d'autres choses qui font que demander de l'aide en vaut la peine
  • Reconnaissez leurs forces et leur capacité à surmonter cette situation

Soyez patient

  • Une conversation sur les drogues et l'alcool est difficile et peut mettre une personne en colère ou sur la défensive
  • Ne précipitez pas la conversation et ne vous sentez pas obligé de trouver une solution tout de suite
  • Si vous devez revenir et avoir d'autres conversations un autre jour, faites-le
  • Dites-lui que vous êtes là pour lui et qu'il peut vous parler à tout moment

Vos mots comptent

Faites attention au langage que vous utilisez lorsque vous parlez de drogue ou d'alcool à quelqu'un. Si une personne a l'impression d'être traitée de façon désobligeante ou jugée, elle sera moins encline à demander de l'aide.

  • Utilisez un langage centré sur la personne, par exemple dites "une personne qui consomme des drogues" au lieu de "consommateur de drogues"
  • Utilisez des mots neutres et médicalement exacts pour décrire la consommation de drogues ou d'alcool
  • Utilisez un langage qui met l'accent sur le fait que la santé et le bien-être sont possibles, mais qu'ils sont différents pour chacun

En savoir plus sur la stigmatisation et pourquoi les mots comptent

Obtenir de l'aide

Encouragez le membre de votre famille ou votre ami à téléphoner, à se rendre sur place ou à lire les informations en ligne. Vous pouvez même proposer de l'accompagner en guise de soutien s'il est nerveux à l'idée d'y aller seul.

En plus de votre soutien en tant que membre de la famille ou ami, il existe des ressources dans votre communauté qui peuvent vous aider.

Pour en savoir plus

Prendre soin de soi

Avant de pouvoir aider quelqu'un d'autre, vous devez prendre soin de vous. Aider quelqu'un peut être épuisant sur le plan mental, physique et émotionnel.

N'oubliez pas que vous n'avez pas besoin de prendre en charge tous les problèmes de votre proche ou de votre ami. Il est important de protéger votre bien-être mental et émotionnel lorsque vous êtes confronté à des problèmes graves.

Gardez espoir, n'abandonnez pas. Demandez de l'aide et du soutien.

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :