Le formaldéhyde dans votre maison

Le formaldéhyde est un composé organique volatil (COV) que l'on retrouve communément dans l'air intérieur des résidences. Renseignez-vous sur les sources de formaldéhyde, ses effets sur la santé et les façons de réduire l'exposition au formaldéhyde dans votre maison.

Sur cette page

Sources de formaldéhyde dans l'air intérieur

Le formaldéhyde peut être libéré dans l'air intérieur de deux façons :

  • Émissions de gaz
  • Combustion (matériaux qui brûlent)

L'émission de gaz se produit lorsque des matériaux de construction ou de rénovation, des meubles, des armoires et des produits ménagers libèrent du formaldéhyde. Ces produits peuvent être :

  • des produits chimiques, comme les :
    • colles
    • vernis
    • peintures
    • finis de plancher
  • des produits ménagers, comme :
    • le carton
    • le papier peint
    • les produits de papier
    • les tissus à pressage permanent comme les draperies
  • certains produits de bois composite qui utilisent des colles contenant du formaldéhyde, notamment :
    • les panneaux de particules
    • les panneaux de fibres à densité moyenne
    • le bois franc et les panneaux de contreplaqué

Les sources de formaldéhyde provenant de la combustion (matériaux qui brûlent) peuvent être :

  • la fumée de tabac
  • les appareils au gaz ou au mazout dont le système d'évacuation est défectueux
  • la fumée provenant de foyers et de poêles à bois
  • les gaz d'échappement des véhicules provenant de l'extérieur ou de garages attenants

En général, les sources à dégagement gazeux émettent de moins en moins de formaldéhyde au fil du temps. Toutefois, cela peut prendre des semaines - et parfois même des mois ou des années - à disparaître complètement. Les niveaux de formaldéhyde sont d'habitude plus élevés dans les maisons plus récentes ou récemment rénovées. La quantité de formaldéhyde ainsi émise augmente également pendant les journées chaudes et humides. Par conséquent, les concentrations sont souvent plus élevées en été et dans les climats plus chauds.

Effets du formaldéhyde sur la santé

Le formaldéhyde est un irritant. L'exposition à des concentrations élevées de formaldéhyde peut causer des sensations de brûlure aux yeux, au nez et à la gorge.

L'exposition à long terme à des concentrations modérées de formaldéhyde (à des niveaux plus faibles que ceux qui causent des irritations) peut aggraver les symptômes d'asthme, surtout chez les enfants et les nourrissons. Elle peut également être reliée à d'autres symptômes respiratoires et à une sensibilité allergique.

Le formaldéhyde est classé comme étant une « substance cancérogène pour les humains » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Il a été lié à une forme rare de cancer des fosses nasales chez les travailleurs industriels exposés à de très fortes concentrations de ce gaz sur une base régulière pendant plusieurs années. Ces concentrations sont beaucoup plus élevées que celles que vous retrouvez généralement dans vos résidences. Le risque de cancer par rapport aux concentrations de formaldéhyde que l'on retrouve dans la plupart des foyers au Canada est très faible.

Effets de différentes concentrations de formaldéhyde sur la santé

À des concentrations faibles de formaldéhyde (moins de 50 μg/m3 (40 ppb)) :

  • aucun effet secondaire n'est attendu

À des concentrations modérées de formaldéhyde (plus de 50 μg/m3 (40 ppb)) :

  • L'exposition à long terme peut entraîner des symptômes respiratoires et d'asthme, surtout chez les enfants, comme :
  • de la toux
  • une respiration sifflante
  • une sensibilité allergique

À des concentrations élevées de formaldéhyde (plus de 123 μg/m3 (100 ppb)) :

  • Le risque d'irritation ou de sensation de brûlure aux yeux, au nez et à la gorge lié à une exposition à court terme augmente avec la concentration.
  • Le risque de symptômes respiratoires est plus élevé à la suite d'une exposition à long terme.

Limites d'exposition recommandées dans l'air intérieur

Nous recommandons des limites d'exposition maximum pour deux types d'exposition :

  • Exposition à court terme : 123 µg/m³ ou 100 ppb sur une moyenne d'une (1) heure afin de prévenir l'irritation des yeux, du nez ou de la gorge.
  • Exposition à long terme : 50 µg/m³ or 40 ppb sur une moyenne d'au moins 8 heures afin d'éviter les problèmes respiratoires chez les enfants asthmatiques.

Exposition à court terme

La limite d'exposition à court terme protège contre les problèmes de santé qui sont associés à l'exposition à des concentrations élevées sur une courte période (par exemple une heure). Ce type d'exposition pourrait survenir, par exemple, lorsqu'on utilise de la peinture ou des vernis contenant du formaldéhyde. La limite d'exposition à court terme que nous recommandons se situe à 10 fois moins que le niveau le plus bas auquel on a observé des symptômes afin d'aider à protéger les individus les plus sensibles.

Exposition à long terme

La limite d'exposition à long terme protège contre les problèmes de santé qui sont associés à l'exposition à des concentrations moins élevées de formaldéhyde, mais sur une longue période, c'est-à-dire plusieurs mois ou années. Les niveaux de formaldéhyde peuvent varier avec le temps. La meilleure façon de mesurer les niveaux d'exposition à long terme est en prenant des échantillons d'air intérieur durant une période plus longue (8 heures ou plus). L'exposition à long terme au formaldéhyde à des niveaux supérieurs à la limite d'exposition recommandée dans l'air intérieur a été associée à :

  • une sensibilité allergique accrue
  • l'asthme diagnostiqué par un médecin
  • une inflammation des voies respiratoires

La limite d'exposition à long terme que nous recommandons vise à protéger les enfants asthmatiques puisqu'ils peuvent être plus sensibles aux effets du formaldéhyde.

Les limites d'exposition que nous recommandons vous protègent également contre le risque de cancer.

Concentrations de formaldéhyde dans les habitations au Canada

Santé Canada a mesuré les concentrations de formaldéhyde dans plusieurs habitations dans des villes canadiennes. Les concentrations moyennes mesurées sur une journée dans les habitations canadiennes étaient inférieures à la limite d'exposition à long terme recommandée (c.-à-d. environ 10-40 μg/m3 ou 8-32 ppb).

Les concentrations de formaldéhyde dans l'air intérieur des habitations dépendent de plusieurs facteurs, notamment :

  • le nombre et les types de sources dans l'habitation
  • la quantité de ventilation : l'air frais introduit à l'intérieur fait diminuer les concentrations à l'intérieur
  • la température et l'humidité : une température et un taux d'humidité plus élevés font augmenter les concentrations générées par les émissions de gaz de certains produits
Figure

Figure - Équivalent textuel

Une échelle de 0 à 140 représentant les niveaux de concentration de formaldéhyde apparaît à gauche. Les éléments d'information suivants apparaissent à droite de leur niveau correspondant :

  • Limite d'exposition à court terme recommandée par Santé Canada pour prévenir l'irritation des yeux, du nez ou de la gorge (123 μg/m3)
  • Limite d'exposition à long terme recommandée par Santé Canada pour protéger contre les symptômes respiratoires chez les enfants asthmatiques (50 μg/m3)
  • Concentration moyenne dans les habitations canadiennes (10-40 μg/m3)

Comment réduire l'exposition au formaldéhyde dans votre maison

Le meilleur moyen de limiter la quantité de formaldéhyde présente dans l'air intérieur est de :

  • veiller à ce que la ventilation soit adéquate dans votre maison
  • réduire, éliminer ou prévenir le plus de sources possible

Pour réduire les concentrations de formaldéhyde dans votre maison :

  • améliorer l'aération de votre maison en introduisant de l'air sec et frais. Les concentrations de formaldéhyde sont plus élevées à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Pour prévenir l'augmentation des concentrations de formaldéhyde dans votre maison :

  • Ne permettez à personne de fumer à l'intérieur
  • Choisissez des produits ménagers à faible taux d'émission, si possible
  • Tenez vos foyers, cheminées et poêles à bois propres et exemptes d'obstructions
  • Ne laissez pas fonctionner les voitures ou autres équipements au gaz dans des garages attenants ou près des portes ou des fenêtres
  • Maintenez un taux d'humidité d'environ 50 % en été et 30 % en hiver
  • Utilisez un déshumidificateur ou un humidificateur, au besoin

Pour prévenir l'augmentation des concentrations de formaldéhyde dans votre maison lors de rénovations :

  • Ouvrez les fenêtres et augmentez la ventilation, surtout lorsque vous :
    • peinturez
    • vernissez
    • posez de la moquette nécessitant l'utilisation de colles
  • Choisissez des produits à faible taux d'émission, si possible
  • Choisissez des meubles ou des armoires de bois composite dont tous les côtés sont recouverts de stratifié ou de revêtement de plastique, ou scellez vous-mêmes ces articles à la maison

Dépistage de formaldéhyde dans votre maison

En général, un dépistage de formaldéhyde dans votre maison n'est pas nécessaire. Si vous vous inquiétez par rapport aux niveaux de formaldéhyde, le mieux est d'améliorer l'aération et d'éliminer les sources. Si vous ou des membres de votre famille avez des symptômes pouvant être associés au formaldéhyde ou à une mauvaise qualité de l'air intérieur, vous devriez en parler à votre fournisseur de soins de santé.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :