Aménagement d’une pelouse

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous appréciez une pelouse resplendissante de santé. En plus d'être agréable, la pelouse remplit de multiples fonctions : filtrer les contaminants, modérer la température ambiante, absorber l'eau et empêcher l'érosion du sol.

Les conditions idéales pour aménager une pelouse sont :

  • un terrain plat, légèrement en pente, sans dépression
  • un sol loameux, profond, fertile et bien aéré, riche en matière organique, avec un pH légèrement acide (6,0 à 6,5), et offrant un bon drainage
  • un approvisionnement régulier en eau
  • un minimum de 6 heures d'ensoleillement par jour
  • une température de l'air de 16 à 24 ºC
  • une circulation à pied modérée

Comme il est peu probable de réunir toutes ces conditions, ayez des attentes réalistes en ce qui concerne l'apparence de votre pelouse. Adoptez dès le début une approche pratique pour diminuer le besoin d'avoir recours à des pesticides.

La planification d'une nouvelle pelouse

Avant de commencer les travaux, évaluez votre terrain. Déterminez comment vous utiliserez votre pelouse (par exemple, une aire de jeux), puis faites les vérifications suivantes :

  • la profondeur de la couche arable
  • le type de sol, la fertilité, le pH et la teneur en matière organique
  • les insectes, les maladies ou les plantes nuisibles déjà présents

Voir Comprendre le cycle de vie de votre pelouse pour en savoir plus.

Vérifiez aussi les caractéristiques suivantes :

  • le drainage efficace de l'eau
  • les fortes pentes
  • les zones ombragées recevant moins de 6 heures d'ensoleillement

Demandez-vous aussi comment les variations de température, d'ensoleillement et de précipitations influencent votre site. Consultez un centre de jardinage pour connaître les conditions climatiques de votre région et leurs effets sur la croissance des végétaux.

La prévention demeure le meilleur moyen de lutter contre les organismes nuisibles. Votre planification devrait comprendre les points suivants :

  • des modifications à long terme, comme l'amélioration du drainage aux endroits trop humides ou le remplacement du gazon à problème par d'autres sortes d'aménagements
  • un bon sol bien profond et riche en matière organique
  • un mélange de graminées qui convient aux conditions du milieu
  • l'identification de tout nouveau problème

La préparation du terrain

Il est important de préparer le terrain et le sol avant d'ajouter la terre :

  • Débarrassez le sol de tout débris (branches, morceaux de ciment ou de plastiques, de grosses pierres).
  • Travaillez le sol pour l'ameublir s'il est très compact.
  • Corrigez la pente des aires qui ne sont pas bien drainées.

S'il s'agit d'une nouvelle propriété, votre sol est peut-être compact à la suite du passage d'un équipement lourd. Pour bien pousser, le gazon a besoin d'une couche de terre de 10 à 20 cm (4 à 8 pouces) de bonne qualité.

  • Incorporez de la terre fraîche à la couche compacte, de façon à éviter d'éventuels problèmes de drainage. Un rotoculteur peut vous faciliter grandement la tâche.

Ajoutez au sol les amendements nécessaires pour créer des conditions propices à la croissance.

  • Le compost et la mousse de tourbe ajoutent de la matière organique au sol et tendent à acidifier le sol si l'on en ajoute souvent et en grandes quantités.
  • Le compost agit comme engrais.
  • La chaux augmente le pH du sol, et le soufre le diminue.

Épandez en surface un peu d'engrais de démarrage. Ce type d'engrais est plus riche en phosphore, ce qui stimule la croissance et le développement des racines des graminées. Vérifiez vos résultats d'analyse de sol et demandez conseil à un centre de jardinage.

Tassez légèrement le sol au moyen d'un rouleau, de telle façon que les empreintes de pieds apparaissent à peine lorsqu'on marche dessus.

Le choix des graminées

Au Canada, les pelouses sont surtout constituées de graminées pour climat froid, dont la période de croissance se situe principalement au printemps et à l'automne.

  • Le pâturin du Kentucky a besoin de plus de soleil (surtout le matin) que plusieurs autres espèces.
  • Les fétuques à feuilles fines tolèrent mieux l'ombre et poussent bien là où il n'y a que 4 à 6 heures d'ensoleillement par jour ou du soleil uniquement en fin de journée.
  • Le ray-grass est très résistant au va-et-vient et convient bien aux terrains de sports et de jeux.
  • Les espèces de type agrostide ne conviennent pas à la plupart des pelouses en raison d'un entretien exigeant.
  • Quelques variétés de graminées pour climat froid (p. ex. fétuques élevées, fétuques à feuilles fines, ray-grass) peuvent renfermer des endophytes. Ce sont des champignons utiles qui rendent la plante plus résistante à certains insectes nuisibles.

Une pelouse peut être composée de nombreuses graminées et plantes différentes.

  • Une pelouse formée de plusieurs espèces de graminées peut tolérer diverses conditions de croissance et être moins sensible aux dommages causés par les organismes nuisibles qu'une pelouse constituée d'une seule espèce de graminée.
  • La diversité des plantes peut également contribuer à empêcher les organismes nuisibles d'envahir  toute la pelouse.

Votre terrain peut présenter une pente raide ou une zone très ombragée par les arbres et les bâtiments. Ces conditions particulières exigent d'autres espèces de graminées ou de couvre-sol.

  • Si les conditions ne se prêtent pas à la croissance d'une pelouse, optez pour des plantes qui sont mieux adaptées au milieu. Votre centre de jardinage local pourra vous aider à choisir des plantes qui conviennent aux conditions de croissance de votre terrain.

L'engazonnement par placage ou par semis

Le gazon en plaques

  • permet d'avoir une pelouse instantanément;
  • est plus coûteux que l'engazonnement par semis;
  • exige un arrosage quotidien pour que le gazon s'enracine bien.

Les variétés de gazons en plaques offerts sur le marché ne conviennent pas nécessairement aux conditions de votre terrain.

Si vous optez pour le gazon en plaques, demandez quelques conseils à votre fournisseur sur la façon de poser les plaques afin d'obtenir les meilleurs résultats. Pour les grandes surfaces, il peut être plus avantageux de faire poser les plaques par un spécialiste.

  • Utilisez un rouleau pour presser les plaques afin d'avoir un bon contact entre les plaques et le sol.
  • Arrosez la nouvelle pelouse fréquemment et ne marchez pas dessus lorsqu'elle est mouillée.

L'engazonnement par semis

  • Il offre un plus grand choix d'espèces de graminées que le gazon en plaques.
  • Pour s'établir, les aires ensemencées auront besoin d'arrosages plus fréquents et sur une plus longue période que le gazon en plaques.

Le gazon obtenu à partir de semences peut avoir à faire davantage concurrence à d'autres plantes au cours de la première année.

Si vous décidez d'ensemencer, choisissez le meilleur mélange de semences à gazon possible d'après l'évaluation de votre terrain.

  • Ensemencez de la mi-août au début de septembre. Les mauvaises herbes poussent lentement au début de l'automne et feront moins concurrence aux semis fraîchement germés.
  • Suivez les instructions figurant sur le produit. Les conditions de votre terrain détermineront la quantité de semences à utiliser. Notez que le taux de germination diminue lorsque les semences sont plus vieilles.
  • Ensemencez, ratissez légèrement et passez le rouleau.
  • Arrosez légèrement et fréquemment afin d'entretenir une humidité constante dans la couche supérieure où se trouvent les semis.
  • Évitez de former des flaques d'eau.

L'entretien de votre nouvelle pelouse

Une fois que votre pelouse est établie, il est important de continuer à entretenir votre nouvelle pelouse et de résoudre tout problème sans délai. Vos efforts seront récompensés par une belle pelouse en santé, dont vous pourrez profiter durant plusieurs années!

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :