Document consensuel : Projet initiative trilatérale sur la sécurité des chargeurs alimentés par courant alternatif

Initiative de consultation anticipée Santé Canada/Canada, PROFECO/Mexique, CPSC/États-Unis

Enquête trilatérale sur les risques liés à la sécurité en ce qui concerne les chargeurs c.a. et USB (aussi appelés adaptateurs)

Introduction

La Consumer Product Safety Commission (CPSC, Commission de surveillance des produits de consommation) des États-Unis, Santé Canada et la Procuraduría Federal del Consumidor (PROFECO, agence fédérale pour la protection du consommateur) du Mexique, ci-après appelés les parties, ont formé une initiative trilatérale pour enquêter sur les incidents et les risques potentiels liés à la sécurité en ce qui concerne les chargeurs à courant alternatif (c.a.) et à bus série universel (USB). Les chargeurs c.a. sont habituellement utilisés pour alimenter les ordinateurs personnels portatifs. Les chargeurs USB sont des blocs d’alimentation à tension en courant continu (c.c.) de 5 volts qui peuvent être utilisés pour recharger les téléphones intelligents, les liseuses, les tablettes et de nombreux autres appareils.

Certains incidents signalés aux parties ont causé des brûlures découlant du contact avec des surfaces chaudes, parfois fusionnées ou déformées de blocs-piles, de téléphones intelligents, d’autres appareils électroniques ou même du chargeur. Il y a également eu des signalements d’incendie ou d’explosion initiés dans le chargeur ou dans un câble attaché au chargeur. D’autres rapports d’incident décrivent des blessures par décharge électrique lorsque l’utilisateur touche à un conducteur sous tension exposé lorsque le boîtier du chargeur est percé par la fusion ou brisé.

Ces incidents étaient plus fréquents pour les chargeurs qui n’avaient pas été évalués et homologués par une installation d’essai tierce. Donc, pendant l’examen technique, une attention particulière a été portée à la sélection et à l’évaluation des chargeurs non homologués et qui étaient en vente dans un des trois pays. Comme ces produits sont vendus dans les trois marchés, les parties ont mis à l’essai les échantillons selon une procédure d’essai commune. La procédure d’essais inclut des essais sélectionnés à partir des normes de sécurité facultatives applicables et d’autres essais considérés comme importants par les trois parties. Certains essais ne sont pas effectués sur les chargeurs c.a., puisqu’ils ne s’appliquent qu’aux chargeurs USB. Ce document consensuel tient compte des conclusions de toutes les parties après la mise à l’essai des échantillons et présente une proposition sur la façon d’aller de l’avant.

Essai de produits

La CPSC des États-Unis a effectué des essais sur des chargeurs c.a., Santé Canada a effectué des essais sur les chargeurs USB et la PROFECO du Mexique a effectué des essais sur les chargeurs c.a. et USB.

Analyse des résultats des essais

Chargeurs c.a. : Une analyse des résultats des essais a montré que tous les modèles de chargeur c.a. testés ont échoué à au moins un essai. La majorité des échecs ont eu lieu pendant un ou plusieurs des trois essais suivants : la température de la surface de l’unité pendant une utilisation normale sous la charge nominale, rigidité diélectrique et inflammabilité du boîtier de plastique.

De plus, pendant les étapes initiales des essais, certains échecs ont entraîné le déclenchement des disjoncteurs différentiels de fuite à la terre (DDFT). Cependant, lorsque le même modèle était connecté à un disjoncteur non DDFT, le disjoncteur non DDFT n’était pas déclenché. Les échantillons sont plutôt devenus inutilisables en raison d’arcs électriques internes. Au cours des nombreux cycles d’essais, les températures mesurées à l’équilibre thermique du boîtier de plastique sous charge nominale présentaient un risque de brûlure. Lorsque les essais de rupture diélectrique haute tension créaient un problème, l’échec indiquait que les unités présentaient un risque accru de décharge électrique par rapport aux unités de ce type qui réussissaient l’essai de rigidité diélectrique contenu dans les normes facultatives applicables.

Chargeurs USB : Tous les modèles de chargeur USB non homologués mis à l’essai ont échoué plusieurs essais. La majorité des échecs ont eu lieu pendant un ou plusieurs des essais suivants : rigidité diélectrique, raccordement des conducteurs, tension/compression, inflammabilité.

Les parties considèrent que les chargeurs USB non homologués peuvent présenter un risque d’incendie et de décharge électrique, ce qui peut causer des blessures par brûlures ou décharges électriques. Les chargeurs USB non homologués mis à l’essai présentent également un risque d’incendie indirect, car ils peuvent surchauffer et enflammer des matériaux inflammables à proximité. Les essais effectués ont permis de démontrer qu’aucun des chargeurs USB non homologués ne répond aux exigences de sécurité conçues pour éviter les dangers comme les incendies et les décharges électriques.

Un grand nombre des chargeurs USB non homologués mis à l’essai disposait seulement de l’étiquette CE comme indication de danger d’une tierce partie. Les parties considèrent que les produits qui disposent seulement d’un marquage CE ne sont pas conformes aux normes de sécurité, puisque les exigences relatives au marquage CE équivalent au plus à une promesse de conformation volontaire à une norme de sécurité. Dans les résultats des essais, les unités qui disposaient seulement du marquage CE ont obtenu des résultats aussi mauvais que les résultats des unités qui ne disposaient d’aucune marque d’homologation et échouaient les essais électriques, mécaniques et d’inflammabilité.

Vous trouverez des résultats d’essai détaillés dans le rapport fourni par les trois parties.

Conclusion

De nombreux essais utilisés dans le cadre du présent projet sont inclus dans les normes volontaires et sont obligatoires pour obtenir une homologation. L’homologation par une tierce partie n’est pas obligatoire dans toutes les administrations. Les parties croient que ces essais protègent adéquatement les utilisateurs contre certains risques associés aux chargeurs c.a. et USB.

Cependant, les parties s’entendent également pour affirmer qu’il existe encore certains risques non traités associés à ces produits. Les parties ont relevé les essais supplémentaires suivants qui, s’ils sont passés avec réussite, renforcent la sécurité des produits.

Chaque partie peut prendre des mesures ou encourager les autres parties à agir conformément à leurs propres procédures internes, mais s’efforcera de garder ouverts les canaux de communication avec les autres gouvernements pour maximiser le potentiel d’approches harmonisées à venir.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :