Cellulomonas biazotea - fiche d'information

Souche ATCC 486

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique de la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea, appelée une évaluation préalable, afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)], le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut être associée à des effets dangereux, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • La souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea est peu dangereuse pour la santé humaine et l'environnement, et l'exposition des des Canadiens et de l'environnement est faible. Par conséquent, il est conclu que la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea n'est pas nocive pour la santé humaine et l'environnement.

À propos de cet organisme

  • Cette évaluation préalable porte sur la souche ATCC 486 de l'organisme Cellulomonas biazotea. Cet organisme de priorité C (danger plus faible) a été évaluée dans le cadre de l'initiative sur les micro-organismes du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC).
  • La souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea est une bactérie qui pourrait avoir plusieurs utilisations domestiques, commerciales et industrielles. Les caractéristiques de la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea permettent son utilisation dans plusieurs applications, notamment comme supplément d'aliments pour animaux, dans les engrais et pour la biodégradation et la production de biocarburants.
  • La souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea a des caractéristiques en commun avec d'autres souches de l'espèce Cellulomonas biazotea qu'on trouve dans la nature.
  • D'après une enquête réalisée en 2009, la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea n'a pas été déclarée comme étant fabriquée ou importée au Canada.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • Selon les renseignements à la disposition du gouvernement du Canada, on ne s'attend pas que les Canadiens soient exposés à la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea ou qu'il soit rejeté dans l'environnement canadien.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Il n'existe aucun rapport d'infection, de toxicité ou d'effet immunitaire nocif chez l'humain, associé spécifiquement à Cellulomonas biazotea ou à la souche ATCC 486.
  • Dans l'éventualité peu probable d'une infection, la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea est sensible aux antibiotiques d'importance clinique.
  • Aucun effet nocif sur les espèces de l'environnement, qui serait attribué à la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea ou à des bactéries apparentées, n'a été déclaré.

Résultats de l'évaluation des risques

  • Compte tenu de tous les renseignements présentés dans cette évaluation, la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea pose un risque faible de nuire à la santé humaine.
  • De même, compte tenu de tous les renseignements présentés, la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea pose un risque faible de nuire aux organismes et à l'intégrité générale de l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Évaluation préalable finale de la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea le 24 févier 2018.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation préalable, le gouvernement a conclu que la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea n'est pas nocive pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement a également conclu que la souche ATCC 486 de Cellulomonas biazotea ne pénètre pas dans l'environnement à des niveaux qui peuvent être nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Le gouvernement propose qu'aucune autre mesure en vertu de la LCPE (1999) ne soit prise à l'égard de cet organisme, compte tenu du risque potentiel pour les Canadiens et pour l'environnement.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :