À propos des opioïdes

Nous vous invitons à participer à la consultation sur la Disponibilité sans ordonnance médicale de produits à faible dose de codéine, ouvert jusqu’au 8 novembre 2017.

Informez-vous sur les opioïdes, leurs effets secondaires et la façon la plus sécuritaire de les utiliser.

Sur cette page

Que sont les opioïdes?

Les opioïdes sont des médicaments aux propriétés analgésiques utilisés principalement pour soulager la douleur.

Les opioïdes peuvent également provoquer une sensation d'euphorie (un « high »), ce qui les rend d'avantage susceptibles d'être utilisés de façon inappropriée.

Les médicaments opioïdes peuvent être prescrits sous différentes formes :

  • codéine
  • fentanyl
  • morphine
  • oxycodone
  • hydromorphone
  • héroïne thérapeutique

Les opioïdes peuvent aussi être produits ou obtenus illégalement.

Médicaments opioïdes

Les opioïdes sont destinés à traiter la douleur intense.

Les médecins peuvent aussi parfois les prescrire pour le traitement d'autres affections comme :

  • la douleur aiguë (à court terme), de modérée à grave
  • la douleur chronique (à long terme)
  • la diarrhée, de modérée à grave
  • la toux, de modérée à grave

Les médicaments opioïdes sur ordonnance sont offerts sous diverses formes dont :

  • les sirops
  • les comprimés
  • les gélules
  • les vaporisateurs nasaux
  • les timbres transdermiques
  • les suppositoires
  • les liquides pour injection

Si l'on vous a prescrit un médicament opioïde :

  • vous devez le prendre seulement tel que prescrit
  • il ne doit jamais être utilisé par une personne pour laquelle il n'a pas été prescrit
  • il ne doit jamais être pris avec de l'alcool ou d'autres médicaments (à moins d'indication contraire)

Conservez votre médicament en lieu sûr afin de prévenir la consommation problématique par d'autres en :

  • ne partageant jamais votre médicament avec qui que ce soit
  • car cela est illégal et peut causer un grave préjudice à l'autre personne ou même entraîner sa mort
  • tenant le compte régulier du nombre de comprimés restant dans une plaquette ou une boîte
  • rangeant les opioïdes dans un endroit sûr, hors de la portée des enfants et des adolescents

Les médicaments opioïdes non utilisés doivent toujours être :

  • tenus hors de la vue et de la portée des enfants et des animaux de compagnie
  • rangés dans un endroit sûr afin d'en prévenir le vol, la consommation problématique ou l'exposition accidentelle
  • retournés à la pharmacie pour élimination sécuritaire si vous n'en avez plus besoin ou s'ils sont périmés
  • afin de prévenir tout usage illicite et de protéger l'environnement contre la contamination

Effets secondaires graves

Parmi les effets secondaires à court terme liés à l'utilisation d'opioïdes, on trouve :

  • la somnolence
  • la constipation
  • l'impuissance chez les hommes
  • la nausée et les vomissements
  • une sensation d'euphorie (un « high »)
  • des difficultés respiratoires pouvant entraîner ou aggraver l'apnée du sommeil
  • des maux de tête, des étourdissements et de la confusion pouvant entraîner des chutes et des fractures

Parmi les effets secondaires à long terme liés à l'utilisation d'opioïdes, on trouve :

  • une tolérance accrue
  • des troubles liés à l'utilisation de substances ou à la dépendance (toxicomanie)
  • des dommages au foie
  • l'infertilité chez les femmes
  • l'aggravation de la douleur (appelée « hyperalgésie induite par les opioïdes »)
  • des symptômes de sevrage potentiellement mortels chez les nourrissons dont la mère prend des opioïdes

Même lorsqu'ils sont prescrits pour traiter une affection particulière ou soulager la douleur, l'utilisation des opioïdes comporte des risques et de graves effets secondaires, dont notamment :

  • la dépendance
  • des troubles liés à l'utilisation de substances (toxicomanie)
  • la surdose

Si vous prenez des opioïdes depuis un certain temps, votre organisme s'habitue ou devient tolérant à la dose prise. Il se peut que vous ayez besoin d'une dose de plus en plus élevée d'opioïdes pour obtenir le même effet.

Vous êtes susceptible de ressentir des symptômes de sevrage si vous réduisez rapidement la dose d'opioïdes prise ou si vous cessez soudainement de la prendre. Si vous prévoyez réduire la dose, faites-le avec l'aide d'un fournisseur de soins de santé.

Consommation problématique d'opioïdes

Les opioïdes sont susceptibles d'entraîner une consommation problématique en raison de la sensation d'euphorie qu'ils peuvent provoquer (un « high »).

Les gens associent souvent l'idée de la consommation problématique d'opioïdes à une personne qui consommerait des opioïdes produits ou obtenus illégalement comme :

  • l'héroïne
  • le fentanyl

La consommation problématique des opioïdes peut aussi se produire lorsque l'on :

  • utilise un médicament opioïde de façon inappropriée, notamment :
    • en dépassant la dose prescrite
    • en prenant le médicament à un mauvais moment
  • utilise un médicament opioïde qui ne nous a pas été prescrit

Troubles liés à l'utilisation de substances (toxicomanie)

Lorsqu'une personne présente un trouble lié à l'utilisation de substances ou est aux prises avec des problèmes de toxicomanie, elle sent le besoin de prendre le médicament et continue de l'utiliser malgré les effets nocifs. Le médicament devient le centre de ses émotions, de ses pensées et de ses activités.

Le trouble lié à la consommation problématique d'opioïdes entraîne de tels changements dans le cerveau et l'organisme que cesser de consommer peut s'avérer difficile. Cela est dû au fait que l'organisme s'habitue à recevoir sa dose régulière de médicament. Si vous cessez de consommer le médicament ou si vous réduisez rapidement la dose que vous prenez, l'organisme ressentira des symptômes de sevrage.

Parmi les effets physiques du sevrage, on trouve :

  • des frissons
  • la diarrhée
  • l'insomnie
  • la transpiration
  • des courbatures
  • la nervosité
  • une douleur diffuse ou accrue
  • l'irritabilité et l'agitation
  • la nausée et des maux d'estomac

La gravité et la durée du sevrage dépendent :

  • de la quantité de médicament ingérée
  • du type d'opioïde consommé
  • de la durée de la consommation du médicament

Le traitement des troubles liés à l'utilisation de substances peut comprendre :

  • des services de soutien et de suivi psychologique
  • une désintoxication (gestion du sevrage)
  • un traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux consiste à prendre un médicament opioïde prescrit comme :

  • la méthadone
  • la buprénorphine/naloxone (le SuboxoneMD et ses formes génériques)

Aide en cas de troubles liés à l'utilisation de substances (toxicomanie)

Vous pouvez obtenir de l'aide, que ce soit pour vous, un ami ou un membre de votre famille. Vous pouvez aussi communiquer avec votre fournisseur de soins de santé pour obtenir de l'aide concernant un trouble lié à l'utilisation de substances.

Surdose

Une surdose peut se produire si vous prenez une trop grande quantité d'opioïdes. Les opioïdes peuvent affecter la partie du cerveau qui contrôle la respiration. Si vous prenez plus d'opioïdes que ce que l'organisme peut supporter, votre respiration ralentit. Cela peut entraîner une perte de conscience et même la mort.

Vous risquez une surdose si vous prenez :

  • un opioïde qui ne vous a pas été prescrit
  • une dose d'opioïde supérieure à celle qui vous a été prescrite
  • des drogues produites ou obtenues illégalement pouvant contenir des opioïdes
  • un opioïde avec de l'alcool
  • un opioïde avec d'autres médicaments sédatifs, y compris :
    • des somnifères
    • un médicament contre l'anxiété
    • des antidépresseurs
    • des relaxants musculaires

Informez-vous sur le surdosage d'opioïdes.

Autres risques pour la santé liés à la consommation d'opioïdes

Seringues

Certaines personnes s'injectent des opioïdes au moyen d'une seringue.

Si vous partagez des seringues avec d'autres personnes, vous courez davantage de risques d'être infecté par des virus comme le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ou celui de l'hépatite C.

L'injection de drogues peut causer des lésions permanentes aux veines et aux organes.

Grossesse

Les risques d'accouchement prématuré sont plus élevés pour les femmes qui consomment régulièrement des opioïdes, y compris des opioïdes sur ordonnance. De même, le bébé risque de présenter à la naissance des symptômes de sevrage pouvant être mortels.

Pour en savoir plus

Pour l'industrie et les professionnels

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :