Message de la ministre de la Santé – Mois du cœur

Déclaration

Environ 2,4 millions de Canadiens de 20 ans et plus vivent avec une maladie du cœur diagnostiquée. Il s’agit de la deuxième cause de décès au pays.

Au Canada, les taux de maladies du cœur sont à la baisse (en grande partie en raison des progrès de la recherche, des pharmacothérapies et des efforts de prévention), mais les facteurs de risque comme l’excès de poids et une mauvaise alimentation, conjugués au vieillissement de la population, ont ralenti cette baisse au cours des dernières années.

Février, Mois du cœur, est l’occasion tout indiquée pour porter notre attention sur ce que nous pouvons faire pour améliorer la santé de notre cœur. Il est possible de réduire le risque de maladies du cœur en adoptant des modes de vie sains. Il y a cependant des Canadiens qui se butent à des obstacles qui les empêchent d’atteindre une santé optimale et qui vivent avec des risques plus élevés de maladies du cœur.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement du Canada a fait de la santé cardiaque une de ses priorités en soutenant des partenariats novateurs partout au pays, y compris le Défi des p’tits chefs, l’initiative De la ferme à l’école et ParticipACTION. Ces initiatives visent à réduire les facteurs de risque de maladies chroniques, comme la maladie du cœur, et à améliorer l’accès des Canadiens aux renseignements, aux ressources et aux services dont ils ont besoin pour faire des choix sains.

Au cours des cinq dernières années, nous avons aussi versé plus de 500 millions de dollars pour financer la recherche cardiovasculaire par l’intermédiaire des Instituts de recherche en santé du Canada. Nous avons notamment appuyé les Chaires sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes. Nous investissons également jusqu’à 4 millions de dollars dans le projet Activate [en anglais seulement] de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, qui vise à aider les Canadiens à prendre en charge les facteurs de risque de maladies du cœur et d’AVC.

Ces initiatives et investissements d’envergure permettront de sauver des vies et auront une incidence positive sur les Canadiens. En ce Mois du cœur, je vous incite à prendre les moyens nécessaires pour réduire votre risque de développer une maladie du cœur. Vous devriez :

Agissons ensemble pour améliorer notre santé cardiaque.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, C.P., députée
Ministre de la Santé


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :