Le gouvernement du Canada appuie divers partenaires afin de prévenir la violence fondée sur le sexe

Communiqué de presse

La secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé annonce un financement pour des projets visant à contrer la violence dans les fréquentations chez les adolescents et les jeunes

30 avril 2019 - Ottawa (Ontario) -  Agence de la santé publique du Canada

La violence fondée sur le sexe, y compris la violence contre les personnes en raison de leur expression sexuelle, de leur identité de genre ou de leur genre présumé, est une grande source de préjudice ainsi qu’un obstacle à l’égalité des sexes qui est à la fois important et évitable. Il est essentiel que les jeunes apprennent comment créer et maintenir des relations interpersonnelles saines afin de prévenir la violence fondée sur le sexe et d’éviter ses conséquences immédiates et durables sur les individus, les communautés et la société canadienne.

Aujourd’hui, au nom de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, Pam Damoff, secrétaire parlementaire de la ministre, a réaffirmé l’engagement du gouvernement du Canada visant à contrer la violence fondée sur le sexe en annonçant un financement de plus de 6,4 millions de dollars pour sept projets qui ont pour but de prévenir la violence dans les fréquentations chez les adolescents et les jeunes. Les Clubs garçons et filles du Canada, le Centre d’appui aux enfants de Calgary et des environs, la Fondation canadienne des femmes, l’Association canadienne des entraîneurs, la Société Liard pour les femmes autochtones de Watson Lake (au Yukon), Planning des naissances d’Ottawa ainsi que l’Université du Québec à Montréal recevront des fonds pour concevoir et exécuter des programmes communautaires uniques qui ont pour but de fournir aux jeunes Canadiens les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour reconnaître et prévenir la violence dans les fréquentations.

La secrétaire parlementaire Damoff a fait cette annonce au cours du discours qu’elle a prononcé devant près de 900 professionnels de la santé publique, soit lors de la conférence annuelle de l’Association canadienne de santé publique tenue à Ottawa. Dans le cadre de son discours, elle a souligné l’importance de la collaboration au sein du secteur de la santé en vue de respecter les priorités actuelles et futures de la santé publique du Canada, y compris le soutien et la progression de l’égalité des sexes.

Citations

« La violence contre les femmes, les filles et les individus qui se définissent comment faisant partie de la communauté LGBTQ2 est un grand problème de santé publique, en plus de faire partie des formes de violation des droits de la personne les plus répandues, persistantes et dévastatrices du monde d’aujourd’hui. C’est pourquoi le gouvernement du Canada continue de soutenir des projets de partout au pays qui visent à accroître la sensibilisation ainsi que traiter les causes fondamentales de la violence fondée sur le sexe et de la violence dans les fréquentations chez les adolescents. Les projets annoncés aujourd’hui contribueront à créer des relations positives, à changer les attitudes et à promouvoir l’égalité des sexes en vue de mettre fin à la violence dans les fréquentations. »

Pam Damoff
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé

« Lorsque les gouvernements, les organisations communautaires et les jeunes unissent leurs efforts pour atteindre des objectifs communs, nous pouvons créer des communautés plus saines et tout le monde y gagne. Notre gouvernement est heureux de financer ces projets importants dans le cadre de notre Stratégie fédérale pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. C’est par l’entremise d’une telle collaboration que nous pourrons avoir une incidence durable sur l’élimination de la violence, l’autonomisation des jeunes et la promotion de relations saines. »

L’honorable Maryam Monsef
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« L’exposition à la violence ainsi qu’à des traumatismes entraîne des conséquences à la fois importantes et durables, et ce, surtout sur le cerveau en développement des enfants et des jeunes. La meilleure façon de prévenir la violence fondée sur le sexe et tous les risques connexes liés à la santé physique et mentale ainsi qu’au bien-être est de promouvoir la création de relations positives, saines et de soutien le plus tôt possible. Des programmes communautaires adaptés aux besoins et aux expériences des jeunes sont essentiels pour jeter les bases de l’équité et du respect, ce qui contribuera à mettre fin à la violence fondée sur le sexe dans notre société. »

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

Faits en bref

  • Les fonds attribués à ces projets sont fournis par l’Agence de la santé publique du Canada et font partie de la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

  • L’Agence de la santé publique du Canada investit plus de 40 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre de son programme Prévenir la violence fondée sur le sexe : perspective du milieu de la santé. Ce programme appuie la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

  • Dans le monde entier, on estime qu’une femme sur trois sera victime de violence conjugale au cours de sa vie.

  • Dans plus de 70 pays, les lois qui criminalisent les personnes LGBTQ2 perpétuent la violence fondée sur le sexe à l’égard des membres de cette communauté.

  • Au Canada, près de 50 % des personnes âgées de 15 ans et plus qui se définissent comme gaies, lesbiennes ou bisexuelles ont déclaré avoir été victimes d’abus sexuels ou physiques au cours de leur enfance, comparativement à 30 % des personnes hétérosexuelles.

  • En juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence Women Deliver, soit la plus importante conférence au monde sur l’égalité entre les sexes ainsi que la santé, les droits et le bien-être des filles et des femmes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Demandes de renseignements du public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :