Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 28 janvier 2021

Déclaration

Le 28 janvier 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Alors que la COVID-19 continue de se propager au Canada, nous surveillons un ensemble d’indicateurs épidémiologiques pour déterminer où la transmission de la maladie est la plus forte, où elle se propage ainsi que ses répercussions sur la santé des Canadiens et la capacité des services de santé publique, des laboratoires et du système de santé. Voici le plus récent résumé des tendances et des chiffres nationaux, ainsi que les mesures que nous devons tous prendre pour maintenir le nombre de cas de COVID‑19 à des niveaux gérables dans tout le pays.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 761 226 cas de COVID‑19 au Canada, dont 19 533 décès; ces chiffres cumulés nous renseignent sur le fardeau global de la COVID‑19 à ce jour. Comme les taux d’infection demeurent élevés dans beaucoup de régions, il est important de se rappeler que la vaste majorité des Canadiens sont toujours vulnérables à la COVID‑19. C’est pourquoi il est important que chacun continue de prendre des précautions individuelles pour assurer sa propre sécurité et celle de sa famille et de sa collectivité.

À l’heure actuelle, il y a 57 740 cas actifs dans tout le pays. Les dernières données nationales montrent une récente tendance à la baisse du nombre de cas quotidien, les moyennes quotidiennes sur sept jours se chiffrant à 5 050 nouveaux cas (du 21 au 27 janvier). Même si ces données tendent à montrer que les mesures communautaires peuvent commencer à donner des résultats, il est trop tôt pour savoir si les mesures en place sont suffisamment strictes et généralisées pour maintenir cette tendance à la baisse de façon durable. Comme le nombre de cas quotidiens est toujours élevé, ainsi que les taux d’infection dans tous les groupes d’âge, il existe encore un risque que cette tendance puisse s’inverser. De même, des éclosions continuent de se produire au sein de populations et de communautés à risque élevé, y compris dans des hôpitaux et des établissements de soins de longue durée, des établissements correctionnels, des habitations collectives, des communautés autochtones et des régions éloignées du pays. Ces facteurs font ressortir l’importance de maintenir les mesures de santé publique et les mesures de protection personnelles et de ne pas alléger les restrictions trop rapidement ou trop tôt. Cela est particulièrement important compte tenu de l’apparition de nouveaux variants préoccupants du virus qui pourraient accélérer brusquement la transmission de la COVID-19 au Canada.

Comme les conséquences graves surviennent après l’augmentation de la transmission de la maladie, nous pouvons nous attendre à voir des répercussions importantes sur notre système de santé et ses travailleurs pendant un certain temps encore. Les données provinciales et territoriales indiquent qu’en moyenne 4 344 personnes atteintes de la COVID-19 ont été traitées quotidiennement dans des hôpitaux canadiens (du 20 au 26 janvier), dont 859 se trouvaient dans des unités de soins intensifs. Au cours des sept derniers jours (du 21 au 27 janvier), 153 décès liés à la COVID‑19 ont été signalés en moyenne quotidiennement. Cette situation continue d’exercer des pressions sur les ressources locales dans le domaine des soins de santé, en particulier dans les régions où les taux d’infection sont les plus élevés. Nous sommes tous touchés par cette situation, car nos travailleurs de la santé et notre système de santé s’acquittent d’une lourde charge et des interventions médicales non urgentes, mais importantes, doivent être annulées ou reportées, ce qui alourdit l’arriéré qui existe déjà.

Aujourd’hui a lieu la journée Bell Cause pour la cause. Cet événement annuel nous rappelle l’incidence considérable que nos actions peuvent avoir sur la santé mentale des gens qui nous entourent. En ces temps difficiles, il est important plus que jamais de vous informer de vos proches, de leur faire savoir qu’ils comptent pour vous et que vous pouvez les aider à trouver des ressources, au besoin. Nos paroles et nos gestes comptent. Si vous vous rendez compte qu’une personne dans votre entourage vit des moments difficiles, faites preuve de compassion et de soutien. Demandez‑leur comment ils se portent et ce que vous pouvez faire pour les aider. Parfois, la meilleure chose à faire est d’écouter.

Espace mieux-être Canada offre aux Canadiens de tous âges et de partout au pays un accès gratuit à des ressources de soutien, de l’information et des outils pratiques pour l’amélioration du bien-être, des programmes autoguidés, du soutien par les pairs et des séances de consultation confidentielles avec des travailleurs sociaux, des psychologues et d’autres professionnels. Les services sont offerts en ligne, de même que par téléphone et par message texte pour les personnes qui n’ont pas Internet. Pour du soutien immédiat en cas de crise :

  • Adultes : Textez MIEUX au 741741
  • Jeunes : Textez MIEUX au 686868
  • Intervenants de première ligne : Textez PREMIERELIGNE au 741741

Les Autochtones peuvent également appeler la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être au 1-855-242-3310 (numéro sans frais) ou clavarder au www.espoirpourlemieuxetre.ca 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pour obtenir un soutien de longue durée, communiquez avec un bureau régional de la Santé des Premières Nations et des Inuits.

Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, avez des idées suicidaires, vous pouvez obtenir de l’aide 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Veuillez communiquer avec le Service canadien de prévention du suicide au 1-833-456-4566 ou, si vous êtes au Québec, au 1‑866‑APPELLE (277‑3553).

Si vous êtes en danger immédiat, composez le 911 ou appelez votre service d’urgence local.

Je vous invite à lire ma page pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID‑19 et sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l’information sur la vaccination contre la COVID-19. Les Canadiens peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et les mesures de prévention et sur les mesures pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités et en téléchargeant l’application Alerte COVID pour arrêter le cycle d’infection et aider à limiter la propagation de la maladie.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :