Allocution de l’administratrice en chef de la santé publique, le 11 février 2022

Discours

Le 11 février 2022 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La pandémie de la COVID-19 continue de provoquer du stress et de causer de l'anxiété à de nombreux Canadiens, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail en ligne Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept. L'application Mieux-être, qui sert de complément gratuit au portail en ligne EMC, constitue un moyen supplémentaire pour les Canadiens d'obtenir des ressources en ligne liées à la santé mentale et à la consommation de substances, et d'évaluer, puis de faire le suivi des aspects de leur bien-être mental.

Les indicateurs d'activité liée à la COVID-19, y compris la positivité des tests en laboratoire, le Rt (ou taux de reproduction réel), les tendances de la surveillance des eaux usées, et les cas signalés quotidiennement montrent tous que le Canada a passé le pic de la vague Omicron. Bien que le nombre moyen de cas à l'échelle nationale au cours des 7 derniers jours demeure supérieur à 11 000 nouveaux cas signalés quotidiennement, des diminutions hebdomadaires ont été signalées par toutes les administrations au Canada.

Les tendances relatives aux cas graves demeurent fortes ou à la hausse dans certaines régions du pays. Cependant, nous commençons à apercevoir des signes encourageants avec des réductions de cas signalées dans la plupart des administrations. Comparée à la mise à jour de la semaine dernière, la moyenne de personnes atteintes de la COVID-19 qui sont traitées chaque jour dans nos hôpitaux a diminué de 1 400. Cependant, cela représente toujours une moyenne quotidienne sur 7 jours de plus de 8 700, y compris plus de 1 000 aux soins intensifs, et 130 décès ont été signalés quotidiennement.

Au moment où nous continuons de prendre des mesures pour atténuer l'effet persistant de la COVID-19 sur le système de santé, les autorités de santé publique de partout au pays travaillent sur une approche de gestion durable à plus long terme du virus SARS-CoV-2. Cela comprend des plans de transition pour le futur proche alors que les indicateurs épidémiologiques de la transmission de la COVID-19 continuent à s'améliorer, ce qui permettra aux administrations de commencer à assouplir les restrictions. Il est aussi question des plans pour les mois à venir et au-delà, où nous pouvons nous attendre à ce que le virus soit encore avec nous, y compris l'émergence de nouveaux variants au potentiel de transmission et aux caractéristiques de gravité incertains.

Ce qui ne changera pas, cela dit, c'est l'avantage qu'il y a à rester préparé. Ceci inclut la surveillance pour détecter les signaux préoccupants qui peuvent permettre une réponse en matière de santé publique rapide et appropriée à l'échelle de la population. En même temps, la fourniture d'orientations et d'outils à l'appui d'une prise de décision fondée sur les risques peut continuer à donner aux individus, aux familles et aux communautés les moyens de réduire leurs risques par des pratiques de protection individuelle.

À plus long terme, nous pouvons nous fier sur les solides assises de protection obtenues par l'entremise de l'élaboration et la mise en œuvre d'un éventail d'interventions fondées sur la science. Ces outils, dont le dépistage, les mesures de santé publique, les vaccins, la gestion en clinique et les traitements, ont aidé à réduire substantiellement l'incidence et la gravité globale de la pandémie de COVID-19 jusqu'à présent. Et bien qu'une résurgence soit possible, surtout avec l'assouplissement des mesures de santé publique, la disponibilité croissante et la mise en œuvre rapide de ces outils peuvent aider à diminuer l'incidence d'un tel cas de figure dans les hôpitaux. En outre, ils peuvent aider à protéger les populations plus vulnérables et à limiter le plus possible le besoin d'employer, à l'avenir, des mesures de restriction généralisées.

Cela a été une longue et difficile bataille, et bien qu'il ne s'agisse peut-être pas de l'avenir à plus long terme que nous aurions souhaité, les raisons d'être reconnaissants ne manquent pas. Nous souvenir de comment nous avons continué à travailler ensemble partout au pays, comment nous avons appris à nous soutenir et à nous aider les uns les autres face à l'incertitude, et comment nous nous sommes adaptés aux circonstances changeantes témoignent de notre résilience. Et surtout, c'est le point de vue dont nous avons besoin pour avoir la conviction que, grâce à une innovation et une créativité continues, nous pouvons nous adapter aux défis qui nous attendent et les surmonter en faisant preuve d'une innovation et d'une créativité continues.

Pour le moment, au cours de cette période de transition, il est particulièrement important de réduire la pression sur nos hôpitaux en comblant les lacunes en matière de couverture vaccinale et en maintenant les principales pratiques personnelles de prévention. Plus précisément, des millions de Canadiens admissibles peuvent réduire leur risque d'hospitalisation en raison d'une COVID-19 grave en mettant à jour leur protection vaccinale.

Les données probantes montrent que deux doses de vaccins contre la COVID-19 offrent une protection raisonnablement bonne contre les formes graves de la maladie, et que recevoir une dose de rappel d'un vaccin à ARNm, lorsqu'ils sont éligibles, offre une protection accrue, ce qui permet d'éviter l'augmentation des hospitalisations et des décès.

Cependant, comme aucun vaccin n'est efficace à cent pour cent, et que l'immunité peut diminuer avec le temps, continuer à suivre les mesures de prévention individuelle - comme porter un masque de bonne qualité et bien ajusté, éviter les endroits bondés et améliorer la ventilation intérieure demeurent d'importantes mesures de réduction des risques aujourd'hui et pour les étapes à venir.

Consultez mon document d'information pour obtenir des renseignements et des ressources sur la COVID-19, y compris de l'information sur les vaccins et les moyens de réduire vos risques d'infection et de propagation du virus à d'autres personnes.

Coordonnées

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :