Masques non médicaux et couvre‑visage: À propos

Sur cette page

Comment protéger les autres

La meilleure chose à faire pour éviter la propagation de la COVID-19 est de se laver les mains fréquemment avec de l'eau chaude et du savon pendant au moins 20 secondes. S'il n'y a pas de savon, utilisez un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d'alcool.

Pour protéger les autres, vous devriez aussi :

Le port d'un masque non médical ou d'un couvre-visage fait maison est recommandé dans les cas où il est impossible de maintenir une distance de 2 mètres entre soi et les autres, en particulier dans les lieux achalandés, comme :

Pour faire leurs recommandations, les responsables de la santé publique examineront différents facteurs, notamment les taux d’infection et de transmission dans la communauté. Dans certaines régions, le port du masque est maintenant obligatoire dans de nombreux espaces publics intérieurs et dans les transports en commun. Vérifiez auprès des autorités de santé publique locales pour connaître les exigences dans votre région.

Le port d'un masque ne suffit pas, à lui seul, à empêcher la propagation de la COVID-19. Vous devez respecter systématiquement et strictement les consignes d'hygiène et de santé publique, dont le lavage fréquent des mains et l'éloignement physique (distanciation sociale).

Utilisation appropriée d'un masque non médical ou d'un couvre-visage

Le port adéquat d’un masque non médical ou d’un couvre-visage peut réduire la propagation des gouttelettes respiratoires infectieuses.

Un masque non médical ou un couvre-visage devrait :

Certains masques ont une pochette dans laquelle une feuille d'essuie-tout ou un filtre à café jetable peut être glissé, ce qui les rend plus efficaces.

Un masque non médical ou un couvre-visage ne devrait pas :

Téléchargez l'affiche sur les choses à faire et à éviter concernant le port d'un masque non médical ou d’un couvre-visage.

Limites

Les masques faits maison ne sont pas des appareils médicaux et ils ne sont pas réglementés comme les masques médicaux et les respirateurs :

Il se peut que ces types de masques ne bloquent pas efficacement les particules virales transmises par la toux et les éternuements ou lors de certaines procédures médicales puisqu’ils ne sont pas assez serrés et qu’ils sont fabriqués avec des matériaux non approuvés.

Certains masques disponibles sur le marché sont munis d'une soupape d'expiration qui permet à la personne qui les porte de mieux respirer, mais ces soupapes n'empêchent pas les gouttelettes respiratoires infectieuses d'être projetées dans l'air.

Il n'est pas recommandé de porter un masque muni d'une soupape d'expiration parce que ces masques ne protègent pas les autres contre la COVID-19 et qu'ils ne limitent pas la propagation du virus.

Les masques médicaux, y compris les masques chirurgicaux, les masques faciaux pour les procédures médicales et les respirateurs (comme les masques N95), doivent être réservés aux travailleurs de la santé et aux autres personnes qui donnent des soins directs aux patients de la COVID-19.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :