La Stratégie pancanadienne de données sur la santé : Membres du comité consultatif d’experts

L'expertise diversifiée des membres du Comité consultatif d'experts (CCE) assurera un vaste éventail de perspectives et de conseils sur la Stratégie pancanadienne de données sur la santé. Le CCE est composé de 19 personnes qui possèdent une expertise des données du système de santé, de la santé publique et de la santé de la population et qui ont des points de vue sur l'analyse, la gestion des données et la protection des renseignements personnels et proviennent d'organismes de santé, de cercles d'innovation et de milieux universitaires.

Président

Dr Vivek Goel

Champion des données sur la santé, Université de Waterloo

Le professeur Vivek Goel est président et vice-chancelier de l'Université de Waterloo et professeur aux écoles de pharmacie et de sciences de la santé publique. Il est professeur émérite à l'Institut des politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé à la Dalla Lana School of Public Health de l'Université de Toronto. Le professeur Goel est un éminent universitaire qui a une vaste expérience dans l'enseignement, la recherche et l'administration universitaire. Il a obtenu son diplôme de médecine de l'Université McGill et a effectué une formation postdoctorale en médecine communautaire à l'Université de Toronto. Le Dr Goel a obtenu une maîtrise en santé communautaire de l'Université de Toronto et une maîtrise en biostatistique de l'École de santé publique de l'Université Harvard. Ses recherches ont principalement porté sur l'évaluation des services de santé et la promotion de l'utilisation des résultats de recherche pour la prise de décisions en matière de santé.

De 1999 à 2001, le professeur Goel a été président du Département d'administration de la santé de l'Université de Toronto, vice-recteur de la Faculté, puis vice-président et doyen de l'Université de 2004 à 2008. Il a été l'un des scientifiques fondateurs de l'Institut de recherche en services de santé (ICES), où il poursuit son association en tant que scientifique principal titulaire. De 2008 à 2014, il a servi comme président fondateur et chef de la direction de Santé publique Ontario, où il a réussi à bâtir une agence universitaire de services de santé publique fournissant des conseils scientifiques et techniques aux praticiens de première ligne. Il a ensuite occupé le poste de stratège académique en chef chez Coursera, une plate-forme mondiale qui relie, par des cours en ligne, les universités et les apprenants. Il est retourné à l'Université de Toronto, où il a été vice-président, Recherche et innovation et initiatives stratégiques, poste qu'il a occupé de 2015 à 2020.

Il possède une vaste expérience en gouvernance et siège aux conseils d'administration de Promesse d'APRÈS et de l'Institut canadien d'information sur la santé à titre de vice-président.

Il est membre du Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 et a été conseiller scientifique du réseau CanCOVID, la plate-forme nationale de recherche sur la COVID-19.

Membres

Dr Ewan Affleck

Conseiller médical principal, Information sur la santé, College of Physicians and Surgeons of Alberta

Diplômé de l'École de médecine de l'Université McGill et de l'Université Dalhousie où il a étudié l'histoire, Le Dr Ewan Affleck travaille et vit dans le nord du Canada depuis 1992. Il est actuellement conseiller médical principal en informatique de la santé au Collège des médecins et des chirurgiens de l'Alberta, et il membre du groupe d'experts en soins virtuels du gouvernement fédéral et président du groupe de travail sur les soins virtuels de l'Alberta.

Il est ancien dirigeant principal des renseignements médicaux des Territoires du Nord-Ouest et a été coprésident du Groupe de travail sur les soins virtuels national. Expert en systèmes électroniques d'information sur la santé, il a lancé la mise en place d'un système organisationnel de dossiers médicaux électroniques d'entreprise dans les Territoires du Nord-Ouest, qui est sans précédent au Canada en ce qui concerne son niveau d'intégration. Il a siégé à des conseils d'administration dans les secteurs public et privé, est membre du corps professoral de l'Université de Calgary, il maintient une pratique clinique à mi-temps et produit un film sur les inégalités dans les services de santé chez les Autochtones vivant au Canada. En 2013, il a été nommé à l'Ordre du Canada pour sa contribution aux soins de santé dans le Nord. Le Dr Affleck est marié et a deux enfants.

M. David Castle, Ph. D.

Professeur, Université de Victoria

David Castle est professeur à l'École d'administration publique et à l'École de gestion Gustavson de l'Université de Victoria, au Canada. Ses recherches portent sur les politiques liées à la science, à la technologie et à l'innovation et mettent particulièrement l'accent sur la réglementation, les normes, la propriété intellectuelle et la consultation publique associées à l'innovation dans les sciences de la vie.

M. Castle est membre du Comité consultatif scientifique du Conseil des académies canadiennes. Il est directeur de CANARIE, fournisseur du Réseau national de recherche et d'éducation du Canada, il est président du comité directeur de Données de recherche Canada et a récemment rejoint le Comité national canadien pour Comité sur les données pour les sciences et la technologie (CODATA) et le Conseil international pour la science (CIS). Depuis 2019, il est membre du comité scientifique du World Data System (WDS) du CIS. En tant que membre du Global Science Forum Expert Group de l'OCDE, il a contribué au rapport publié en 2020 et intitulé Building Digital Workforce Capacity and Skills for Data Intensive Science.

Grâce à ces efforts et à d'autres, M. Castle contribue au milieu de la recherche canadien et internationale en se concentrant sur les interactions entre les politiques liées à la science, à la technologie et à l'innovation, en soutenant l'infrastructure et le renforcement des capacités.

M. Stafford Dean, Ph. D.

Agent principal des données et de l'analyse, Alberta Health Services

Stafford Dean est le dirigeant principal des données et de l'analyse des Services de santé de l'Alberta. Depuis plus de 30 ans, il utilise les données administratives et cliniques pour appuyer la prise de décisions dans le système de santé de l'Alberta. M. Stafford a également occupé des postes liés aux données et à l'analyse pour le ministère de la Santé de l'Alberta, la région sociosanitaire de Calgary et le Health Quality Council of Alberta. Le rôle d'analyste permet de prendre des décisions en fournissant des services de données et de production de rapports opportuns et pertinents.  

Les intérêts de M. Dean en matière de recherche comprennent les modèles de planification du système de santé et d'analyses cliniques pour soutenir l'amélioration continue de la qualité. M. Dean est titulaire d'un doctorat en recherche en santé, d'une maîtrise en économique et d'un baccalauréat en actuariat.

M. Jonathan Dewar, Ph. D.

Directeur, Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations

Jonathan Dewar, est président-directeur général du Centre de gouvernance de l'information des Premières Nations (CGIPN). Organisme à but non lucratif, constitué en personne morale et spécialement mandaté par les Chefs en assemblée de l'Assemblée des Premières Nations, le CGIPN dirige la recherche à l'échelle nationale, notamment la conception et la mise en œuvre, avec des partenaires régionaux, de l'Enquête régionale sur la santé des Premières Nations, qui est de longue date et qui a une influence considérable, et offre une formation et un enseignement sur le PCAP® et la gouvernance de l'information. Le CGIPN prévoit que chaque Première Nation atteindra la souveraineté en matière de données, conformément à sa vision du monde distincte.

M. Dewar a passé la plus grande partie de sa carrière de plus de 20 ans à diriger des initiatives de recherche et d'application des connaissances pour le compte d'ONG nationales dirigées par des Autochtones. Il a été reconnu comme un chef de file en matière de guérison et de réconciliation ainsi que d'éducation, de politiques et de recherche sur la santé et le bien-être des Autochtones. Il a publié de nombreux ouvrages sur ces sujets, se spécialisant sur le rôle des arts dans la guérison et la réconciliation, et a donné des conférences au niveau national et international.

De 2012 à 2016, M. Dewar a été le premier directeur du Shingwauk Residential Schools Centre et conseiller spécial du président de l'Université Algoma, où il a dirigé des programmes de recherche, d'éducation, de conservation et de service communautaire, et a donné des cours de sciences politiques et de beaux-arts. De 2007 à 2012, M. Dewar a occupé le poste de directeur de la recherche à la Fondation autochtone de guérison, où il a dirigé les efforts de recherche et d'évaluation de la Fondation. Il a également été directeur de l'Organisation nationale de la santé autochtone, conseiller principal au sein du gouvernement fédéral et du Bureau du commissaire aux langues du Nunavut.

M. Dewar a obtenu un doctorat de la School of Indigenous and Canadian Studies, de l'Université Carleton, où ses recherches ont porté sur le rôle des arts dans la santé, la guérison et la réconciliation. Il est également professeur adjoint de recherche au département de sociologie et d'anthropologie. M. Dewar est d'origine mixte, descendant de grands-parents hurons-wendat, français et écossais-canadiens.

Mme Isabel Fortier, Ph. D.

Scientifique, Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), Hôpital général de Montréal, professeure adjointe, Université McGill

La Dre Isabel Fortier est chercheuse à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, où elle dirige Maelstrom Research Platform (www.maelstrom-research.org – en anglais). Maelstrom fournit à la communauté de recherche internationale des ressources (expertise, méthodes et logiciels) pour tirer parti de l'harmonisation et de l'intégration des données et les soutenir dans les études de cohortes épidémiologiques. L'équipe élabore des lignes directrices et des logiciels, mène des recherches méthodologiques, génère des catalogues complets de métadonnées d'étude, et crée une infrastructure qui prend en charge la gestion des données, l'harmonisation et la coanalyse. Maelstrom a collaboré à des activités de catalogage et d'harmonisation de données de plus de 30 projets nationaux et internationaux, et a conçu un catalogue en ligne comprenant 230 études.

M. Michael Harvey

Commissaire à l'information et à la protection de la vie privée, Terre-Neuve-et-Labrador

Michael Harvey a été nommé commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de Terre-Neuve-et-Labrador le 5 août 2019. Il s'est joint au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador en janvier 2006, où son temps a été réparti entre le Conseil exécutif (Secrétariat des affaires intergouvernementales et Secrétariat du Cabinet) et les ministères hiérarchiques (ministères des Services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille, et de la Santé et des Services communautaires).

Sa première nomination de cadre supérieur a été en 2012 à titre de directeur exécutif de la planification et de la coordination au Secrétariat du Cabinet. Au début de 2015, il a été détaché auprès d'un autre poste au sein du Secrétariat du Cabinet pour diriger une équipe de transition, mise sur pied afin de diriger l'acceptation par le gouvernement des recommandations de l'examen législatif de 2014 de la loi sur l'accès à l'information et la protection des renseignements personnels. Ces recommandations comprenaient l'adoption d'une loi entièrement nouvelle, la loi sur l'accès à l'information et la protection des renseignements personnels de 2015 (Access to Information and Protection of Privacy Act) (ATIPPA, 2015) par la chambre d'assemblée, et un exercice connexe de gestion du changement à l'échelle du secteur public.

En août 2015, M. Harvey a été nommé sous-ministre adjoint de la politique, de la planification et de la gestion du rendement au ministère de la Santé et des Services communautaires, où son intérêt pour l'accès à l'information et la protection des renseignements personnels a continué de croître. À ce titre, il était notamment responsable de l'examen législatif en cours de la loi sur les renseignements personnels sur la santé. Il a également beaucoup travaillé sur le programme de cybersanté du gouvernement, y compris par la promotion et la facilitation du développement de l'entrepôt de données (Data Warehouse) et du laboratoire de données (Data Lab) du Newfoundland and Labrador Centre for Health Information (NLCHI), augmentant la capacité d'analyse des données pour la prise de décisions cliniques et le soutien à la prise de décision, et faisant avancer les soins virtuels. Il était également responsable du mandat du ministère visant à promouvoir la recherche en santé dans la province. Pour faire avancer ces objectifs, il a siégé aux conseils d'administration du NLCHI et de l'autorité sanitaire Health Research Ethics Authority.

M. Harvey a présenté des conférences en sciences politiques et en administration publique à l'Université Memorial, à l'Université de Guelph et à l'Université de Toronto. Il est titulaire d'un baccalauréat (avec mention) en sciences politiques de l'Université Memorial et d'une maîtrise en études politiques de l'Université Queen's; et d'un certificat en gestion des conflits de l'Université de Windsor, Faculté de droit/Stitt Feld Handy Group. Il est père de deux enfants, cycliste et skieur passionné quand les conditions le permettent, et nageur passionné même quand les conditions ne le permettent pas.

M. Steven Hoffman, Ph. D.

Directeur, Global Strategy Lab, et directeur scientifique, Instituts de recherche en santé du Canada

Steven J. Hoffman est titulaire de la chaire Dahdaleh Distinguished en gouvernance mondiale et en épidémiologie juridique et professeur en santé mondiale, de droit et sciences politiques à l'Université York, directeur du Labo de stratégie mondiale, directeur du centre collaborateur (Collaborating Centre on Global Governance of Antimicrobial Resistance) de l'Organisation mondiale de la santé et directeur scientifique de l'Institut de la santé publique et des populations des Instituts de recherche en santé du Canada. Il occupe un poste honorifique à titre de professeur au Département des méthodes, des données et de l'impact de la recherche en santé (à temps partiel) à l'Université McMaster. Avocat formé en droit international, il est autorisé à exercer en Ontario et dans l'État de New York et se spécialise en droit de la santé mondiale, en gouvernance mondiale et en aménagement organisationnel. Sa recherche tire parti de diverses approches méthodologiques pour concevoir des stratégies mondiales pouvant mieux combattre les menaces à la santé et les inégalités sociales touchant plusieurs pays. Ses études antérieures ont porté sur l'accès aux médicaments, la résistance aux antimicrobiens, la désinformation médicale, les pandémies et la lutte antitabac.

M. Hoffman a travaillé comme gestionnaire de projet pour l'Organisation mondiale de la santé à Genève, et comme membre du Bureau exécutif du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à New York, où il fournissait de l'information stratégique et technique sur divers enjeux de santé mondiale. Il a également travaillé pour un cabinet d'avocats de Toronto spécialisé en litiges internationaux sur les questions de propriété intellectuelle, en réglementation des produits de santé et en relations gouvernementales. Dernièrement, il a conseillé l'Organisation mondiale de la santé sur l'élaboration d'une stratégie mondiale de recherche sur les systèmes de santé, et il est l'auteur principal du document d'information sur lequel reposent les fondements théoriques de la stratégie. Pendant trois ans, il a réuni un comité consultatif universitaire sur les reportages scientifiques pour la seule revue d'actualité hebdomadaire au Canada. Auparavant, il a été professeur agrégé de droit à l'Université d'Ottawa (2014-2017), professeur adjoint de la santé mondiale et de la population à la Harvard University (2015-2020) et professeur invité à l'Université d'Oxford (2018-2019).

M. Hoffman est détenteur d'un baccalauréat en sciences de la santé de l'Université McMaster, d'une maîtrise en sciences politiques et d'un doctorat en jurisprudence de l'Université de Toronto, d'un doctorat en politique de santé de la Harvard University et d'un doctorat en droit de Sciences Po Paris.

Mme Bartha Maria Knoppers, Ph. D.

Professeure et directrice du Centre de génomique et politiques, Faculté de médecine, Département de génétique humaine, Université McGill

Bartha Maria Knoppers (Ph. D. en droit médical comparé), est professeur titulaire et détentrice de la Chaire de recherche du Canada en droit et en médecine, et directrice du Centre de génomique et politiques de la Faculté de médecine de l'Université McGill. Depuis 2005, elle dirige le comité stratégique du Réseau canadien des cellules souches et préside le Groupe de travail sur l'éthique du Forum international sur les cellules souches (2005-2015). De plus, elle a fondé le Projet public de génomique populationnelle et la biobanque publique québécoise de CARTaGENE. Elle a présidé le comité d'éthique et de gouvernance du Consortium international sur la génomique du cancer (2009-2017) et est actuellement présidente du Groupe consultatif sur l'éthique de l'AMA (depuis 2015); elle a été coprésidente du groupe de travail sur la réglementation et l'éthique de l'Alliance mondiale pour la génomique et la santé (2013-2019). En 2015-2016, elle a été membre du Groupe de rédaction des Recommandations du Conseil de l'OCDE sur la gouvernance des données relatives à la santé et a prononcé la conférence annuelle du Galton Institute en novembre 2017. Elle détient quatre doctorats honoris causa et est membre de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS), du Hastings Centre (bioéthique), de l'Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) et de la Société royale du Canada (SRC). Elle est également Officière de l'Ordre du Canada et du Québec et a reçu en 2019 le Prix international de la recherche en santé Henry G. Friesen, le prix Till and McCulloch Award en politiques scientifiques (2020) et a siégé à la Commission internationale sur l'utilisation clinique de l'édition génomique des cellules germinales humaines. Elle fait actuellement partie du Groupe de travail sur les vaccins du Canada, du projet RCanGeCO HostSeq et du projet Nuage COVID (DNAstack).

Mme Alies Maybee

Cheffe de la direction, Réseau des patients partenaires

Alies Maybee a collaboré à titre de patiente partenaire à de nombreux aspects des soins de santé, y compris les partenariats dans des projets de recherche et les domaines de prestation de services et de politiques. Sur le plan professionnel, Mme Maybee a été gestionnaire de produits qui conçoit de grands systèmes de gestion des relations avec la clientèle servant le secteur des services financiers, et a contribué à la conception d'un système de gestion clinique des dossiers médicaux électroniques. Elle copréside le groupe de travail sur la santé numérique du comité de citoyens du Réseau local d'intégration des services de santé de Toronto-Centre et siège au comité consultatif sur la santé numérique de Toronto. Elle siège au groupe de travail sur les soins numériques et virtuels de la région de Toronto et copréside le groupe de travail sur le numérique pour son équipe de santé locale de l'Ontario. Mme Maybee est co-fondatrice du Réseau des patients partenaires (RPP), une communauté de pratique nationale pour les patients et les membres de familles conseillers et partenaires. Elle dirige l'équipe d'innovation du RPP pour les conseillers qui s'intéressent aux projets de technologie et d'innovation, dont bon nombre collaborent à des projets d'évaluation de la santé numérique pour le Centre for Digital Health Evaluation du Women's College Hospital. Mme Maybee a dirigé l'équipe RPP des patients partenaires qui ont rédigé un rapport, intitulé Person Generated Health Data Principles, selon l'optique des patients et des soignants.

M. Muhammad Mamdani

Vice-président, Science des données et analyses avancées, Unity Health Toronto, Odette Chair in Advanced Analytics, professeur affilié – Institut Vecteur, directeur – Temerty Centre for Artificial Intelligence Research and Education in Medicine, Université de Toronto

PharmD, MA, MPH :  Muhammad Mamdani est vice-président de Data Science and Advanced Analytics au Unity Health Toronto, et est directeur du Temerty Faculty of Medicine Centre for Artificial Intelligence Education and Research in Medicine (T-CAIREM) .L'équipe de M. Mamdani comble une lacune dans l'analyse avancée, y compris l'apprentissage automatique avec la prise de décisions cliniques et de gestion afin d'améliorer les résultats pour les patients et l'efficacité de l'hôpital. M. Mamdani est également professeur au Département de médecine de la Faculté de médecine, à la Faculté de pharmacie Leslie Dan et à l'Institute of Health Policy, Management and Evaluation de la Faculté de santé publique Dalla Lana. Il est également scientifique auxiliaire principal à l'Institut de recherche en services de santé (ICES) et membre affilié du corps professoral de l'Institut Vector, qui est une institution de premier plan pour la recherche sur l'intelligence artificielle au Canada.

De plus, M. Mamdani est membre du Groupe consultatif sur les médicaments pour usage humain du Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB). Auparavant, M. Mamdani a fondé l'Ontario Drug Policy Research Network (ODPRN), qui est l'une des collaborations les plus efficaces au monde entre les chercheurs et les décideurs en matière de politiques en matière de médicaments. Il a également été directeur fondateur du Li Ka Shing Centre for Healthcare Analytics Research and Training (LKS-CHART) de Unity Health Toronto, et directeur fondateur du Applied Health Research Centre (AHRC) de l'Institut du savoir Li Ka Shing, de l'Unity Health Toronto, qui est le principal organisme de recherche universitaire de Toronto axé sur la conception et la mise en œuvre d'initiatives de recherche clinique multicentriques. En 2010, M. Mamdani a été classé parmi les 40 grands Canadiens de moins de 40 ans. Avant de se joindre à l'Institut du savoir Li Ka Shing et à Unity Health Toronto, M. Mamdani était directeur de la recherche sur les résultats chez Pfizer Global Pharmaceuticals à New York. Les intérêts de recherche de M. Mamdani comprennent la pharmacoépidémiologie, la pharmacoéconomie, la politique sur les médicaments et l'application d'approches analytiques avancées aux problèmes cliniques et à la prise de décisions en matière de politiques de santé. Il a publié plus de 500 études de recherche dans des revues médicales révisées par des pairs, dont des revues de premier plan comme le New England Journal of Medicine, le Lancet, le Journal of the American Medical Association, le British Medical Journal et Annals of Internal Medicine. Sa recherche a été citée plus de 35 000 fois et a un index de citation (h-index) de plus de 90. M. Mamdani a obtenu un doctorat en pharmacie (PharmD) de la University of Michigan (Ann Arbor) en 1995 et a ensuite bénéficié d'une bourse de recherche en pharmacoéconomie et en recherche sur les résultats au Detroit Medical Center en 1997. Pendant sa bourse, M. Mamdani a obtenu une maîtrise ès arts en économique de la Wayne State University de Detroit, au Michigan, avec une concentration en théorie économétrique. Il a ensuite obtenu une maîtrise en santé publique de la Harvard University en 1998 avec une concentration dans les méthodes quantitatives, en se concentrant sur les principes de biostatistique et d'épidémiologie.

Mme Kim McGrail, Ph. D.

Cheffe de la direction, Réseau de recherche sur les données de santé Canada

Mme Kim McGrail est professeure à l'École de santé publique et des populations de l'Université de la Colombie-Britannique, et au Centre for Health Services and Policy Research, directrice de la recherche pour UBC Health, et directrice scientifique de Population Data BC et du Réseau de recherche sur les données de santé du Canada. Ses intérêts de recherche sont l'évaluation quantitative des politiques et tous les aspects de la science des données démographiques. Mme McGrail est rédactrice en chef adjointe de l'International Journal of Population Data Science, associée du Commonwealth Fund Harkness 2009-2010 en politiques et pratiques de soins de santé, lauréate de 2016 du prix d'excellence en enseignement Cortlandt JG Mackenzie et lauréate de 2017 d'un prix d'excellence en recherche clinique ou appliquée de l'Université de la Colombie-Britannique. Elle est actuellement membre du Partenariat mondial sur l'intelligence artificielle (PMIA), qui comprend des membres de 15 pays nommés par leur gouvernement national. Mme McGrail est membre du groupe de travail sur la gouvernance des données et du groupe d'intervention en cas de pandémie dans le cadre de ce partenariat. Elle détient un doctorat en soins de santé et en épidémiologie de l'Université de la Colombie-Britannique et une maîtrise en santé publique de la University of Michigan.

M. Jeff Nesbitt

Président et chef de la direction et registraire, Collège canadien des gestionnaires de l'information de santé et Association canadienne interprofessionnelle du dossier de santé

Jeff Nesbitt est le directeur général et registraire du Collège canadien des gestionnaires de l'information de santé et du CHIMA, l'association canadienne de gestionnaires de l'information sur la santé. M. Nesbitt possède une vaste expérience dans les secteurs des soins de santé, de la technologie et des organismes à but non lucratif, où il a dirigé des transformations de partenariats public-privé afin d'améliorer le bien-être économique et la santé des Canadiens. Dans le cadre de son poste actuel, il ouvre l'esprit des gens aux rôles essentiels que jouent les professionnels agréés des données sur la santé et en gestion de l'information sur la santé afin de favoriser les politiques, le financement et les soins que reçoivent les Canadiens.

Auparavant, il a assumé des rôles de leadership à titre de président du conseil d'administration du Réseau d'intégration des services de santé Waterloo-Wellington, de vice-président d'Agfa HealthCare, en plus d'occuper d'autres postes de cadres dans les industries de l'innovation et de la promotion de la santé. M. Nesbitt est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires de l'Université Wilfrid Laurier, d'un certificat de troisième cycle en innovation de la Stanford Graduate School of Business, d'un baccalauréat en économique et en informatique de l'Université de Waterloo et d'une expérience en leadership communautaire par l'entremise de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership.

Dr Cory Neudorf

Professeur, Santé communautaire et épidémiologie, Université de la Saskatchewan

Le Dr Cory Neudorf est le directeur médical de la surveillance de la santé et des rapports à la Régie de la santé de la Saskatchewan, et professeur au Département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'Université de la Saskatchewan. Il a obtenu son diplôme en médecine de l'Université de la Saskatchewan, une maîtrise en sciences de la santé (santé communautaire et épidémiologie) de l'Université de Toronto. Il est un associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, avec certificat en santé publique et en médecine préventive. Il a occupé divers postes de direction en santé publique au Canada, notamment :

  • président du Conseil de l'Initiative sur la santé de la population canadienne;
  • président de l'Association canadienne de santé publique;
  • Président de l'organisme Médecins de santé publique du Canada.

Il siège actuellement au comité de rédaction de La revue canadienne de santé publique et du Comité consultatif d'analyse stratégique de l'Institut canadien de recherche sur la santé. Il est président du Réseau canadien pour la santé urbaine et assure la liaison avec le Regions for Health Network (OMS, Europe).

Ses domaines de recherche comprennent la recherche en intervention visant à améliorer l'équité en santé; les indicateurs et les enquêtes sur l'état de santé; et l'intégration de la santé de la population à l'amélioration du rendement du système de santé et à la planification stratégique.

Mme Glynda Rees

Présidente, Canadian Nursing Informatics Association

Glynda Rees enseigne à l'Institut de technologie de la Colombie-Britannique (BCIT), à Vancouver (Colombie-Britannique) au programme de baccalauréat en sciences. Elle est actuellement présidente de l'Association canadienne de l'informatique infirmière (ACII).

Les intérêts de Mme Rees comprennent l'intégration de l'informatique de la santé aux études de premier cycle, l'accès ouvert à l'éducation et l'incidence des technologies éducatives sur le jugement clinique et la prise de décision des étudiants en soins infirmiers au point de soins afin d'améliorer la sécurité des patients et la qualité des soins.

Mme Rees a corédigé les documents Open Educational Resources Clinical Procedure for Safer Patient Care and Health Case Studies et Digital Health Nursing Informatics E-Resource avec l'Association canadienne des écoles de sciences infirmières. À l'heure actuelle, Mme Rees dirige conjointement une initiative provinciale de conception d'un dossier de santé électronique pour l'enseignement interprofessionnel à des fins d'enseignement et d'apprentissage dans le domaine des soins de santé. Mme Rees dirige également l'élaboration d'un certificat avancé en santé numérique au BCIT.

Dre Janet Smylie

Directrice, Living Well House

La Dre Janet Smylie est directrice du Well Living House Action Research Centre for Indigenous Infant, Child, and Family Health and Wellbeing, titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en amélioration des services de santé pour les peuples autochtones du Canada et professeure à l'École de santé publique Dalla Lana de l'Université de Toronto. La Dre Smylie s'intéresse à la lutte contre les inégalités en matière de santé chez les Autochtones en partenariat avec les communautés autochtones. Elle se concentre tout particulièrement à faire en sorte que tous les peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis soient intégrés aux politiques et à la planification de la santé, où qu'ils vivent, selon des modalités qui leur conviennent; à s'attaquer au racisme contre les Autochtones au sein des services de santé; et à faire progresser les innovations communautaires dans les services de santé destinés aux populations autochtones. Elle maintient une pratique clinique à temps partiel chez Seventh Generation Midwives Toronto et a pratiqué et enseigné la médecine familiale dans diverses communautés autochtones tant urbaines que rurales. Femme métisse, la Dre Smylie reconnaît sa famille, ses enseignants traditionnels et son pavillon de cérémonie.

Mme Gail Tomblin Murphy, Ph. D.

Vice-présidente, Recherche et innovation, Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse

Gail Tomblin Murphy est vice-présidente, Recherche, innovation et découverte, et directrice exécutive des soins infirmiers de la direction de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse, Halifax (Nouvelle-Écosse) et directrice du Centre de collaboration de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) pour la planification et la recherche des effectifs de santé à l'Université Dalhousie. La Mme Murphy est une spécialiste internationalement reconnue des approches axées sur les besoins des populations pour la planification, l'évaluation et la recherche en matière de main-d'œuvre et de systèmes de santé. À titre de vice-présidente, Recherche, innovation et découverte, et de directrice exécutive des soins infirmiers de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse, elle a fait preuve de leadership visionnaire en matière de recherche et d'innovation dans le système de santé de la Nouvelle-Écosse. Elle dirige et codirige des équipes de recherche nationales et internationales composées de cliniciens, de responsables des soins de santé, de décideurs principaux et de chercheurs du gouvernement, d'universités et d'organisations de soins de santé, et elle est conseillère experte en RHS auprès de l'OMS et de l'OPS depuis 2005. Elle a publié ses travaux de recherche dans diverses publications évaluées par des pairs et a rédigé de nombreux documents stratégiques et rapports commandés. Son travail suscite beaucoup d'intérêt des gouvernements et d'autres parties prenantes en raison de son potentiel d'influer sensiblement sur la politique de la santé au Canada et à l'étranger.

M. Graham Tipples, Ph. D.

Directeur médical et scientifique, Alberta Public Laboratories

Études et certification : doctorat en microbiologie médicale, FCCM et D (ABMM), certification en microbiologie clinique)
Poste actuel : Directeur médical et scientifique, Santé publique, Alberta Precision Laboratories (ProvLab)
Domaine(s) de spécialisation : Diagnostic microbiologique de santé publique, recherche et surveillance des systèmes de qualité de laboratoire
Intérêts particuliers en épidémiologie moléculaire

Responsabilités et tâches essentielles :

  • Responsabilité globale pour tous les aspects du laboratoire provincial de santé publique et de la réponse en santé publique pour Alberta Precision Laboratories.
  • Veiller à ce que les laboratoires interviennent rapidement face aux maladies émergentes (p. ex. COVID-19, cas soupçonné d'Ebola, virus Zika, CoV-SMRO).
  • Soutien de laboratoire aux médecins hygiénistes de l'Alberta Health Services et au médecin hygiéniste en chef d'Alberta Health – détection précoce des maladies émergentes, diagnostic et surveillance des maladies à déclaration obligatoire.

Expérience antérieure :

  • 16 ans avec le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence de la santé publique du Canada, y compris directeur exécutif, directeur des Services de surveillance et de référence et chef du Laboratoire des exanthèmes viraux.
  • Participation à l'intervention du LNM au SRAS et à la pandémie de grippe, entre autres problèmes de santé publique émergents.
  • Ancien président de l'Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie Canada (CACMID)
  • Ancien coprésident provincial du Réseau des laboratoires de santé publique du Canada (RLSPC)
  • Participation au réseau mondial de laboratoires sur la rougeole et la rubéole de l'OMS, y compris aux missions de conseillers temporaires auprès de l'OMS pour les inspections de laboratoire et les cours de formation.
M. Michael Wolfson, Ph. D.

Ancien statisticien en chef adjoint de Statistique Canada

Michael C. Wolfson, B.Sc. (Toronto, mathématiques, informatique et économique, 1971), Ph. D. (Cambridge – Économie, 1977) a pris sa retraite en tant que statisticien en chef adjoint, Secteur de l'analyse et du développement, à Statistique Canada en 2009. Il a été nommé titulaire de la Chaire de recherche du Canada en systèmes de modélisation sur la santé de la population à la Faculté de médecine de l'Université d'Ottawa en 2010.

Les domaines d'expertise de M. Wolfson couvrent l'examen et l'évaluation des programmes, les politiques fiscales/de transfert, les politiques sur les pensions, la distribution de la richesse, la conception de systèmes d'information sur la santé, la micromodélisation de la dynamique entre la politique socio-économique et la santé, et l'analyse des déterminants de la santé.

Il a occupé divers postes au Secrétariat du Conseil du Trésor, au ministère des Finances, au Bureau du Conseil privé, à la Chambre des communes et au Cabinet du vice-premier ministre avant de se joindre à Statistique Canada. Il a aussi été membre du programme sur la santé des populations de l'Institut canadien de recherches avancées (1988-2003).

Ses nombreux articles ont abordé des thèmes comme l'évaluation de l'équité intergénérationnelle des systèmes de pension et de santé au Canada, la création d'un système adéquat de statistiques sur la santé, la modélisation des déterminants et des traitements de la maladie, l'inégalité des revenus et les tendances en matière de polarisation, et le revenu et l'inégalité des revenus comme déterminants de la santé des populations.

Membre de l'Académie canadienne des sciences de la santé, M. Wolfson est également membre de l'Institut international de statistique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :