Avis de santé publique : Éclosion de cas de salmonellose liée aux œufs

14 avril 2021 - Mise à jour définitive

Cet avis a été mis à jour pour tenir compte que l’éclosion semble être terminée et que l’enquête tire à sa fin. Bien que l’éclosion soit terminée, les Canadiens sont avisés de toujours suivre les conseils de manipulation sécuritaire des aliments lorsqu’ils achètent, nettoient, réfrigèrent, font cuire et entreposent n’importe quel type d’œufs ou d’aliments à base d’œufs.

Sur cette page

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a collaboré avec ses partenaires provinciaux de la santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada, pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse.

L'éclosion semble être terminée et l’enquête tire à sa fin.

Les constatations de  l'enquête révèlent que, l'exposition aux œufs est probablement à la source de l'éclosion. Bon nombre des personnes qui sont devenues malades ont déclaré avoir utilisé des œufs pour cuisiner, faire de la pâtisserie et préparer des aliments à la maison. Certaines personnes ont indiqué avoir été exposées à des œufs dans un établissement (notamment les maisons de soins infirmiers et les hôpitaux) où elles résidaient ou travaillaient avant de tomber malades.

L’éclosion semble être terminée, mais rappelons que les œufs peuvent parfois être contaminés par la bactérie Salmonella à la fois sur la coquille elle-même et à l'intérieur de l'œuf. Les bactéries sont le plus souvent transmises aux personnes qui manipulent, mangent ou cuisinent de façon inappropriée des aliments contaminés.

Il est possible de prévenir les maladies en suivant les bonnes pratiques de manipulation et de cuisson sécuritaires des aliments.  Les Canadiens  doivent toujours manipuler avec précaution les œufs crus et cuire les œufs et les aliments à base d'œufs à une température interne d'au moins 74 °C (165 °F) pour s'assurer qu'ils sont propres à la consommation.

Résumé de l'enquête

Au total, 70 cas de Salmonella Enteritidis ont été confirmés en laboratoire et ont fait l’objet d’une enquête, dans les provinces suivantes : Terre-Neuve-et-Labrador (27) et Nouvelle-Écosse (43). Les personnes sont tombées malades entre la fin d'octobre 2020 et la mi-mars 2021. Dix-neuf personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n’a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 2 à 98 ans et majoritairement de sexe féminin (71 % des cas).

D'octobre à décembre 2020, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a diffusé des avis de rappel d'aliments pour une variété d'œufs distribués à Terre-Neuve-et-Labrador et Nouvelle-Écosse. Certaines personnes qui sont devenues malades au cours de cette éclosion avaient déclaré avoir été exposées à des œufs visés par le rappel, mais un certain nombre de personnes  malades ne l'ont pas été.

Qui est le plus à risque?

N'importe qui peut être atteint par une infection à Salmonella, mais les jeunes enfantsles personnes âgéesles femmes enceintes or les personnes au système immunitaire affaibli sont plus susceptibles de contracter une maladie grave.

La plupart des personnes qui tombent malades en raison d'une infection à Salmonella se rétablissent complètement en quelques jours. Certaines peuvent être infectées par des bactéries sans être malades et sans montrer de symptômes, mais elles peuvent quand même transmettre l'infection.

Ce que vous devriez faire pour protéger votre santé

Les œufs crus et les aliments à base d'œufs contaminés par la bactérie Salmonella peuvent avoir une apparence, une odeur et un goût normaux. Il est donc important de toujours suivre les conseils de manipulation sécuritaire des aliments si vous achetez, nettoyez, réfrigérez, faites cuire et entreposez n'importe quel type d'œufs ou d'aliments à base d'œufs. Si l'œuf est contaminé, la bactérie Salmonella peut se trouver sur la coquille elle-même ou à l'intérieur de l'œuf. Les conseils suivants sur la préparation des aliments peuvent atténuer le risque que vous soyez malade, sans l'éliminer complètement.

Symptômes

Les symptômes de l'infection à Salmonella, appelée salmonellose, se manifestent généralement de six à 72 heures après l'exposition aux bactéries Salmonella provenant d'un animal infecté ou d'un produit contaminé.

Voici quelques-uns de ces symptômes :

Ces symptômes durent généralement de quatre à sept jours. Chez les personnes en bonne santé, la salmonellose disparaît souvent sans traitement, mais des antibiotiques peuvent parfois être nécessaires. Dans certains cas, la salmonellose peut causer une maladie grave qui exige une hospitalisation. Les personnes qui contractent la salmonellose peuvent être contagieuses durant plusieurs jours ou plusieurs semaines. Les personnes qui présentent des symptômes ou qui ont des problèmes de santé sous-jacents doivent communiquer avec leur prestataire de soins de santé si elles pensent avoir contracté la salmonellose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens contre les éclosions de maladies entériques.

Lors d'une éclosion, l'Agence de la santé publique du Canada dirige l'enquête sur la santé humaine et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux pour surveiller la situation et contribuer aux mesures de lutte contre l'éclosion.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible d'une éclosion.

Renseignements épidémiologiques

La figure 1 est une courbe épidémiologique de cette l'éclosion, qui montre le nombre de nouveaux cas par semaine. Ces renseignements sont utilisés par les enquêteurs de l'éclosion pour montrer quand les cas ont commencé, quand ils ont atteint un sommet et quand leur nombre a diminué. Il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment où une personne tombe malade et le moment où la maladie est signalée et que les tests confirment un lien avec l'éclosion. Les données sont disponibles pour 70 cas.

Figure 1 : Nombre de personnes infectées par Salmonella Enteritidis
Figure 1
Figure 1 - Équivalent du texte
Tableau 1 — Nombre de cas confirmés d'infection à Salmonella Enteritidis par semaine de début des symptômes ou de prélèvement Semaine de début des symptômes ou de prélèvement
Semaine de début des symptômes ou de prélèvement Nombre de cas
2020-11-29 6
2020-12-06 7
2020-12-13 4
2020-12-20 13
2020-12-27 6
2021-01-03 8
2021-01-10 3
2021-01-17 5
2021-01-24 2
2021-01-31 2
2021-02-07 0
2021-02-14 4
2021-02-21 1
2021-02-28 0
2021-03-07 0
2021-03-14 1
2021-03-21 3
2021-03-28 0

Renseignements supplémentaires

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada

613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public

Numéro sans frais : 1-866-225-0709
 info@hc-sc.gc.ca

Historique de l'enquête

Avis de santé publique - Le 18 mars 2021

Cet avis a été mis à jour pour tenir compte de sept autres cas signalés dans le cadre de l'enquête en cours sur l'éclosion. Il y a actuellement 64 cas de salmonellose signalés dans deux provinces. Les Canadiens sont avisés de toujours suivre les conseils de manipulation sécuritaire des aliments lorsqu'ils achètent nettoient, réfrigèrent, font cuire et entreposent n'importe quel type d'œufs ou d'aliments à base d'œufs.

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux de la santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada, pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse. L'éclosion semble se poursuivre, car des cas récents de maladies continuent d'être signalés à l'ASPC.

Selon l'enquête à ce jour, l'exposition aux œufs est probablement à la source de l'éclosion. Bon nombre des personnes qui sont devenues malades ont déclaré avoir utilisé des œufs pour cuisiner, faire de la pâtisserie et préparer des aliments à la maison. Certaines personnes ont indiqué avoir été exposées à des œufs dans un établissement (notamment les maisons de soins infirmiers et les hôpitaux) où elles résidaient ou travaillaient avant de tomber malades.

Les œufs peuvent parfois être contaminés par la bactérie Salmonella à la fois sur la coquille elle-même et à l'intérieur de l'œuf. Les bactéries sont le plus souvent transmises aux personnes qui manipulent, mangent ou cuisinent de façon inappropriée des aliments contaminés.

Il est possible de prévenir les maladies en suivant les bonnes pratiques de manipulation et de cuisson sécuritaires des aliments. L'ASPC ne conseille pas aux consommateurs d'éviter de manger des œufs, mais cette éclosion sert à rappeler aux Canadiens qu'ils doivent toujours manipuler avec précaution les œufs crus et cuire les œufs et les aliments à base d'œufs à une température interne d'au moins 74 °C (165 °F) pour s'assurer qu'ils sont propres à la consommation.

L'ASPC diffuse donc un avis de santé publique pour informer les Canadiens des conclusions de l'enquête à ce jour et communiquer d'importantes pratiques de manipulation sécuritaire des aliments pour aider à prévenir d'autres infections à Salmonella.

L'enquête sur l'éclosion est en cours, et d'autres sources pourraient être trouvées. En outre, d'autres avis de rappel d'aliments liés à cette éclosion pourraient être diffusés. Le présent avis sera mis à jour au fur et à mesure de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 18 mars 2021, 64 cas de Salmonella Enteritidis ont été confirmés en laboratoire et ont fait l'objet d'une enquête, dans les provinces suivantes : Terre-Neuve-et-Labrador (26) et Nouvelle-Écosse (38). Les personnes sont tombées malades entre la fin d'octobre 2020 et la mi-février 2021. Dix-neuf personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 2 à 98 ans et majoritairement de sexe féminin (70 % des cas).

D'octobre à décembre 2020, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a diffusé des avis de rappel d'aliments pour une variété d'œufs distribués à Terre-Neuve-et-Labrador et Nouvelle-Écosse. Les œufs visés par le rappel ont maintenant dépassé leur durée de conservation et ne sont plus vendus. Certaines personnes qui sont devenues malades au cours de cette éclosion ont déclaré avoir été exposées à des œufs visés par le rappel, mais un certain nombre de personnes récemment malades ne l'ont pas été.

L'ACIA poursuit son enquête sur la salubrité des aliments, laquelle pourrait mener au rappel d'autres produits. Si d'autres produits font l'objet d'un rappel, l'ACIA avisera le public au moyen d'avis de rappel d'aliments.

Des infections plus récentes pourraient ne pas avoir été signalées pour cette éclosion en raison du temps qui s'écoule entre le moment où une personne tombe malade et celui où la maladie est signalée aux responsables de la santé publique. Dans le cas de cette éclosion, le délai de déclaration actuelle de la maladie se situe entre trois et six semaines.

Avis de santé publique - Le février 2021

Résumé de l'enquête

En date du 18 mars 2021, 64 cas de Salmonella Enteritidis ont été confirmés en laboratoire et ont fait l'objet d'une enquête, dans les provinces suivantes : Terre-Neuve-et-Labrador (25) et Nouvelle-Écosse (32). Les personnes sont tombées malades entre la fin d'octobre 2020 et la fin de janvier 2021. Dix-huit personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 2 à 98 ans et majoritairement de sexe féminin (68 % des cas).

D'octobre à décembre 2020, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a diffusé des avis de rappel d'aliments pour une variété d'œufs distribués à Terre-Neuve-et-Labrador et au Cap Breton, en Nouvelle-Écosse. Les œufs visés par le rappel ont maintenant dépassé leur durée de conservation et ne sont plus vendus. Certaines personnes qui sont devenues malades au cours de cette éclosion ont déclaré avoir été exposées à des œufs visés par le rappel, mais un certain nombre de personnes récemment malades ne l'ont pas été.

L'ACIA poursuit son enquête sur la salubrité des aliments, laquelle pourrait mener au rappel d'autres produits. Si d'autres produits font l'objet d'un rappel, l'ACIA avisera le public au moyen d'avis de rappel d'aliments.

Des infections plus récentes pourraient ne pas avoir été signalées pour cette éclosion en raison du temps qui s'écoule entre le moment où une personne tombe malade et celui où la maladie est signalée aux responsables de la santé publique. Dans le cas de cette éclosion, le délai de déclaration actuelle de la maladie se situe entre trois et six semaines.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :