Vivre avec le diabète

Vivre avec le diabète exige que l'on travaille de concert avec les personnes qui nous soignent afin de surveiller et de gérer son taux de glycémie en plus d'apporter des modifications importantes à notre style de vie.

Qu'importe le type de diabète, une des parties essentielles des soins médicaux consiste à éduquer la personne qui en souffre. Le patient se doit de se renseigner sur le diabète en vue d'acquérir les compétences et les connaissances et d'obtenir les ressources dont il a besoin pour mieux gérer son état de santé.

Toute personne atteinte du diabète de type 1 doit prendre de l'insuline par injection, par perfusion continue (pompe) ou par inhalation. Il est également important de surveiller son alimentation et de faire de l'activité physique. Ceux qui souffrent du diabète de type 2 peuvent réussir à contrôler leur glycémie en mangeant sainement, en suivant un programme d'exercice et en perdant leur surplus de poids. Ceux qui n'y parviennent pas devront peut-être prendre des médicaments contre le diabète par voie orale et/ou de l'insuline pour maintenir le niveau de glucose souhaité.

Tous les Canadiens et Canadiennes, y compris ceux qui souffrent du diabète, doivent faire de l'exercice régulièrement en s'adonnant à des activités qui favorisent la force, l'endurance et la souplesse. Chacun peut choisir des activités physiques à la mesure de ses besoins en suivant les lignes directrices du Guide d'activité physique canadien.

En ce qui concerne le diabète de grossesse, il est possible, la plupart du temps, de garder une glycémie à un niveau acceptable en suivant un régime alimentaire équilibré et en faisant de l'exercice régulièrement. Si la glycémie n'est toujours pas maîtrisée après avoir suivi un régime équilibré et fait régulièrement de l'exercice pendant au moins deux semaines, des d'injections d'insuline seront nécessaires.

Il arrive aussi que les personnes qui vivent avec le diabète doivent prendre des médicaments pour contrôler leur taux de cholestérol (lipides) et leur tension artérielle parce qu'elles sont plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :