Syphilis: Prévention et contrôle

Le présent guide porte sur la prise en charge des cas de syphilis primaire, secondaire, latente et tertiaire. Il contient certains renseignements au sujet de la neurosyphilis et de la syphilis congénitale, dont le traitement dépasse cependant la portée de ce document. La prise en charge des personnes atteintes de ces affections devrait être réalisée par un infectiologue ou un collègue expérimenté, ou en collaboration avec ceux-ci.

Sur cette page

Mesures générales de prévention et contrôle des ITSS

La recherche de cas, l'éducation, le counseling, la notification aux partenaires et le traitement sont essentiels au contrôle des infections.

Les professionnels de la santé devraient offrir le dépistage des ITSS dans le cadre de leurs interventions de prévention et de contrôle des infections. Puisque plusieurs ITSS sont souvent asymptomatiques et peuvent entraîner des complications graves si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées, offrir un dépistage des ITSS dans le cadre des soins courants, en portant une attention particulière aux personnes qui présentent des facteurs de risque. En normalisant ainsi le dépistage, on peut réduire les obstacles aux tests de dépistage et la stigmatisation associée aux ITSS.

Intégrer aux soins des stratégies de prévention des ITSS telles que le counseling, la vaccination et l'éducation sur les pratiques préventives. L'entrevue motivationnelle peut être utilisée pour cerner les obstacles aux pratiques préventives ainsi que les moyens de les surmonter.

Offrir la vaccination contre les virus de l'hépatite B (VHB), de l'hépatite A (VHA) et du papillome humain (VPH) aux personnes à risque, conformément au Guide canadien d'immunisation.

La notification aux partenaires présente des bienfaits en matière de santé publique (p. ex. la surveillance et le contrôle des maladies) et réduit le risque de réinfection du cas index.

Contrôle et prévention de la syphilis

Les mesures de prévention et de contrôle de la transmission de la syphilis incluent le counseling, le diagnostic précoce et le traitement approprié de la personne et de ses partenaires sexuels.

Informer les personnes chez qui une syphilis est soupçonnée ou confirmée:

Références

Note de bas de page 1

Kerani R, Lukehart S, Stenger M, Marra C, Pedersen R, Golden M. Is early latent syphilis more likely in patients with a prior syphilis infection. London: British Society for Sexual Health and HIV, Presentation at: 18th International Society for STD Research. 2009.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Morgan CA, Lukehart SA, Van Voorhis WC. Protection against syphilis correlates with specificity of antibodies to the variable regions of treponema pallidum repeat protein K. Infect Immun. 2003;71(10):5605-5612.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Ivens D, Patel M. Incidence and presentation of early syphilis diagnosed in HIV-positive gay men attending a central london outpatients' department. Int J STD AIDS. 2005;16(3):201-202.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Tosca A, Lehou J, Hatjivasiliou M, Varelzidis A, Stratigos JD. Infiltrate of syphilitic lesions before and after treatment. Genitourin Med. 1988;64(5):289-293.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :