À l’intention des professionnels de la santé : Hépatite A

Renseignements détaillés sur l'hépatite A à l'intention des professionnels de la santé.

Sur cette page

Ce que les professionnels de la santé doivent savoir à propos de l'hépatite A

Le virus de l'hépatite A fait partie de la famille des Picornaviridæ et appartient au genre Hepatovirus. Il s'agit d'un virus à acide ribonucléique icosaédrique, non enveloppé, à polarité positive.

Sept génotypes du virus de l'hépatite A ont été identifiés (I-VII), dont quatre sont d'origine humaine (I, II, III et VII).

Manifestations cliniques

L'hépatite A cause uniquement une hépatite aiguë et n'est pas associée à une maladie hépatique chronique. Toutefois, les personnes ayant déjà une maladie du foie peuvent souffrir de complications graves.

La plupart des sujets infectés par le virus de l'hépatite A présentent des signes et des symptômes généraux non spécifiques, suivis de symptômes gastro-intestinaux.

La maladie dure généralement moins de deux mois.

Rarement, le virus de l'hépatite A peut causer une hépatite fulminante grave dont l'issue peut être mortelle chez des adultes autrement en bonne santé.

Diagnostic

Plusieurs techniques sont employées pour la détection du virus de l'hépatite A, notamment :

  • le buvardage
  • le dosage radio-immunologique
  • l'hybridation sur tache avec marquage à l'or
  • l'amplification en chaîne par polymérase, en temps réel
  • le titrage immunoenzymatique utilisant un antigène absorbé (méthode ELISA)

Traitement

La vaccination peut permettre d'éviter l'apparition des symptômes si elle est reçue dans les deux semaines qui suivent l'exposition.

Aucun traitement spécifique ne s'est révélé efficace contre l'infection à virus de l'hépatite A.

Cependant, les traitements recommandés sont :

  • repos au lit
  • alimentation équilibrée
  • aucune consommation d'alcool ou autres hépatotoxines

Prévention et lutte

L'hépatite A est l'une des principales infections évitables par la vaccination que l'on peut contracter au cours d'un voyage. Le vaccin est recommandé chez les personnes d'un an ou plus à risque élevé :

  • d'infection
  • d'hépatite A sévère

Toute personne qui souhaite réduire son risque de contracter l'infection à virus de l'hépatite A devrait se faire vacciner. L'efficacité des vaccins contre l'hépatite A pour prévenir la maladie clinique est d'au moins 90 à 97 %.

En particulier, il est recommandé que les groupes suivants se fassent vacciner pour prévenir l'hépatite A :

  • les voyageurs qui vont dans les régions où l'hépatite A est endémique (disponible en anglais seulement) ou les immigrants venus de ces régions
  • les personnes qui ont des contacts familiaux ou étroits avec des enfants adoptés de pays où l'hépatite A est endémique
  • les populations ou les collectivités exposées à un risque d'éclosion d'hépatite A ou dans lesquelles cette maladie est fortement endémique
    • par exemple, certaines collectivités autochtones
  • les membres du personnel militaire et les travailleurs humanitaires qui pourraient être affectés dans des régions à forte prévalence d'hépatite A

Les autres groupes à risque à qui on recommande la vaccination comprennent les :

  • personnes dont les habitudes de vie les exposent à un risque d'infection, notamment les :
    • hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes
    • consommateurs de drogues illicites (injectables et non injectables)
  • gardiens de zoo, les vétérinaires et les chercheurs en contact avec des primates non humains
  • personnes atteintes d'hémophilie A ou B qui reçoivent des facteurs de coagulation dérivés du plasma
  • travailleurs participant à des recherches sur le virus de l'hépatite A ou à la production du vaccin contre l'hépatite A
  • personnes qui souffrent de maladie hépatique chronique, toutes causes confondues, comme celles infectées par le virus de l'hépatite B ou C
    • la maladie pourrait être plus sévère dans leur cas s'ils sont infectés

Surveillance de l'hépatite A au Canada

Vous devez signaler tout cas d'hépatite A à votre médecin-hygiéniste local.

Les professionnels de la santé canadiens jouent un rôle essentiel en ce qui a trait à la détermination et à la déclaration des cas d'hépatite A. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez la section sur la surveillance au Canada.

Pour en savoir plus, consultez la définition nationale de cas

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :