Pour les professionnels de la santé : Infection à rotavirus

Obtenez des renseignements détaillés sur l'infection à rotavirus à l'intention des professionnels de la santé.

Sur cette page

Ce que les professionnels doivent savoir à propos de l'infection à rotavirus

Le génome du rotavirus est constitué de 11 segments d'ARN double brin entourés de 3 enveloppes concentriques. L'enveloppe externe est composée de 2 protéines :

  • VP4 (protéine P)
  • VP7 (protéine G)

Ces protéines sont importantes pour la mise au point de vaccins et la réponse immunitaire. La prévalence des divers sérotypes de rotavirus varie d'une année à l'année et d'une région à l'autre.

Toutefois, le sérotype G1P[8] est régulièrement détecté et constitue souvent la souche prédominante dans le monde industrialisé.

Manifestations cliniques

L'infection à rotavirus peut être asymptomatique ou se manifester par des symptômes bénins ou graves. Dans certains cas, elle peut entraîner une déshydratation sévère et la mort.   

La gravité de l'infection dépend de l'âge, les cas cliniquement importants survenant le plus souvent chez les nourrissons et les jeunes enfants. La maladie est spontanément résolutive et n'entraîne que rarement des séquelles de longue durée chez les enfants en bonne santé au Canada.

Après une période d'incubation de 1 à 3 jours, les personnes infectées présentent, isolément ou simultanément, de la fièvre, de la diarrhée et des vomissements.

L'infection à rotavirus peut provoquer :

  • un déséquilibre électrolytique
  • une déshydratation légère à grave
  • une carence secondaire en disaccharidase (dans les cas prolongés)

La première infection à rotavirus a tendance à être plus sévère que les suivantes. Des liens temporels entre l'infection à rotavirus et une gamme de maladies, dont une infection des voies respiratoires inférieures et supérieures, ont été décrits.

Prévention et lutte

Pour en savoir plus sur la vaccination, veuillez consulter la section du Guide canadien d'immunisation portant sur le vaccin antirotavirus.

Diagnostic

Le dépistage en laboratoire de l'infection à rotavirus n'est pas effectué systématiquement. L'infection est plus souvent détectée à partir des symptômes cliniques.

La méthode la plus souvent utilisée pour confirmer la présence d'une infection à rotavirus consiste en la détection antigénique du rotavirus par essai immunoenzymatique.

Traitement

L'infection à rotavirus est spontanément résolutive chez les personnes ayant un bon système immunitaire. La maladie disparaît habituellement en quelques jours.

Le traitement consiste principalement en une réhydratation par voie orale, qui vise à prévenir la déshydratation. Le retour à une alimentation normale devrait être encouragé après la réhydratation.

Surveillance

Les professionnels de la santé du Canada jouent un rôle essentiel dans la détection et le signalement des cas d'infection à rotavirus. Veuillez consulter la section sur la surveillance pour en savoir plus sur le sujet.

Pour en savoir plus

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :