Rougeole au Canada

Sur cette page :

La rougeole au Canada avant les vaccins

La rougeole, une maladie infantile sérieuse et très contagieuse, était autrefois courante au Canada. 

Avant la vaccination, environ 300 000 à 400 000 Canadiens contractaient la rougeole chaque année. Certains malades se rétablissaient complètement, mais ce ne fut pas le cas pour de nombreuses personnes. En 1926, près de 900 Canadiens sont décédés des suites de la rougeole. Les survivants risquaient de composer avec des complications permanentes, notamment des lésions cérébrales ou la surdité. 

Dans les années 1960, le premier vaccin contre la rougeole est apparu au Canada. Grâce aux vaccins, les cas de rougeole ont chuté de 99 %. 

L’élimination de la rougeole au Canada

La rougeole est enrayée au Canada depuis 1998. C’était le résultat direct de programmes de vaccination universelle réussis. Depuis l’élimination, la rougeole est relativement rare au Canada. Cependant, la rougeole est encore courante dans d’autres parties du monde. Il est donc possible que des cas et des éclosions réapparaissent au Canada. 

La rougeole est très facile à contracter. Les voyageurs qui ne sont pas vaccinés peuvent ramener la rougeole au pays. Par conséquent, de nouvelles éclosions peuvent survenir, surtout dans les collectivités où les gens ne sont pas vaccinés. 

L’importance de l’immunité collective

Plus il y a de personnes vaccinées dans la collectivité, plus le risque d’infection est faible pour les personnes qui ne peuvent être vaccinées, comme les nourrissons et les personnes atteintes de certaines maladies. Lorsqu’il y a de nombreuses personnes vaccinées, cela crée une « immunité collective » (que l’on nomme aussi l’immunité de groupe). Ainsi, lorsque l’on est vacciné, on se protège soi-même et on protège les personnes de notre entourage. Comme la rougeole se propage facilement, au moins 95 % des gens doivent être vaccinés pour assurer l’efficacité de l’immunité collective.

Pourquoi des éclosions de rougeole se produisent au Canada

Les taux de vaccination au Canada ont diminué depuis que la rougeole a été déclarée éliminée en 1998. La baisse du taux de vaccination est attribuable à la réticence à la vaccination et à la complaisance à l’égard des risques de maladie que les vaccins préviennent. Il ne s’agit pas seulement d’un problème canadien, car les pays du monde entier sont aux prises avec des problèmes semblables.

Bien que la rougeole au Canada ne soit plus considérée comme endémique (c.-à-d. qu’elle circule constamment), des éclosions peuvent survenir lorsqu’une personne non vaccinée ou sous-vaccinée se rend dans un pays où la rougeole circule et ramène la maladie avec elle. Cela peut donner lieu à des éclosions de rougeole au Canada et a entraîné de telles éclosions.

La vaccination est le meilleur moyen de vous protéger, vous, vos enfants et votre collectivité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :