Variole simienne : Risques

Sur cette page

Risque de propagation de la variole simienne

Des cas de variole simienne ont rarement été observés ailleurs qu'en Afrique. Toutefois, de récents cas ont été déclarés dans différents pays où la maladie est plutôt rare, notamment au Canada.

Dans le cadre de l'éclosion actuelle, une transmission de la maladie de personne à personne a été observée au Canada.

Pour le moment, la transmission de l'infection n'a été observée qu'entre partenaires intimes ou entre personnes vivant dans le même ménage. Bien que le risque d'infection à la variole simienne au sein de la population soit inconnu, il est plus faible que le risque associé aux groupes mentionnés plus haut, selon les données probantes limitées. Le fait d'avoir de multiples partenaires sexuels pourrait accroître votre risque global d'exposition à une personne infectée par la variole simienne.

Selon les données actuelles, il est extrêmement rare qu'une personne asymptomatique transmette le virus. Le mode de transmission exact n'est pas encore bien connu, mais il a été établi qu'une personne infectée, qui a des lésions cutanées causées par la variole simienne, peut transmettre le virus à une autre avec qui elle a un contact direct.

Une personne peut également contracter le virus si elle entre en contact avec la literie, le linge ou les vêtements utilisés par une personne infectée qui présente des éruptions cutanées.

Si vous observez l'apparition d'éruptions ou de lésions sur votre peau, de la fièvre ou encore l'enflure des ganglions lymphatiques, communiquez avec votre fournisseur de soins et informez-le des contacts sexuels ou étroits entretenus avec toute personne au cours des 21 derniers jours.

Si on vous informe que vous avez été en contact étroit avec une personne ayant reçu un diagnostic de variole simienne, vous recevrez de la part des autorités locales de santé publique les directives à suivre en cas d'apparition de symptômes. Il vous est recommandé de surveiller l'apparition de tout symptôme et, au besoin, de communiquer avec un professionnel de la santé pour subir une évaluation et déterminer si vous devez passer un test diagnostique de la variole simienne.

Évitez tout contact direct avec autrui, couvrez vos lésions au moyen de bandages ou de vêtements, portez un masque en présence de symptômes, et suivez le directive d'isolement de la part des autorités locales de santé publique.

L'enquête suit son cours sur les cas de variole simienne au Canada. Des mises à jour seront faites au fur et à mesure que de nouveaux renseignements seront disponibles.

Comment se propage la variole simienne

La variole simienne se propage de trois façons :

D'un animal à un humain

Dans la nature, les rongeurs seraient les principales sources du virus de la variole simienne, notamment les suivants :

D'autres vecteurs de propagation inclus les primates, comme les singes.

Dans le passé, le virus pourrait avoir été transmis à des espèces d'Amérique du Nord, comme les chiens de prairie, lorsque ces animaux d'Afrique ont été importés aux États-Unis.

Le virus se transmet généralement d'un animal infecté à un humain par contact direct, par exemple par morsure, griffure ou léchage.

Les humains peuvent également être infectés s'ils :

De personne à personne

La variole simienne peut être transmise par contact étroit entre personnes, notamment :

Il semble aussi que le virus de la variole simienne pourrait être transmise par les gouttelettes provenant des voies respiratoires, mais le mode de transmission exact n'est pas bien connu pour le moment.

Une personne enceinte infectée peut également transmettre le virus à son fœtus en développement par le biais du placenta.

L'enquête est en cours; d'autres modes de transmission possibles sont à l'étude, tout comme la possibilité de manifestations d'infection asymptomatique ou atypique.

Objets contaminés

Les personnes peuvent également être infectées en entrant en contact direct avec des vêtements ou du linge contaminés, comme la literie et les serviettes, ou en partageant les objets personnels utilisés par une personne infectée.

Prévenir la propagation de la variole simienne

Comme pour toute maladie transmissible, le respect de mesures de santé publique individuelles de base peut aider à prévenir la transmission ou la propagation de l'infection. Parmi ces mesures, notons les suivantes :

Vous pouvez réduire davantage vos risques de contracter la variole simienne en évitant les contacts physiques étroits, notamment sexuels, avec une personne présumée être infectée ou dont l'infection a été confirmée.

Si vous devez avoir un contact physique rapproché avec une personne chez qui la variole est soupçonnée ou confirmée, vous devriez toutes deux porter un masque médical bien ajusté. Cela est d'autant plus important si la personne tousse ou a des lésions buccales.

Si vous devez avoir un contact physique direct, la personne infectée devrait couvrir toutes ses lésions cutanées avec des bandages ou des vêtements.

Vous devriez aussi :

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :