Possibilités de financement pour lutter contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)

L'invitation à soumettre une lettre d'intention dans le cadre du Fonds d'initiatives communautaires en matière de VIH et d'hépatite C (FIC) et du Fonds pour la réduction des méfaits (FRM) est maintenant terminée. La date limite pour soumettre une lettre d'intention était le 29 janvier 2021 à 15 h HNE. L'ASPC n'accepte plus les soumissions de lettres d'intention.

Appui à la lutte communautaire contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Canada

Appui à la lutte communautaire contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Canada

Les efforts du gouvernement du Canada pour lutter contre les ITSS au Canada sont guidés par le Cadre d'action pancanadien sur les ITSS et le Plan d'action quinquennal du gouvernement du Canada sur les ITSS.

Fonds d'initiatives communautaires en matière de VIH et d'hépatite C (FIC) :

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) investit 26,4 millions de dollars par année pour appuyer des projets d'une durée limitée partout au Canada visant à lutter contre le VIH, l'hépatite C et d'autres infections transmissibles sexuellement (par exemple, la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis) par l'entremise du FIC.

Les organismes peuvent présenter une demande de financement pour un projet d'une durée maximale de cinq ans.

Fonds pour la réduction des méfaits (FRM) :

L'ASPC investit 7 millions de dollars par année pour appuyer des projets d'une durée limitée partout au Canada qui aideront à réduire le VIH et l'hépatite C chez les personnes qui partagent du matériel d'injection et d'inhalation de drogues par l'entremise du FRM.

Les organismes peuvent présenter une demande de financement pour trois ou cinq ans pour un maximum de 250 000 $ par année. L'ASPC peut accepter des demandes d'investissements plus importants selon la portée et l'ampleur du projet.

Le FIC et le FRM visent à garantir que :

  1. les initiatives communautaires rejoignent les populations clés, y compris les personnes qui ne savent pas qu'elles sont infectées par le VIH ou l'hépatite C et les aiguillent vers des services de dépistage, de prévention, de traitement et de soins;
  2. les collectivités conçoivent et mettent en œuvre des projets de première ligne fondés sur des données probantes pour prévenir les infections nouvelles et récurrentes;
  3. les interventions à fort impact soient offertes à grande échelle afin qu'un plus grand nombre de personnes en bénéficient;
  4. les initiatives communautaires réduisent la stigmatisation à l'égard des populations touchées de manière disproportionnée par les ITSS, y compris les personnes vivant avec le VIH et/ou l'hépatite C.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :