Page 6 : Guide canadien d'immunisation : Partie 1 – Information clé sur l'immunisation

Principes des vaccins combinés

Dernière révision complète du chapitre (voir le Tableau des mises à jour des chapitres): mars 2018

Qu'est-ce qu'un vaccin combiné?

Il existe trois types de préparations vaccinales selon la quantité et le type d'antigènes immunisants que contient le vaccin :

  • les vaccins qui ne contiennent qu'un seul antigène immunisant pour prévenir une seule maladie (par exemple, le vaccin contre l'hépatite A);
  • les vaccins qui contiennent des antigènes immunisants contre plus d'un sérogroupe ou sérotype de la même maladie (par  exemple, le vaccin quadrivalent contre le méningocoque et les vaccins contre le pneumocoque);
  • les vaccins qui contiennent des antigènes immunisants agissant contre plusieurs maladies évitables par la vaccination (par exemple, le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole).

La nomenclature pour décrire ces types de vaccins n'est pas uniforme. Le terme vaccin combiné fait souvent référence à un vaccin qui contient des antigènes permettant de prévenir plus d'une maladie évitable par la vaccination; il est utilisé dans ce contexte dans le présent chapitre. L'expression vaccins combinés peut aussi être employée pour décrire le mélange prescrit de deux vaccins distincts dans une fiole unique avant leur administration ou pour décrire des vaccins qui sont fabriqués indépendamment, puis combinés par le fabricant en un produit à l'étape finale de l'emballage.

De nombreux vaccins combinés sont disponibles. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche sont offerts sous forme de vaccins combinés depuis plus de 30 ans. Au Canada, depuis 1996, les nourrissons sont vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l'Hæmophilus influenzæ de type b (Hib) avec un vaccin combiné qui contient les cinq antigènes. Au cours des dernières années, d'autres vaccins combinés ont été offerts et de nouveaux vaccins combinés ont été ajoutés au calendrier d'immunisation systématique. Veuillez consulter le chapitre Contenu des agents immunisants utilisés au Canada pour connaître la liste des vaccins et leurs constituants, les marques et les abréviations. Pour plus de détails sur certains vaccins combinés, vous reporter aux chapitres portant sur les vaccins pertinents dans la partie 4.

Principes généraux des vaccins combinés

  • Les vaccins combinés sont rigoureusement évalués et seules les combinaisons dont l'innocuité et l'efficacité ont été démontrées sont autorisées au Canada.
  • En général, les injections de vaccins combinés sont préférées aux injections de vaccins à composant unique administrées séparément afin de limiter le nombre d'injections requises au minimum.
  • Les vaccins combinés doivent faire partie du calendrier de vaccination recommandé, et ils doivent pouvoir être entreposés et administrés facilement.
  • Les vaccins qui sont conçus pour être administrés séparément ne doivent jamais être combinés par les fournisseurs, sauf si le mélange est explicitement spécifié sur le dépliant ou la monographie du produit. L'innocuité, l'immunogénicité et l'efficacité de combinaisons non homologuées ne sont pas connues.

Efficacité des vaccins combinés

L'efficacité de chacun des agents immunisants d'un vaccin combiné est comparée à des paramètres de protection établis avant que le vaccin combiné puisse être approuvé au Canada. La réponse anticorps à chacun des antigènes d'un vaccin combiné peut être plus forte ou plus faible que la réponse anticorps à chacun des antigènes lorsque ceux-ci sont administrés séparément, mais ces différences ne sont pas considérées comme significatives sur le plan clinique.

Innocuité des vaccins combinés

Les vaccins combinés offerts au Canada ont d'excellents antécédents d'innocuité. L'innocuité d'un nouveau produit combiné est rigoureusement évaluée et comparée à l'innocuité des produits à antigène unique ou aux vaccins combinés existants avant que l'utilisation soit autorisée au Canada. Les événements indésirables mineurs liés aux vaccins combinés et ceux liés aux vaccins à composant unique peuvent être légèrement différents, mais ces différences ne sont pas considérées comme cliniquement significatives. Si des événements indésirables surviennent après la vaccination, il peut être plus difficile de déterminer quel agent immunisant du vaccin combiné est en cause que lorsqu'un vaccin à composant unique est administré.

Grâce à l'amélioration des méthodes de développement et de production des vaccins, ainsi qu'à l'utilisation de vaccins combinés, les enfants sont aujourd'hui exposés à beaucoup moins d'antigènes vaccinaux que par le passé, et ils sont immunisés contre davantage d'infections.

Veuillez consulter la section Innocuité des vaccins de la partie 2 pour obtenir de plus amples renseignements.

Avantages des vaccins combinés

Les avantages des vaccins combinés sont les suivants :

  • amélioration du respect du calendrier de vaccination parce que moins de rendez-vous et moins d'injections sont nécessaires, ce qui entraîne un meilleur taux de couverture vaccinale;
  • facilitation de l'absorption d'un nouveau vaccin lorsqu'il est combiné à un vaccin plus ancien (par exemple, vaccin contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle);
  • augmentation des possibilités d'administration de doses de rattrapage ou de rappel (par exemple, vaccination en temps opportun des enfants dont le calendrier d’immunisation systématique n’est pas à jour);
  • diminution des risques de blessures pour les fournisseurs de vaccins associés aux injections multiples de vaccins distincts;
  • diminution du temps requis pour un rendez-vous lorsqu'une seule injection est administrée plutôt que plusieurs;
  • réduction du nombre de vaccins administrés, des activités d'expédition et de manipulation, des déchets et des coûts d'entreposage;
  • réduction des coûts associés aux rendez-vous supplémentaires nécessaires pour l'administration des vaccins;
  • diminution du stress lié aux injections multiples de vaccins distincts pour les personnes vaccinées et les fournisseurs de vaccins.

Veuillez consulter la section Avantages de l'immunisation de la partie 1 pour obtenir plus de renseignements.

Complexité des vaccins combinés

Aspects complexes des vaccins combinés :

  • Les vaccins combinés peuvent être plus chers que les vaccins monovalents. Ils peuvent cependant être plus économiques si les coûts additionnels (pour injections supplémentaires, temps du fournisseur de soins, manipulation et entreposage) sont pris en considération.
  • Il peut être difficile de déterminer quel agent immunisant d'un vaccin combiné a causé une réaction allergique ou tout autre événement indésirable à la suite de la vaccination.
  • L'utilisation d'un vaccin combiné peut entraîner l'administration de doses d'antigènes superflues (par exemple, l'administration d'une dose de rappel du vaccin anticoquelucheux peut également comporter des doses non nécessaires d'anatoxine tétanique et d'anatoxine diphtérique).

Il n'a pas été démontré qu'une immunisation répétée avec les vaccins suivants peut provoquer des effets indésirables, sans égard à la réception antérieure de ces vaccins : les vaccins combinés contre la varicelle, les oreillons et la rubéole contenant ou non le virus de la varicelle, contre le virus de la poliomyélite inactivé, de l'Haemophilus influenzae de type B, du méningocoque, de l'hépatite A, de l'hépatite B et le vaccin monovalent contre la varicelle, dcaT et avec des vaccins antigrippaux.

Pour d'autres antigènes, il peut toutefois exister un risque accru d'événements indésirables lorsque la dose supplémentaire d'antigène est administrée avant l'intervalle recommandé si elle ne faisait pas partie d'un produit combiné. Avant d'administrer un vaccin combiné qui contient un ou plusieurs antigènes non nécessaires supplémentaires, il convient d'étudier et d'analyser les avantages et les risques associés à l'administration de ce vaccin combiné avec la personne vaccinée ou le parent. L'utilisation de vaccins combinés contenant des antigènes non nécessaires peut être justifiée dans les cas suivants :

  • l'antigène supplémentaire n'est pas contre-indiqué;
  • les produits qui ne contiennent que les antigènes nécessaires ne sont pas facilement accessibles; 
  • les avantages pour la personne vaccinée l'emportent sur les risques d'événements indésirables liés à l'administration de la dose supplémentaire d'antigène.

Références choisies

  • Centers for Disease Control and Prevention. General recommendations on immunization: recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2011;60(2):1-61.
  • Happe L.E., Lunacsek O.E., Kruzikas D.T. et al. Impact of a pentavalent combination vaccine on immunization timeliness in a state Medicaid population. Pediatr Infect Dis J 2009;28:98-101.
  • Kalies H., Grote V., Verstraeten T. et al. The use of combination vaccines has improved timeliness of vaccination in children. Pediatr Infect Dis J 2006;25:507-12.
  • Marshall G.S., Happe L.E., Lunacsek O.E. et al. Use of combination vaccines is associated with improved coverage rates. Pediatr Infect Dis J 2007;26:496-500.
  • Scheifele D.W. Combining vaccines: does it make sense and does it work? Consulté en juillet 2015. Accès : http://www.onehealth.ca/r_alberta_nwt/video_conferences/R080312B-HOb.pdf
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :