Page 7 : Guide canadien d'immunisation : Partie 1 – Information clé sur l'immunisation

Principes de l'interchangeabilité des vaccins

Introduction

Les vaccins semblables offerts par différents fabricants sont systématiquement homologués au Canada. Certaines circonstances telles que les pénuries de vaccins, les contre-indications d'un vaccin en particulier, la disponibilité variable d'un produit et l'émigration font en sorte qu'il puisse être nécessaire d'administrer des vaccins de fabricants différents à la même personne au fil du temps. Parce que les calendriers de vaccination et certains produits en particulier utilisés varient d'une province, d'un territoire et d'un pays à l'autre, l'évaluation de l'état immunitaire des nouveaux arrivants au Canada ou des personnes qui ont déménagé à l'intérieur du pays peut soulever des questions au sujet de l'interchangeabilité des vaccins.

Principes généraux de l'interchangeabilité des vaccins

  • En général, le même fabricant de produit doit être utilisé pour toutes les doses d'une série de vaccins. Cependant, l'immunisation systématique ne doit pas être remise à plus tard en raison de la non-disponibilité d'un produit en particulier.
  • Voici les facteurs à considérer pour que les vaccins soient interchangeables :
    • ils doivent être homologués avec les mêmes indications et leur calendrier respectif doit être tout aussi acceptable;
    • ils doivent être indiqués pour la même population;
    • ils doivent renfermer un type et une quantité d'antigènes comparables;
    • leur innocuité, réactogénicité, immunogénicité et efficacité doivent être similaires.
  • Même lorsque les vaccins de fabricants différents sont homologués avec les mêmes indications, il est possible que les fabricants utilisent des méthodes de production, des antigènes ou des concentrations d'antigène, des adjuvants, des protéines conjuguées, des agents stabilisateurs et des agents de conservation différents. Chacun de ces facteurs peut avoir une incidence sur le potentiel d'interchangeabilité du vaccin.
  • Les diluants ne sont généralement pas interchangeables. Les vaccins lyophilisés ne doivent être reconstitués qu'avec le diluant fourni par le fabricant à cette fin, à moins que le fabricant n'autorise l'utilisation d'un autre diluant.

Recommandations en matière d'interchangeabilité des vaccins

Les recommandations suivantes en matière d'interchangeabilité des vaccins ne s'appliquent qu'aux vaccins qui sont approuvés pour les mêmes indications au sein des mêmes populations.

Vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l' Haemophilus influenzae de type b

La série de primovaccination systématique contre l'anatoxine diphtérique, l'anatoxine tétanique, la coqueluche, la poliomyélite et l'Haemophilus influenzae de type b doit être complétée avec un vaccin combiné approprié du même fabricant lorsque c'est possible. Cependant, si l'on ne sait pas quel vaccin a été administré initialement ou si celui-ci n'est pas disponible, un autre vaccin combiné d'un différent fabricant peut être utilisé pour compléter la vaccination primaire. D'après l'opinion d'experts, un produit adéquat de n'importe quel fabricant peut être utilisé pour les doses de rappel. Voir les chapitres sur les vaccins pertinents de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements.

Vaccins contre l'hépatite A

Les vaccins monovalents contre l'hépatite A sont interchangeables. Toute dose de rappel d'un vaccin à composant anti-hépatite A indiqué pour l'âge de la personne à vacciner sera efficace même si la dose initiale du vaccin provient d'un fabricant différent. Voir le chapitre Vaccin contre l'hépatite A de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements.

Vaccins contre l'hépatite B

On peut utiliser les vaccins monovalents contre l'hépatite B de façon interchangeable dans la mesure où l'on respecte le calendrier et la dose recommandés par le fabricant en fonction du groupe d'âge de la personne à vacciner. Le vaccin combiné contre l'hépatite A et l'hépatite B peut être utilisé pour compléter la série primaire de vaccins contre l'hépatite B. Voir les chapitres Vaccin contre l'hépatite A et Vaccin contre l'hépatite B de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements sur les calendriers appropriés.

Vaccins contre le virus du papillome humain

Dans la mesure du possible, le même vaccin anti-VPH devrait être utilisé pour réaliser la série vaccinale. Si le vaccin utilisé pour les doses précédemment reçues n’est pas connu ou si celui-ci n’est pas disponible, n’importe lequel des vaccins contre le VPH homologués au Canada peut être utilisé pour compléter la série vaccinale. Tous les vaccins contre le VPH offrent une protection contre les types 16 et 18 et permettent probablement à l'organisme d'atteindre un titre protecteur d'anticorps contre ces types de VPH si les vaccins sont interchangés. Le vaccin VPH2 n'est pas autorisé pour les garçons et les hommes. Voir le chapitre Vaccin contre le virus du papillome humain de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements.

Vaccins antigrippaux

Si un enfant (âgé de moins de neuf ans) doit recevoir deux doses d'un vaccin antigrippal au cours de la même saison grippale, il est préférable d'administrer le même type de vaccin (vaccin trivalent inactivé, vaccin quadrivalent inactivé ou vaccin antigrippal vivant atténué) pour les deux doses. Toutefois, si aucune contre-indication n'empêche l'enfant de recevoir l'un ou l'autre de ces types de vaccins et que le type utilisé pour la première dose n'est pas disponible, l'un de ces vaccins peut être administré pour la deuxième dose. Si le vaccinateur administre le vaccin trivalent inactivé ou le vaccin quadrivalent inactivé pour les deux doses, les vaccins de fabricants différents peuvent être utilisés pour la première et la deuxième dose.

Vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

D'après l'opinion d'experts, les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole homologués au Canada peuvent être utilisés de manière interchangeable.

Vaccins conjugués contre le méningocoque

Aucune donnée n'a été publiée sur l'interchangeabilité des vaccins conjugués monovalents contre le méningocoque, mais ceux-ci ont été utilisés de manière interchangeable sans danger et sans provoquer de diminution appréciable de l'efficacité. La série vaccinale administrée aux nourrissons devrait être complétée au moyen du même vaccin, dans la mesure du possible. N'importe lequel des vaccins conjugués quadrivalents contre le méningocoque peut être utilisé pour une revaccination lorsque cela est indiqué, et ce, peu importe le vaccin antiméningococcique qui avait été administré au départ. Voir le chapitre Vaccin contre le méningocoque de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements.

Vaccins conjugués contre le pneumocoque

Pour l'immunisation systématique des nourrissons, le vaccin conjugué contre le pneumocoque 13-valent (Pneu-C-13) est à privilégier. Les nourrissons qui ont commencé leur calendrier de vaccination avec un vaccin contenant moins de sérotypes devraient recevoir le vaccin Pneu-C-13 pour compléter la série. Voir le chapitre Vaccin contre le pneumocoque de la partie 4 pour obtenir de plus amples renseignements.

Vaccins contre la rage

Dans la mesure du possible, une série de vaccins contre la rage devrait être complétée avec le même produit. Or, si cela n'est pas possible, les vaccins contre la rage sont considérés comme interchangeables. Les personnes qui doivent recevoir une dose de rappel comme prophylaxie pré-exposition peuvent recevoir l'une ou l'autre des préparations des vaccins contre la rage indépendamment du premier vaccin de la série qui a été administré.

Vaccins antirotavirus

On ne dispose d'aucune donnée sur l'innocuité, l'immunogénicité ou l'efficacité du vaccin lorsque le vaccin monovalent contre le rotavirus (Rot-1) est administré pour la première dose et que le vaccin pentavalent contre le rotavirus (Rot-5) est administré pour la deuxième dose, ou vice versa. Étant donné que la composition et le calendrier de vaccination diffèrent pour les deux vaccins, la série de vaccins devrait être complétée avec le même produit dans la mesure du possible. Cependant, si l'on ne connaît pas le nom du produit administré aux doses précédentes, la série devrait être complétée avec le produit disponible. Si l'une des doses de la série était le vaccin Rot-5, trois doses du vaccin devraient être administrées au total.

Vaccins contre la typhoïde

Bien qu'il n'existe aucune donnée sur l'interchangeabilité des vaccins contre la typhoïde, on suppose que n'importe laquelle des préparations vaccinales disponibles peut être administrée comme dose de rappel, et ce, peu importe le vaccin administré au départ. Voir le chapitre Vaccin contre la typhoïde de la partie 4 pour de plus amples renseignements.

Vaccins contenant le virus de la varicelle

Pour un calendrier à deux doses, il est recommandé qu'un vaccin monovalent contre la varicelle ou qu'un vaccin contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle (RORV) du même fabricant soit administré pour les deux doses, à moins d'empêchements inévitables (par exemple, le vaccin utilisé pour la première dose n'est pas disponible). Tous les vaccins contenant le virus de la varicelle homologués au Canada renferment la souche Oka du virus vivant atténué de la varicelle. Voir le chapitre Vaccin contre la varicelle de la partie 4 pour de plus amples renseignements.

Base de données probantes pour les recommandations en matière d'interchangeabilité des vaccins

Idéalement, à mesure que de nouveaux vaccins sont offerts, des essais cliniques devraient être effectués pour que l'interchangeabilité des nouveaux vaccins et des produits existants puisse être évaluée. À ce jour, la majorité des données disponibles concernant l'interchangeabilité des vaccins a été recueillie par suite de pénuries de vaccins ou d'achats de nouveaux produits découlant de la négociation de nouveaux contrats. Vu l'importance de cette question et le peu de données disponibles sur l'interchangeabilité des vaccins, d'autres études devraient être menées.

Références choisies

  • Abarca K., Ibanez I., Perret C., et al. Immunogenicity, safety, and interchangeability of two inactivated hepatitis A vaccines in Chilean children. Int J Infect Dis 2008;12(3):270-77.
  • Centers for Disease Control and Prevention. General recommendations on immunization: recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2011;60(02):1-61.
  • Comité consultatif national de l'immunisation. Interchangeabilité des vaccins combinés contre la diphtérie, le tétanos, acellulaire contre la coqueluche, contre la poliomyélite, haemophilus influenzae de type b actuellement approuvés au Canada pour les enfants de <7 ans. Relevé des maladies transmissibles au Canada, vol. 31 (DCC-1), p. 1-10, 2005.
  • Halperin S.A., Tapiero B., Law B., et al. Interchangeability of two diphtheria and tetanus toxoids, acellular pertussis, inactivated poliovirus. Haemophilus influenzae type b conjugate vaccines as a fourth dose in 15-20-month-old toddlers. Vaccine 2006;24(18):4017-23..
  • Kwak G.Y., Kwon H.J., Kim J.H., et al. The immunogenicity and safety of DTaP interchangeable immunization among Korean children. Vaccine 2012;30(31):4644-7.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :