Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Myélome multiple - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

22. Myélome multiple

Le myélome multiple (MM), ou myélome plasmocytaire, est le troisième cancer lymphohématopoïétique en importance, après le LNH et la leucémie. En 2003-2007, le nombre annuel moyen de nouveaux cas de MM diagnostiqués au Canada s'établissait à 1 065 chez les hommes et à 875 chez les femmes, soit une proportion de 1,3 % de tous les nouveaux cas de cancer recensés chez les hommes et de 1,2 % chez les femmes (tableaux 4.22.1 et 4.22.2). Le risque à vie de développer un MM est estimé à 1 sur 131 chez les hommes et à 1 sur 157 chez les femmes.Note du fin du texte 1 En 2003-2007, l'incidence est rare avant 45 ans : elle est de 2,8 % des cas chez les hommes et de 2,3 % chez les femmes, alors qu'elle varie entre 56 et 58 % chez les 65 à 84 ans (tableaux 4.22.1 et 4.22.2).

TABLEAU 4.22.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), myélome multiple, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 30 5 5 0 0 15 5 0 0 0 0 0
45–54 110 10 10 5 5 45 25 0 0 0 0 0
55–64 240 30 20 10 5 95 60 5 10 0 5 0
65–74 295 30 30 10 10 110 80 10 10 0 5 0
75–84 300 40 20 10 10 120 80 5 10 0 0 0
85+ 90 15 10 5 5 35 25 5 0 0 0 0
Total 1 065 130 95 35 35 425 270 25 30 10 10 0
2008–12 <45 30 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
45–54 130 15 10 5 5 60 30 0 5 0 0 0
55–64 290 35 30 10 10 115 70 10 10 0 5 0
65–74 365 40 35 10 10 140 95 10 10 5 5 0
75–84 335 40 30 10 10 135 90 5 10 5 0 0
85+ 125 20 10 5 5 50 35 5 5 0 0 0
Total 1 270 150 115 35 40 510 330 30 35 10 10 5
2013–17 <45 35 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
45–54 130 10 10 5 5 60 35 0 5 0 0 0
55–64 335 40 35 10 10 140 80 10 10 5 5 0
65–74 480 55 45 10 15 185 120 15 15 5 5 0
75–84 380 45 35 10 10 145 105 10 10 5 5 0
85+ 155 20 15 5 5 65 45 5 5 0 0 0
Total 1 515 175 135 40 45 615 385 35 40 10 15 5
2018–22 <45 40 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
45–54 120 10 10 5 5 50 30 0 5 0 0 0
55–64 385 45 35 10 10 175 85 10 10 5 5 0
65–74 585 70 60 15 15 230 140 15 15 5 5 0
75–84 475 55 40 10 15 190 135 10 15 5 5 0
85+ 190 25 20 5 5 75 55 5 5 0 0 0
Total 1 790 205 165 45 50 730 455 40 45 15 15 5
2023–27 <45 40 5 5 0 0 15 10 0 0 0 0 0
45–54 130 10 10 5 5 50 30 0 5 0 0 0
55–64 385 40 30 10 10 175 90 10 10 5 5 0
65–74 680 80 75 20 20 285 160 20 20 5 5 0
75–84 630 75 60 15 15 250 165 15 15 5 5 0
85+ 225 30 20 5 5 90 65 5 5 0 0 0
Total 2 085 240 195 50 55 860 520 45 55 15 15 5
2028–32 <45 40 5 5 0 0 15 10 0 0 0 0 0
45–54 135 15 10 5 5 50 35 0 5 0 0 0
55–64 355 40 30 10 10 145 80 5 10 5 5 0
65–74 780 90 75 20 20 350 175 20 20 5 5 0
75–84 780 90 80 20 20 310 200 15 20 5 5 0
85+ 300 40 25 5 5 125 90 5 5 0 0 0
Total 2 395 275 225 55 65 995 585 50 60 20 15 5
TABLEAU 4.22.2
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), myélome multiple, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 75 5 5 5 5 35 20 0 0 0 0 0
55–64 165 15 15 5 5 65 45 5 5 0 0 0
65–74 230 20 20 10 5 100 60 5 5 0 5 0
75–84 275 30 20 10 10 115 70 5 5 0 5 0
85+ 110 10 5 0 5 45 30 0 5 0 0 0
Total 875 90 70 25 30 370 230 20 25 5 10 0
2008–12 <45 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 95 10 10 5 5 45 20 0 0 0 0 0
55–64 190 15 15 5 5 80 50 5 5 0 0 0
65–74 265 25 25 10 5 110 65 5 5 0 5 0
75–84 290 30 25 10 10 120 80 5 5 0 5 0
85+ 145 15 10 5 5 65 45 0 5 0 0 0
Total 1 000 100 85 30 30 425 265 25 25 5 10 0
2013–17 <45 15 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 100 10 10 5 5 55 20 0 0 0 0 0
55–64 215 20 20 5 5 85 60 5 5 0 5 0
65–74 335 35 30 10 10 135 85 10 10 0 5 0
75–84 310 30 30 10 10 130 80 10 10 0 5 0
85+ 175 15 15 5 5 75 55 0 5 0 0 0
Total 1 150 115 100 30 35 485 300 25 30 5 15 0
2018–22 <45 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 90 10 10 0 5 40 15 0 0 0 0 0
55–64 250 25 25 5 5 110 60 10 10 0 5 0
65–74 395 40 35 10 10 160 100 10 10 0 5 0
75–84 365 40 35 10 10 150 95 10 10 0 5 0
85+ 190 20 15 5 5 80 60 5 5 0 0 0
Total 1 310 130 120 35 40 555 335 30 35 5 15 0
2023–27 <45 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 85 10 10 0 5 40 15 0 0 0 0 0
55–64 265 25 25 5 5 120 55 5 5 0 5 0
65–74 445 45 40 15 10 175 115 10 10 0 5 0
75–84 470 50 40 10 15 190 125 10 10 0 5 0
85+ 210 20 20 5 5 95 60 5 5 0 0 0
Total 1 495 155 140 40 45 630 375 35 40 5 15 0
2028–32 <45 20 0 0 0 0 10 5 0 0 0 0 0
45–54 90 10 10 5 5 45 20 0 0 0 0 0
55–64 245 25 25 5 5 95 50 5 5 0 0 0
65–74 515 60 50 15 15 225 120 10 10 0 5 0
75–84 555 55 50 15 20 225 145 15 15 0 5 0
85+ 260 25 20 5 10 110 80 5 5 0 5 0
Total 1 685 180 155 45 50 710 415 35 45 5 20 0

Les taux d'incidence augmentent graduellement avec l'âge (tableaux 4.22.3 et 4.22.4). Le rapport global homme/femme s'établit à 1,5. Comme tous les cancers lymphohématopoïétique, le pronostic du MM est mauvais : le taux de survie relative à cinq ans qui lui est associé était de 43 % en 2006-2008Note du fin du texte 1.

TABLEAU 4.22.3
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), myélome multiple, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,3 0,2 0,2 0,2 0,4 0,3 0,3 0,2 0,4 0,0 0,2 0,0
45–54 4,3 3,6 3,9 4,3 4,2 5,0 4,4 3,0 1,8 11,8 4,4 0,0
55–64 14,2 12,0 14,7 17,2 12,9 15,2 13,4 15,0 13,9 31,3 11,4 3,6
65–74 27,3 21,1 31,8 25,8 22,9 27,0 29,6 37,8 26,2 47,1 19,2 59,5
75–84 48,3 43,6 41,5 37,7 48,0 50,9 53,8 33,2 51,1 67,0 16,8 57,5
85+ 59,3 53,8 61,8 42,6 36,2 61,9 72,4 72,9 37,3 79,7 8,9 0,0
Total 6,1 5,1 6,1 5,6 5,5 6,4 6,5 6,2 5,7 10,4 3,6 6,4
2008–12 <45 0,3 0,2 0,2 0,3 0,4 0,3 0,3 0,2 0,4 0,5 0,1 0,3
45–54 4,6 3,6 3,5 4,8 4,2 5,5 4,7 3,9 4,1 7,9 3,4 5,3
55–64 14,0 11,9 14,2 14,5 11,2 14,9 13,5 14,6 12,9 23,9 9,6 15,8
65–74 29,4 23,9 32,5 27,9 25,4 30,4 30,4 34,0 27,2 50,1 19,3 33,2
75–84 47,9 38,5 48,4 41,5 43,8 49,7 54,0 43,9 45,1 81,8 21,9 54,2
85+ 59,9 57,6 58,7 41,6 46,5 60,6 74,6 56,8 47,8 102,2 7,0 67,7
Total 6,2 5,2 6,3 5,8 5,5 6,5 6,7 6,3 5,8 10,7 3,4 7,1
2013–17 <45 0,3 0,2 0,2 0,3 0,4 0,3 0,4 0,2 0,4 0,6 0,1 0,4
45–54 4,7 3,3 2,8 4,8 4,2 5,3 5,2 3,8 4,1 8,0 3,4 5,3
55–64 14,2 11,8 13,6 14,7 11,1 15,9 13,8 14,4 13,0 24,3 9,6 16,1
65–74 30,7 25,4 32,8 28,4 25,3 32,1 30,5 34,4 27,3 52,3 19,0 34,7
75–84 49,1 38,4 53,2 42,1 43,6 49,9 56,6 44,7 45,3 83,9 21,0 55,6
85+ 58,6 50,8 55,8 42,2 46,3 62,5 72,1 57,3 48,0 100,0 6,6 66,3
Total 6,4 5,2 6,3 5,9 5,5 6,7 6,8 6,3 5,8 10,9 3,4 7,3
2018–22 <45 0,3 0,2 0,2 0,3 0,4 0,3 0,4 0,2 0,4 0,6 0,1 0,4
45–54 4,6 3,3 2,7 4,9 4,2 4,7 5,3 3,8 4,1 7,9 3,4 5,3
55–64 14,8 12,2 12,3 14,9 11,1 17,3 14,3 14,2 13,0 25,2 9,6 16,7
65–74 31,0 24,8 34,3 28,7 25,2 32,5 30,6 34,3 27,4 53,0 18,8 35,1
75–84 50,9 40,1 51,9 42,5 43,4 53,3 57,9 45,4 45,4 86,9 20,5 57,6
85+ 60,5 51,9 63,3 42,6 46,1 61,6 76,2 58,4 48,1 103,4 6,4 68,5
Total 6,6 5,2 6,3 5,9 5,4 6,9 7,0 6,3 5,8 11,2 3,3 7,4
2023–27 <45 0,3 0,2 0,2 0,3 0,4 0,3 0,4 0,2 0,4 0,6 0,1 0,4
45–54 5,0 3,3 2,7 4,9 4,2 4,7 5,3 3,7 4,1 8,5 3,4 5,7
55–64 14,7 11,4 10,6 15,0 11,1 16,6 15,2 14,0 13,1 25,1 9,6 16,6
65–74 31,2 25,2 33,5 28,8 25,1 34,2 30,7 33,8 27,4 53,3 18,7 35,3
75–84 52,3 42,4 53,9 42,7 43,3 55,1 57,2 45,8 45,5 89,2 20,2 59,1
85+ 60,9 51,1 68,3 42,8 46,1 62,0 77,9 59,4 48,2 104,0 6,3 68,9
Total 6,7 5,3 6,3 5,9 5,4 7,1 7,1 6,3 5,9 11,4 3,3 7,5
2028–32 <45 0,4 0,2 0,2 0,3 0,4 0,3 0,4 0,2 0,4 0,6 0,1 0,4
45–54 5,0 3,3 2,7 4,9 4,2 4,8 5,4 3,7 4,1 8,6 3,4 5,7
55–64 14,5 11,4 10,5 15,1 11,0 14,9 15,3 13,8 13,1 24,7 9,6 16,4
65–74 32,1 25,5 30,5 29,0 25,1 36,5 31,8 33,3 27,4 54,9 18,6 36,4
75–84 52,6 41,3 55,5 42,9 43,3 55,6 57,2 45,6 45,5 89,8 19,9 59,5
85+ 63,8 55,8 62,7 43,0 46,0 68,0 78,8 60,2 48,2 108,9 6,2 72,2
Total 6,8 5,3 6,0 6,0 5,4 7,2 7,2 6,2 5,9 11,5 3,3 7,6
TABLEAU 4.22.4
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), myélome multiple, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,2 0,2 0,2 0,1 0,3 0,4 0,1 0,0
45–54 3,1 2,2 2,7 3,7 3,0 3,5 3,1 2,2 2,6 1,7 2,3 2,8
55–64 9,4 6,4 10,7 10,8 7,5 9,8 9,6 15,9 10,0 13,9 3,2 0,0
65–74 19,1 14,0 20,2 20,1 13,3 21,5 18,9 21,1 15,2 18,6 18,5 14,3
75–84 31,2 26,6 30,0 23,9 33,0 33,9 33,1 25,4 24,7 11,9 21,6 0,0
85+ 32,3 23,3 26,3 14,0 36,2 37,8 38,7 21,0 25,5 10,7 7,8 0,0
Total 4,0 3,0 4,1 3,8 3,6 4,5 4,2 4,2 3,6 3,5 2,7 1,3
2008–12 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 0,1 0,3 0,3 0,1 0,1
45–54 3,4 2,8 2,7 3,6 3,2 4,3 3,0 2,7 2,6 3,1 2,3 1,1
55–64 9,0 5,9 9,1 8,5 7,1 10,0 9,6 12,1 9,7 8,9 6,1 2,9
65–74 19,4 14,6 21,2 20,8 15,7 21,3 18,9 18,4 15,8 16,0 13,1 6,3
75–84 31,7 24,9 32,2 28,7 32,2 33,2 33,8 34,1 26,3 21,5 21,3 10,3
85+ 33,4 21,5 32,7 20,5 29,5 38,9 42,2 14,3 27,5 24,7 22,5 10,9
Total 4,1 3,0 4,1 3,8 3,6 4,5 4,2 4,0 3,6 3,4 2,7 1,3
2013–17 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 0,1 0,3 0,3 0,1 0,1
45–54 3,7 2,7 2,8 3,6 3,2 4,7 2,9 2,7 2,6 3,0 2,5 1,2
55–64 8,9 5,5 9,0 8,7 7,1 9,4 9,9 12,1 9,8 8,3 6,0 2,9
65–74 19,8 15,0 19,5 21,1 15,6 21,5 20,3 17,9 15,9 15,1 13,3 6,4
75–84 31,9 24,5 36,5 29,2 32,1 34,2 32,4 33,5 26,5 20,8 21,5 10,4
85+ 33,9 22,4 33,0 20,9 29,3 37,8 42,3 17,9 27,7 24,0 22,8 11,0
Total 4,1 3,0 4,2 3,9 3,5 4,5 4,3 4,0 3,6 3,2 2,8 1,3
2018–22 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 0,1 0,3 0,3 0,1 0,1
45–54 3,6 2,6 2,9 3,6 3,2 3,9 3,0 2,7 2,6 2,8 2,4 1,2
55–64 9,5 7,1 9,3 8,8 7,0 10,7 9,9 12,1 9,8 7,8 6,4 3,1
65–74 19,2 13,3 19,1 21,3 15,6 20,7 20,4 17,6 16,0 14,2 12,9 6,3
75–84 32,5 24,1 34,8 29,5 32,0 34,9 33,3 32,5 26,7 19,9 21,9 10,6
85+ 33,5 22,5 34,3 21,1 29,3 36,7 41,2 19,8 27,9 23,3 22,6 10,9
Total 4,1 3,0 4,1 3,9 3,5 4,5 4,3 3,9 3,7 3,1 2,8 1,3
2023–27 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 0,1 0,3 0,2 0,1 0,1
45–54 3,2 2,6 3,0 3,6 3,2 3,9 3,1 2,7 2,6 2,7 2,2 1,0
55–64 10,1 7,1 9,4 8,8 7,0 11,2 9,5 12,1 9,9 7,4 6,8 3,3
65–74 19,0 13,9 18,5 21,5 15,5 19,7 20,6 17,4 16,0 13,3 12,8 6,2
75–84 32,8 25,4 32,1 29,6 32,0 34,9 34,6 32,3 26,7 18,7 22,1 10,7
85+ 33,9 22,3 39,5 21,2 29,2 38,8 38,4 18,7 27,9 22,4 22,8 11,0
Total 4,2 3,0 4,1 4,0 3,5 4,5 4,3 3,9 3,7 2,9 2,8 1,4
2028–32 <45 0,2 0,1 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 0,1 0,3 0,2 0,1 0,1
45–54 3,2 2,5 3,0 3,6 3,2 3,9 3,1 2,7 2,6 2,5 2,2 1,1
55–64 9,9 7,0 9,6 8,9 7,0 9,6 9,6 12,1 9,9 7,0 6,7 3,2
65–74 20,2 16,7 18,8 21,6 15,5 22,3 20,3 17,3 16,1 12,4 13,6 6,6
75–84 31,6 22,2 30,7 29,8 31,9 33,4 34,4 32,0 26,8 17,5 21,3 10,3
85+ 34,5 22,1 32,6 21,3 29,2 38,4 41,5 18,5 28,0 21,3 23,3 11,2
Total 4,2 3,1 4,0 4,0 3,5 4,5 4,4 3,9 3,7 2,7 2,8 1,4

Les taux d'incidence globaux du MM ont légèrement augmenté tout au long de la période d'observation chez les hommes (figure 4.22.1). Chez les femmes, on a observé une augmentation similaire des taux, marquée par une stabilisation au cours des 10 dernières années. Entre 1998 et 2007, les TINA du MM ont connu une hausse non significative chez les hommes, de 0,4 % par année, alors qu'ils sont demeurés stables chez les femmes (figures 3.1 et 3.2). On observe une stabilisation des taux dans toutes les régions, la seule variation ayant été enregistrée en Colombie-Britannique au cours de la dernière période, et il s'agissait d'une baisse. Les différences interrégionales observées dans les TINA étaient légères, les taux variant entre 5,0 et 6,7 pour 100 000 chez les hommes et entre 3,0 et 4,5 chez les femmes.

FIGURE 4.22.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, myélome multiple, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, myélome  multiple, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.22.1]

[FIGURE 4.22.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.22.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, myélome multiple, 1983-2032

On prévoit que les taux d'incidence du myélome multiple chez les hommes augmenteront de 3 à 13 % dans toutes les régions au cours des périodes 2003-2007 à 2028-2032. Lorsqu'on exclut la région de l'Atlantique, on constate que le gradient est-ouest des taux observé chez les hommes au cours de la période 1998-2002 demeurera le même au cours des 25 prochaines années; le Québec affichera les taux les plus élevés et la Colombie-Britannique, les taux les plus bas. On prévoit une stabilisation des taux chez les femmes dans la région de l'Atlantique et en Ontario, de même qu'une légère hausse (4 %-8 %) dans les autres régions. Les Ontariennes devraient afficher la plus forte incidence, alors que les Britanno-colombiennes afficheront les taux les plus faibles.

On prévoit qu'entre 2003-2007 et 2028-2032 les taux d'incidence du MM chez les hommes augmenteront dans toutes les régions, dans une fourchette allant de 3 à 13 % (figure 4.22.1). Lorsqu'on exclut la région de l'Atlantique, on constate que le gradient est-ouest des taux observé chez les hommes en 1998-2002 demeurera le même au cours des 25 prochaines années, le Québec affichant les taux les plus élevés et la Colombie-Britannique, les taux les plus bas. On prévoit une stabilisation des taux chez les femmes dans la région de l'Atlantique et en Ontario, de même qu'une légère hausse (entre 4 et 8 %) dans les autres régions. Les Ontariennes devraient afficher la plus forte incidence, alors que les Britanno-Colombiennes afficheront les taux les plus faibles. Comme le montre l'analyse selon l'âge présentée sur la figure 4.22.2, on prévoit que les TINA enregistrés au Canada augmenteront légèrement ou se stabiliseront pour tous les groupes d'âge, du fait de la poursuite des tendances à long terme observées.

FIGURE 4.22.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le myélome multiple, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032 (les hommes sont représentés par une ligne rouge, les femmes sont représentées par une ligne bleue)

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le myélome multiple,  par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.22.2]

[FIGURE 4.22.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.22.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le myélome multiple, par groupe d'âge, Canada, 1983-2032

D'après l'analyse selon l'âge paraissant à la figure 4.22.2, on prévoit que les TINA de myélome multiple enregistrés au Canada augmenteront légèrement ou se stabiliseront dans chaque groupe d'âge, du fait que les tendances à long terme observées se poursuivront.

Entre 2003-2007 et 2028-2032, les TINA du MM à l'échelle nationale devraient augmenter de 11 % chez les hommes, passant de 6,1 à 6,8 pour 100 000, et de 4 % chez les femmes, passant de 4,0 à 4,2 pour 100 000 (tableaux 4.22.3 et 4.22.4). On prévoit une hausse de 125 % du nombre annuel de nouveaux cas chez les hommes, passant de 1 065 à 2 395, et de 92 % chez les femmes, passant de 875 à 1 685 (tableaux 4.22.1 et 4.22.2).

Observations

À l'instar de la situation récente rapportée pour la Suède, l'Angleterre et les É.-U.,Note du fin du texte 284, Note du fin du texte 285, Note du fin du texte 286 les taux d'incidence globaux du MM ont légèrement augmenté tout au long de la période d'observation au Canada. Les tendances à la hausse manifestes du MM observées au Canada et dans l'ensemble du monde pourraient s'expliquer par des pratiques diagnostiques améliorées et une meilleure détermination des cas. Par ailleurs, on ne doit pas écarter la possibilité de facteurs de risque expliquant les tendances liées à la fréquence de la maladie.

Excepté le fait d'être un homme, d'être plus âgé, d'être de race noire, d'avoir des antécédents familiaux de cancer lymphohématopoïétique et d'être atteint de gammapathie monoclonale de signification indéterminée (MGUS), les facteurs de risque liés à l'entité clinique demeurent peu connus.Note du fin du texte 287 Plusieurs facteurs potentiellement étiologiques ont bien été mis en cause, mais les conclusions ne sont pas conséquentes.

Bon nombre d'études ont révélé un risque accru de développer un MM chez les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer, surtout de cancer lymphohématopoïétique, bien que les mécanismes sous-jacents demeurent difficiles à définir et que les antécédents familiaux puissent être mis en cause dans une proportion relativement faible de nouveaux casNote du fin du texte 287, Note du fin du texte 289. La MGUS est une affection caractérisée par la production d'une quantité excessive de plasmocytes. Le risque de MM a toujours été considéré comme plus élevé chez les personnes atteintes de MGUS.Note du fin du texte 287 Le risque annuel d'évolution de laMGUS vers unMM est d'environ 1 %.Note du fin du texte 289

Par ailleurs, l'obésité a toujours été associée à un risque élevé de MM. Des chercheurs de l'institut Karolinsksa de Stockholm ont réalisé une méta-analyse de 11 études de cohorte et de 4 études cas-témoins publiées entre 1994 et mai 2007.Note du fin du texte 290 D'après les études de cohorte, les personnes en surpoids et obèses présentaient un risque accru de MM de l'ordre de respectivement 12 % et 27 %, les estimations sommaires étant significativement plus élevées dans les études cas-témoins. Cet effet était indépendant de l'âge, du sexe et de l'ethnie. L'examen systématique récent des 15 études de cohorte cadre avec ces résultats.Note du fin du texte 291

Les troubles chroniques de stimulation du système immunitaire ou les maladies autoimmunes n'ont pas été toujours associés au MM. Toutefois, l'incidence du MM semble forte chez les personnes atteintes du sida.Note du fin du texte 287 Une méta-analyse publiée en 2008 a révélé que le MM était 2,6 fois plus prévalent chez les personnes infectées par le VIH que dans l'ensemble de la population.Note du fin du texte 292

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :