Appendice 1 : Recherche sur le suicide au Canada : Aperçu descriptif – Déterminants de la santé

Appendice 1 : Déterminants de la santéNote de bas de page 5

Principaux déterminants Postulats
Revenu et situation sociale L’état de santé s’améliore à mesure que l’on s’élève dans l’échelle des revenus et dans la hiérarchie sociale. Le niveau de revenu détermine certaines conditions de vie, comme le logement et la capacité de se nourrir convenablement. C’est dans les sociétés prospères où les richesses sont équitablement réparties que l’on retrouve les populations les plus en santé.
Réseau de soutien social Le soutien apporté par les familles, les amis et les communautés est associé à une meilleure santé. Les réponses efficaces au stress et le soutien de la famille et des amis sont des éléments importants pour le maintien d’un milieu bienveillant et favorable, qui semble agir comme tampon contre les problèmes de santé.
Niveau d’instruction L’état de santé s’améliore en fonction du niveau d’instruction. Plus on est instruit et plus on a de chances d’avoir un emploi et de le garder, et plus on a l’impression de maîtriser les circonstances de sa vie - déterminants clés de la santé.
Emploi/conditions de travail Le chômage, le sous-emploi et le travail stressant sont associés à une dégradation de la santé. Les gens qui ont un meilleur contrôle sur leurs conditions de travail et qui subissent moins de stress lié aux exigences professionnelles sont en meilleure santé.
Environnements sociaux L'ensemble des valeurs et des normes en vigueur dans une société influe de diverses façons sur les pratiques sanitaires des individus et de l'ensemble de la population. En outre, la stabilité sociale, la reconnaissance de la diversité, la sécurité, de saines relations de travail et la cohésion de la famille et de la communauté forment un ensemble de conditions sociales favorables qui réduisent ou permettent d’éviter un grand nombre des risques pour la santé. Des études ont montré qu'un faible soutien affectif et une faible participation à la société sont associés à la mortalité attribuable à toute cause.
Environnements physiques Les facteurs physiques du milieu naturel (p. ex., la qualité de l'eau et de l'air) ont une influence majeure sur la santé. Divers facteurs de l'environnement humain construit, comme l'habitation, la sécurité des lieux de travail et l'aménagement de la collectivité et du réseau routier ont aussi une influence importante sur la santé.
Habitudes de vie et compétences d'adaptation personnelles Un environnement social qui permet de faire des choix judicieux en matière de santé et de mode de vie et de s'y conformer, et qui favorise l'acquisition des connaissances, des attitudes, des comportements et de la capacité d'adaptation nécessaires pour mener une vie saine est un important déterminant de la santé. La recherche dans des secteurs comme les maladies du coeur et l'enfance défavorisée fait ressortir encore davantage le poids des facteurs biochimiques et physiologiques dans le lien entre l'expérience socio-économique de l'individu et son état vasculaire et d'autres événements de santé négatifs.
Sain développement dans l'enfance Les expériences vécues avant la naissance et pendant la petite enfance ont un effet prononcé sur la santé, le bien-être, la capacité d'adaptation et les compétences. Les enfants nés de familles à faible revenu sont plus susceptibles d'avoir un faible poids à la naissance, de manger des aliments moins nourrissants et d'avoir des problèmes à l’école que ceux nés de familles à revenu élevé.
Patrimoine biologique et génétique La constitution biologique et organique de l'organisme humain est un déterminant fondamental de la santé. L'individu est héréditairement prédisposé, de par son patrimoine génétique, à une vaste gamme de réponses individuelles qui influent sur son état de santé. Sans nier l'incidence prononcée des facteurs socio-économiques et environnementaux sur la santé globale, il n'en reste pas moins que, dans certaines circonstances, le patrimoine génétique semble prédisposer certains individus à des maladies ou à des problèmes de santé particuliers.
Services de santé Les services de santé, notamment ceux qui visent à protéger et à promouvoir la santé et à prévenir la maladie, contribuent à la santé de la population.
Sexe La notion de « sexe » désigne ici l'ensemble des rôles, des traits de personnalité, des attitudes, des comportements et des valeurs socialement déterminés, de même que les pouvoirs et influences relatifs que la société attribue aux deux sexes sur une base différentielle. Des normes « fondées sur le sexe » influent sur les pratiques et les priorités du système de santé. De nombreux problèmes de santé sont fonction du statut social ou du rôle fondé sur le sexe. Les femmes, par exemple, sont plus susceptibles de faire l'objet de violence sexuelle ou physique fondée sur le sexe, d'avoir de faibles revenus, d’être monoparentales, d’être exposées à certains risques et menaces pour la santé (p. ex., accidents, MTS, suicide, tabagisme, abus de substances, abus de médicaments de prescription, inactivité physique). L'adoption de mesures visant à éliminer les inégalités et les biais sexuels au sein et à l'extérieur du système de santé améliorera la santé de la population.
Culture Certaines personnes ou certains groupes peuvent être exposés à des risques accrus pour la santé à cause de l'environnement socio-économique, en grande partie déterminé par les valeurs culturelles dominantes qui contribuent à la perpétuation de certaines conditions comme la marginalisation, la stigmatisation, la perte ou la dévaluation de la langue et de la culture, et l'absence d'accès à des services et des soins de santé culturellement adaptés.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :