Le Service correctionnel du Canada répond à l’adoption du projet de loi C-83

Communiqué de presse

OTTAWA, 21 juin 2019 – Aujourd’hui, Anne Kelly, commissaire du Service correctionnel du Canada, a fait la déclaration suivante concernant l’adoption du projet de loi C-83 – Loi modifiant la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition et une autre loi :

« Le Service correctionnel du Canada (SCC) appuie le gouvernement du Canada en vue de renforcer le système correctionnel fédéral. Cette Loi apporte des changements importants qui protègent davantage les droits de la personne et qui améliorent nos résultats liés à la réhabilitation et à la réinsertion sociale, ainsi que les résultats en matière de santé mentale, tout en assurant la sécurité dans nos établissements.

Les modifications à la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition prévues dans le projet de loi C-83 visent à éliminer l’isolement, à mieux répondre aux besoins des Autochtones et à confirmer l’importance des soins de santé indépendants sur le plan clinique et axés sur le patient. Ces modifications contribueront également à améliorer l’évaluation et le diagnostic précoce des détenus à l’admission et tout au long de leur incarcération, à améliorer les soins de santé mentale primaires et aigus et à créer des services de défense des droits des patients.

Un autre changement important est l’instauration d’un nouveau modèle correctionnel et le recours aux unités d’intervention structurée (UIS) pour les détenus qui ne peuvent être gérés de façon sécuritaire au sein d’une population carcérale régulière. Des interventions et programmes structurés seront mis à la disposition des détenus pour gérer leurs risques et répondre à leurs besoins particuliers, dans le but de faciliter leur réintégration dès que possible dans la population carcérale régulière. On s’attend à ce que ces UIS améliorent les résultats correctionnels et aident à réduire le taux d’incidents violents dans les établissements, ce qui assurera un environnement plus sécuritaire pour le personnel, les délinquants et les visiteurs. On prévoit que les changements nécessaires auront été apportés à l’infrastructure, que les politiques auront été élaborées, que le personnel aura été recruté et que la formation aura été suivie d’ici novembre 2019.

Ces changements législatifs transformeront notre système correctionnel fédéral tout en veillant à ce que nos établissements offrent un milieu sûr propice à la réhabilitation des détenus, à la sécurité du personnel et à la protection du public. Ces changements aideront également à veiller à ce que notre système correctionnel demeure progressif et tienne compte des besoins d’une population de délinquants diversifiée. »

-30-

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Service correctionnel du Canada
613-992-7711
media@csc-scc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :