Déclaration de la ministre Joly sur la soi-disant investiture au Nicaragua

Déclaration

Le 10 janvier 2022 - Ottawa (Ontario) - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Au cours des 4 dernières années, le régime d'Ortega a démantelé les institutions démocratiques au Nicaragua. Il a manipulé le processus électoral pour s'accrocher au pouvoir en arrêtant et en détenant des opposants politiques, en réprimant les médias indépendants et en forçant les journalistes et les dirigeants de la société civile à l'exil. En conséquence, les élections du 7 novembre au Nicaragua manquaient de légitimité démocratique, tout comme l'investiture qui a lieu aujourd'hui.

« Le Canada réitère son appel au régime d'Ortega pour qu'il renverse sa trajectoire destructrice et recherche une résolution pacifique et démocratique à la crise actuelle.

« Ce revirement commencerait par la libération immédiate par le régime de tous les prisonniers politiques. Le Canada demande également au régime d'accepter la mission de bons offices de l'Organisation des États américains (OEA) dans le but d'encourager un dialogue national qui conduirait à la tenue d'élections anticipées, sous observation internationale crédible, libres, justes et transparentes. De plus, le Canada demande au régime de prendre des mesures pour adhérer aux principes de la Charte démocratique interaméricaine.

« Le gouvernement du Canada a déjà appliqué des sanctions ciblées en vertu de la Loi sur les mesures économiques spéciales en réponse aux violations continues, flagrantes et systématiques des droits de la personne au Nicaragua. Nous continuerons à utiliser tous les outils diplomatiques à notre disposition pour demander des comptes à ce régime oppressif et à ceux qui le soutiennent.

« Le Canada salue les mesures décisives prises par ses partenaires internationaux, dont les États-Unis et l'Union européenne, et continuera de travailler avec eux pour obtenir du soutien et faire pression sur le régime pour qu'il rétablisse la démocratie et respecte les droits de la personne.

« Le Canada continuera de travailler avec les démocraties de la région et du monde entier, y compris à l'OEA et au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, pour soutenir les aspirations du peuple nicaraguayen à un avenir plus pacifique, plus juste et plus démocratique. »

Liens connexes

Personnes-ressources

Maeva Proteau
Directrice des Communications
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Maeva.Proteau@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :