Dépense courante ou dépense en capital

Une dépense courante est habituellement à refaire après une période plus ou moins courte. Par exemple, les frais que vous engagez pour faire repeindre le revêtement de bois d'un immeuble sont des dépenses courantes.

Une dépense en capital procure généralement un avantage de longue durée. Par exemple, vous faites une dépense en capital si vous remplacez le revêtement de bois sur un immeuble par un revêtement de vinyle.

Les rénovations et les dépenses importantes que vous faites en vue de prolonger la durée d'utilisation d'un bien ou de l'améliorer au-delà de son état initial sont habituellement des dépenses en capital. Cependant, l'augmentation de la valeur marchande du bien, une fois que vous avez fait la dépense, n'est pas un des facteurs importants lorsque vous déterminez si une dépense est une dépense courante ou une dépense en capital. Pour le déterminer, vous devez prendre en considération vos réponses aux questions dans le tableau suivant.

Critères pour déterminer si une dépense en capital ou une dépense courante
Critères Dépenses en capital Dépenses courantes
Les dépenses
procurent un avantage durable.
Généralement, elles donnent un avantage de longue durée. Par exemple, si vous remplacez le revêtement de bois sur un immeuble par un revêtement de vinyle. Généralement, elles sont à refaire après une période plus ou moins courte. Par exemple, repeindre le revêtement de bois d'un immeuble.
Les dépenses
visent l'entretien ou l'amélioration de votre bien.
Généralement, elles réparent et améliorent un bien au-delà de son état initial. Par exemple, remplacer des marches de bois par des marches de ciment. Généralement, elles remettent un bien dans son état initial. Par exemple, des dépenses que vous faites pour renforcer des marches de bois.
Les dépenses s'appliquent à une partie d'un bien. Généralement, elles sont des nouveaux biens qui remplace d'autres biens distincts. Par exemple, l'achat d'un compresseur que vous utilisez dans votre entreprise. Puisque le compresseur est un bien qui ne fait pas partie de l'immeuble, son coût est une dépense en capital. Généralement, elles réparent un bien en remplaçant une de ses parties. Par exemple, l'installation électrique est considérée comme faisant partie de l'immeuble. Toute dépense encourue pour refaire l'installation électrique, s'il n'amélioration pas le bien au-delà de son état initial, peut être déduit comme dépense courante.
Quelle est la valeur des dépenses?
(Utilisez ce critère seulement si les trois qui précèdent ne vous permettent pas de déterminer le genre de dépense.)
Généralement, elles sont de valeur élevée par rapport à la valeur du bien. Généralement, elles sont des dépenses faites d'un seul coup pour des travaux d'entretien routinier qui n'ont pas été fait lorsque nécessaire. Vous pouvez déduire ces dépenses d'entretien à titre de dépenses courantes.
Les dépenses de réparation
sont faites pour remettre en bon état un bien usagé acquis afin qu'il puisse être utilisé.
Généralement, elles remettant en bon état un bien usagé acquis afin qu'il puisse être utilisé dans votre entreprise. Généralement, elles sont pour l'entretien normal d'un bien que vous possédiez et utilisiez déjà dans votre entreprise courante.
Les dépenses sont pour les réparations qui ont été faites dans le but de vente. Généralement, elles sont des dépenses encourus en prévision de la vente d'un bien ou comme condition de la vente d'un bien. Généralement, elles sont des dépenses encourus, mais pas en prévision de la vente d'un bien ou comme condition de la vente d'un bien.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :