REER autogérés

Ces REER vous permettent de gérer vous-même les biens et prendre vos propres décisions en matière de placements. Ceci n’est pas applicable pour les RPAC et les RPD.

Votre institution financière vous dira si elle offre des REER autogérés. L’émetteur (comme une banque, une société de fiducie, une caisse populaire ou une compagnie d’assurance) peut se charger des détails administratifs comme l’enregistrement du régime, la réception des primes et l’échange des titres. Les titres ne peuvent pas être inscrits à votre nom.

Placements admissibles

Les types de placements admissibles pour une fiducie régie par un REER ou un FERR comprennent :

  • l'argent comptant;
  • les certificats de placements garantis;
  • les titres de créances du gouvernement et des sociétés,
  • les fonds mutuels;
  • les titres cotés à une bourse de valeurs désignée.

Pour en savoir plus, consultez le Folio de l'impôt sur le revenu S3-F10-C1, Placements admissibles – REER, REEE, FERR, REEI et CÉLI, ou communiquez avec votre émetteur de REER.

Portez une attention particulière à la nature des placements que vous choisissez dans votre régime. Il y a en effet des conséquences fiscales si vous détenez des placements non admissibles dans vos REER ou dans vos FERR.

Nous avons améliorés les règles sur les avantages des REER et des FERR, ainsi que les règles d’impositions qui s’appliquent lorsqu’un REER ou un FERR acquiert un placement non admissible. Cela comprend aussi l’introduction d’un impôt spécial pour le rentier d’un REER ou d’un FERR qui acquiert un placement interdit. Pour en savoir plus, allez à Règles anti-évitement applicables aux REER et aux FERR.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :