Le gouvernement du Canada aide les agriculteurs du Manitoba à mettre au point et à appliquer des mesures de lutte contre les changements climatiques 

Communiqué de presse

Le 16 décembre 2020 — Winnipeg (Manitoba) — Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)

Les producteurs agricoles canadiens sont des chefs de file de l’agriculture adaptée au climat et ils sont toujours en quête de nouvelles approches pour nourrir le Canada et le monde de façon durable. Le gouvernement du Canada continue de soutenir leurs efforts en les mettant en contact avec des scientifiques et d’autres partenaires pour faire en sorte qu’ils disposent des outils nécessaires pour protéger l’environnement et faire prospérer leur entreprise.

Aujourd’hui, Jim Carr, député de Winnipeg–Centre-Sud, a annoncé au nom de Marie‑Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, que le gouvernement du Canada accorde jusqu’à 5,9 millions de dollars pour des activités de recherche à la ferme. Ces activités permettront à des agriculteurs et des scientifiques de collaborer à la mise au point et à la mise en œuvre de nouvelles technologies et de meilleures pratiques de gestion environnementale.

Le projet du Laboratoire vivant – Est des Prairies a été lancé au cours de l’an dernier sur les fermes situées dans les bassins hydrographiques de la partie supérieure du lac Oak, du lac Swan, de North Shannon Creek et de Main Drain.

Les technologies et les meilleures pratiques de gestion mises au point dans le cadre de ce projet donnent aux agriculteurs du Manitoba les outils dont ils ont besoin pour s’adapter aux changements climatiques, mieux s’occuper de la qualité de l’eau et de la conservation du sol et améliorer la biodiversité dans le paysage agricole.

Les activités de recherche visent notamment à :

  • améliorer l’habitat des insectes utiles;
  • améliorer les mesures de drainage agricole;
  • évaluer de nouvelles approches pour empêcher la perte de nutriments, d’eau et d’habitats dans l’Est des Prairies;
  • évaluer l’utilisation des pratiques agricoles régénératrices dans les pâturages pour favoriser le captage et la séquestration du carbone dans le sol de prairie.

Actuellement, les agriculteurs de ces bassins hydrographiques participent à des activités de recherche qui comprennent la construction de pistes et de bandes de végétation avec des graminées vivaces, la culture de couverture, la culture intercalaire et la polyculture, et la construction de petits bassins de rétention de milieux humides.

L’initiative du Laboratoire vivant – Est des Prairies repose sur la collaboration de plus d’une douzaine de partenaires, dont Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), s’appuie sur le travail effectué par des organismes comme la Manitoba Association of Watersheds (MAW) pour surveiller et atténuer les problèmes agroenvironnementaux qui se posent dans les bassins hydrographiques de l’Est des Prairies, comme la surutilisation d’engrais obtenus par synthèse industrielle. Pour de plus amples renseignements, les agriculteurs peuvent consulter la Manitoba Association of Watersheds (en anglais seulement).

Citations

« Pour faire en sorte que les agriculteurs des Prairies continuent de nourrir les Canadiens et des populations du monde entier de façon durable, ils doivent obtenir les bons outils le plus rapidement possible. Cette approche de recherche innovante et collaborative aidera les agriculteurs manitobains à se munir des outils adaptés dont ils ont besoin pour stimuler la productivité de manière durable. »
-       Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Le Manitoba est un chef de file mondial en agriculture et il est fier d’accueillir le Laboratoire vivant — Est des Prairies. La collaboration entre nos agriculteurs, les bassins hydrographiques et les organismes gouvernementaux aidera le Manitoba à rester à la pointe de l’innovation et de la recherche agricoles pendant de nombreuses années. »
-       Jim Carr, député de Winnipeg–Centre-Sud

« La MAW s’engage à soutenir les efforts des districts hydrographiques pour protéger le sol, l’eau, l’habitat et le climat du Manitoba ainsi que la recherche effectuée dans le cadre de l’initiative du Laboratoire vivant — Est des Prairies qui favorisera la mise en œuvre de pratiques agricoles durables dans l’Ouest canadien pendant des années. La MAW est fière d’être partenaire du Laboratoire vivant — Est des Prairies et elle tient à contribuer à son succès. »
-       Lynda Nicol, directrive exécutive, Manitoba Association of Watersheds

Faits en bref

  • L’Initiative des laboratoires vivants se situe dans le cadre d’un réseau national de sites établi et financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les autres sites déjà lancés comprennent Laboratoire vivant — Atlantique à l’île du Prince-Édouard et Laboratoire vivant — Québec.

  • L’Initiative des laboratoires vivants relève d’une approche intégrée à l’innovation agricole qui réunit des agriculteurs, des scientifiques et d’autres partenaires afin de développer et de tester des pratiques et des technologies novatrices. Elle a pour but d’accélérer la mise au point de technologies et de mesures de gestion exemplaires ainsi que leur adoption par les agriculteurs.

  • Cette initiative s’inscrit dans un investissement de 70 millions de dollars découlant du budget de 2017 pour appuyer la découverte scientifique et l’innovation en agriculture, en mettant l’accent sur les changements climatiques et la conservation des sols et des eaux.

  • La Manitoba Association of Watersheds est un organisme à but non lucratif qui appuie les 14 districts hydrographiques du Manitoba. L’organisme travaille à la promotion des mesures de gestion exemplaires des bassins hydrographiques au Manitoba.

  • Une approche des laboratoires vivants pour les agroécosystèmes dirigée par le Canada — une nouvelle approche pour accélérer l’élaboration de pratiques et de technologies agricoles durables partout dans le monde — a été approuvée par les ministres de l’Agriculture du G20 en 2018 et 2019.

  • L’investissement de 5,9 millions de dollars annoncé pour l’Initiative des laboratoires vivants au Manitoba comprend 

    • 2,4 millions de dollars pour les diverses activités mises en œuvre par la Manitoba Association; et
    • 3,5 millions de dollars pour financer les travaux des scientifiques fédéraux qui soutiennent le projet, notamment des scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et d’Environnement et Changement climatique Canada.
  • Les partenaires qui collaborent avec le Laboratoire vivant — Est des Prairies comprennent des producteurs et :

    • Manitoba Association of Watersheds
    • Assiniboine West Watershed District
    • Pembina Valley Watershed District
    • Première Nation de Swan Lake
    • Redboine Watershed District
    • Seine Rat Roseau Watershed District
    • Environnement et Changement climatique Canada
    • Institut international du développement durable
    • Keystone Agricultural Producers
    • Ministère de l’Agriculture et du Développement des ressources du Manitoba
    • Manitoba Forage and Grasslands Association
    • La Société canadienne pour la conservation de la nature

Liens connexes

Personnes-ressources

Jean-Sébastien Comeau
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
jean-sebastien.comeau@canada.ca
343-549-2326

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :