Guide relatif à l'évaluation des personnes handicapées - Comment établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation - Troubles déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDA/H)

Que devez-vous savoir à propos de ces troubles?

Les troubles déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDA/H) sont caractérisés par une inattention, une distractivité et une désorganisation et peuvent s'accompagner d'agitation et d'impulsivité lorsque associés à des caractéristiques de type hyperactif.

  • Le trouble déficit de l'attention et/ou hyperactivité, de type essentiellement inattentif (TDA/H-H ou, autrement dit, TDA/H sans hyperactivité)). Ces personnes ont de la difficulté à :
    • choisir l'information appropriée dont il faut tenir compte (p. ex., elles négligent des détails importants ou commettent des erreurs par manque de diligence, perdent la trace de certaines choses);
    • garder une attention soutenue pendant des périodes prolongées ou suivre des instructions, parce qu'elles se laissent facilement distraire ou oublient;
    • porter leur attention en alternance sur deux ou plusieurs tâches à effectuer simultanément (c.-à-d. exécution de tâches multiples).
  • Les troubles de déficit de l'attention qui s'accompagnent d'agitation et d'impulsivité (TDA/H+H ou, autrement dit, TDA/H avec hyperactivité). Outre les problèmes d'attention, ces personnes peuvent avoir de la difficulté à demeurer assises sans bouger et à travailler à une tâche sans gigoter, arpenter la pièce, parler aux autres ou interrompre la tâche.

La difficulté de porter attention à l'information peut également conduire à des problèmes associés à des troubles d'apprentissage lorsqu'il s'agit d'obtenir, de retenir, de comprendre et d'utiliser de l'information. En conséquence, comme c'est le cas pour les difficultés d'apprentissage, les habiletés suivantes peuvent être altérées : la compréhension de l'écrit, l'expression écrite, l'expression orale, les mathématiques, le raisonnement et le sens de l'organisation. Les TDA/H peuvent aussi être associés à un trouble anxieux ou dépressif.

De quelle information ou documentation professionnelle a-t-on besoin et de qui?

La personne ayant un trouble déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDA/H) est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptations appropriées à ses besoins spécifiques. Toutefois, en raison de la complexité des limitations fonctionnelles associées, les postulants et les postulantes qui ont un TDA/H devront généralement fournir de l'information d'un professionnel ou d'une professionnelle qualifiée dans le domaine pour préciser la nature et la portée de leurs limitations fonctionnelles.

Ainsi, afin de déterminer des mesures d'adaptation appropriées, un rapport d'évaluation fait par une professionnelle ou un professionnel du domaine qui est membre d' une association professionnelle appropriée, est requis afin de complémenter l'information obtenu auprès du postulant ou de la postulante. Comme les limitations fonctionnelles associées aux TDA/H sont complexes et sujettes à interprétation, il est essentiel d'obtenir un portrait précis de leurs effets actuels sur le mode de fonctionnement de la personne.

La documentation professionnelle doit refléter le mode de fonctionnement actuel du postulant ou de la postulante. Alors que les TDA/H était auparavant considérés comme n'affectant que les enfants, il est maintenant reconnu que les limitations fonctionnelles associées peuvent parfois se maintenir jusqu'à l'âge adulte, bien que ces limitations peuvent s'exprimer différemment. Dans la mesure où la documentation professionnelle présentée date de l'enfance ou l'adolescence, on peut demander au postulant ou à la postulante de retourner voir un ou une professionnelle pour obtenir une évaluation à jour de leur niveau de fonctionnement actuel. Pour obtenir d'autre information sur la documentation requises et les normes qu'elle devrait rencontrer, référer à la section Normes en matière de documentation professionnelle.

Typiquement, la documentation professionnelle devrait inclure :

  • une description claire de la nature et de la portée des limitations fonctionnelles actuelles;
  • un sommaire interprétatif des résultats obtenus aux tests standardisés utilisés lors de l'évaluation faite par la professionnelle ou le professionnel;
  • une description des moyens compensatoires utilisés par la personne;
  • une description des limitations fonctionnelles qui ne sont pas améliorées par l'utilisation de médication (tel le Ritalin) devrait également être incluse de même qu'une description des effets secondaires de la médication, s'il y a lieu.
  • une description des mesures d'adaptation que la personne utilise, a utilisées ou desquelles elle pourrait bénéficier.

Avoir cette information dans le rapport ou la documentation professionnelle permet d'obtenir une description des forces et limites de la personne de manière à identifier les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation. Des mesures d'adaptation spécifiques peuvent être suggérées dans ce rapport ou cette documentation professionnelle. Bien que ces suggestions ne puissent pas toujours être transférables à une situation d'évaluation donnée, en raison du contexte à l'intérieur duquel elles ont été émises, ces suggestions peuvent néanmoins fournir de l'information pertinente. Lorsqu'il y a une différence entre les suggestions émises par la professionnelle ou le professionnel et les mesures d'adaptation déterminées pour une situation d'évaluation donnée, il peut être nécessaire de consulter avec la professionnelle ou le professionnel ou encore avec un autre expert familier tant avec le postulant ou la postulante qu'avec les enjeux particuliers à la situation d'évaluation. Le postulant ou la postulante doit consentir par écrit à cette nouvelle consultation (voir étape 3 de la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation).

Quels sont les éléments clés à considérer?

Lorsqu'on détermine les mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation pour les personnes ayant des troubles déficit de l'attention et/ou hyperactivité (TDA/H), les trois éléments suivants devraient être considérés :

1. La nature et la portée des limitations fonctionnelles de la personne doivent être bien comprises. Les questions qui suivent peuvent vous aider à obtenir de l'information pertinente.

  • Quelles sont la nature et la portée des limitations fonctionnelles actuelles, en prenant en considération l'effet de la médication s'il y a lieu?
  • Le TDA/H du postulant ou de la postulante s'accompagne-t-il d'agitation et d'impulsivité?
  • Quelles sont les fonctions particulières qui sont affectées? Il pourrait s'agir de la compréhension de l'écrit, l'expression écrite, l'expression orale, des mathématiques ou du raisonnement et du sens de l'organisation. Se reporter à la section précédente sur les troubles d'apprentissage pour obtenir de l'information sur la façon de déterminer les mesures d'adaptation appropriées aux difficultés dans ces domaines.
  • Est-ce que le trouble d'apprentissage coexiste avec une autre déficience (par exemple, un trouble d'apprentissage)? Si tel est le cas, le professionnel ou la professionnelle qualifié l'aura probablement indiqué dans son rapport, et vous pouvez consulter la section appropriée pour des exemples de mesures d'adaptation possibles.
  • Quelles sont les mesures d'adaptation que le postulant ou la postulante utilise au travail pour accomplir des tâches semblables à celles exécutées en situation d'évaluation?

Il est important de mentionner à nouveau que la personne handicapée est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptation appropriées à ses besoins spécifiques. Par conséquent, même si pour la déficience discutée ici une documentation d'un professionnel ou d'une professionnelle devra être fournie, l'information sur les limitations fonctionnelles sera également obtenue suite à des échanges avec la personne. Pour vous aider à recueillir l'information nécessaire, vous pouvez vous référer au questionnaire disponible à l'appendice 2.

Le rapport ou la documentation fournie par un professionnel ou une professionnelle permettra une compréhension précise des limitations fonctionnelles complexes associées au trouble. Pour plus d'information sur les exigences en matière de documentation professionnelle, se référer à la section Normes en matière de documents professionnels.

2. La connaissance de l'outil d'évaluation qui sera utilisé est requise. En fonction des caractéristiques de l'outil d'évaluation, les mesures d'adaptation nécessaires pour un outil particulier peuvent ne pas être nécessaires pour un autre outil. Voici certaines considérations pour vous aider à identifier les caractéristiques de l'outil d'évaluation.

Pour une entrevue :

  • Est-ce que de la documentation écrite est fournie avant ou pendant l'entrevue? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture? Est-ce que la personne peut apporter ces documents pendant l'entrevue afin d'y référer?
  • Est-ce qu'il y a une période avant l'entrevue pour préparer les réponses? Si oui, combien de temps est alloué?
  • Quelle est la durée prévue des réponses données oralement?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Est-ce que la pièce d'entrevue est exempte de distractions visuelles et/ou auditives?
  • Quel est le temps alloué?

Pour un test écrit :

  • Est-ce des questions à développement, à réponses brèves ou à choix multiple?
  • Est-ce une étude de cas, un exercice de panier de gestion?
  • Est-ce un examen à livre ouvert?
  • Combien y a-t-il de questions?
  • Y a-t-il beaucoup de lecture ou d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?
  • Est-ce que les instructions sont transmises oralement ou par écrit?
  • Est-ce que la pièce est exempte de distractions visuelles et/ou auditives?

Pour une situation interactive :

  • Est-ce que c'est une situation de groupe? Si oui, combien y a-t-il de participants?
  • Est-ce que des documents écrits sont donnés avant ou pendant la situation? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Quelle est la durée prévue de l'exercice au niveau des interactions orales?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

3. La connaissance de la qualification évaluée est essentielle. Cette information vous aidera à vous assurer que les mesures d'adaptation ne modifieront pas la nature et le niveau de la qualification évaluée. Voici des éléments de questionnement :

  • Quelle(s) qualification(s) sera (seront) évaluée(s) par l'outil d'évaluation? S'agit de connaissances, de capacités/compétences, d'aptitudes ou de qualités personnelles?
  • Est-ce qu'il y a une exigence au niveau de la rapidité d'exécution?
  • Est-ce que le niveau de la qualification évaluée reflète les exigences du poste?

Déterminer les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation demande nécessairement une recherche et une analyse des trois éléments mentionnés ci-haut; au niveau de l'incidence qu'ils ont les uns sur les autres, et l'application des Principes des mesures d'adaptation en matière d'évaluation. Cette analyse est la justification qui sous-tend les mesures d'adaptation proposées. Cette justification doit expliquer en quoi les mesures d'adaptation permettent à la personne de démontrer pleinement ses qualifications, tout en empêchant ses limitations fonctionnelles de la désavantager. Elle explique également comment la personne ne bénéficie pas d'un avantage comparativement aux autres dans le processus de nomination, et ainsi, que le mérite est préservé.

Exemples de mesures d'adaptation lors de l'évaluation et considérations

Voici des exemples et des considérations qui peuvent être utiles lors de la détermination des mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation. Vous trouverez également des exemples spécifiques de mesures d'adaptation en fonction des limites fonctionnelles possibles.

En regardant ces exemples, gardez à l'esprit que les mesures d'adaptation doivent être déterminées en fonction de chaque cas. Ainsi, leur pertinence dépendra donc de la nature et la portée des limites fonctionnelles de la personne, de l'outil d'évaluation utilisé et de la qualification mesurée. Les mesures d'adaptation doivent, si possible, ressembler à la manière dont la personne exécuterait habituellement la tâche si elle était au travail, et ne doivent pas altérer la nature et le niveau de la qualification évaluée. Pour plus de détails, référez à la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation.

Séance individuelle : Il est particulièrement important d'offrir aux postulants et aux postulantes qui ont un TDA/H une séance d'évaluation individuelle dans une salle tranquille, exempte de bruits et de distractions, où ils peuvent se déplacer ou parler à haute voix, au besoin.

Temps additionnel : Il peut être nécessaire d'accorder plus de temps pour tenir compte des difficultés à exécuter la tâche, à suivre des instructions et à se concentrer sur les éléments importants.

Séances d'évaluation brèves : Diviser les séances d'évaluation longues en segments brefs, tout en offrant des pauses supplémentaires lorsque c'est possible de le faire sans nuire à l'attention. Ces pauses ne doivent pas compter dans la durée d'administration de l'évaluation.

Mesures d'adaptation proposées à l'intention des postulants et postulantes ayant des difficultés d'apprentissage : Les troubles déficit de l'attention et/ou hyperactivité peuvent affecter de nombreuses habiletés touchées par les difficultés d'apprentissage, c'est-à-dire la compréhension de l'écrit, l'expression écrite, l'expression orale, les mathématiques, les capacités d'organisation et le raisonnement. En conséquence, nombre des mesures d'adaptation déjà décrites à la section troubles d'apprentissage peuvent se révéler appropriées, selon les limitations fonctionnelles identifiées. Sont particulièrement importantes les mesures d'adaptation qui aident la postulante ou le postulant à :

  • réduire les distractions;
  • se concentrer sur les éléments importants d'une procédure d'évaluation, en simplifiant l'information et en la présentant en petites unités;
  • organiser l'information; et
  • suivre des instructions et respecter des délais.

Pour ceux et celles qui ont principalement un trouble de déficit de l'attention sans hyperactivité (TDA/H-H) :

  • utiliser un casque qui atténue le bruit ou des bouchons d'oreilles;
  • utiliser un bruit de fond ou un bruit à répartition uniforme;
  • permettre au postulant ou à la postulante d'écouter de la musique apaisante (par exemple, à l'aide d'un lecteur de cassettes et d'écouteurs);
  • demander au postulant ou à la postulante de répéter les instructions reliées à l'évaluation, les questions de l'examen ou les questions de l'entrevue dans ses propres mots pour l'aider à conserver sa concentration et pour vérifier sa compréhension;
  • offrir la possibilité d'organiser les sessions d'évaluation selon un horaire qui tient compte des meilleures périodes de travail du postulant ou de la postulante.

Pour ceux et celles qui ont un trouble de déficit de l'attention accompagné d'agitation et d'impulsivité (TDA/H+H) :

  • permettre au postulant ou à la postulante d'apporter des boissons ou des aliments, si cela l'aide à se concentrer et à exécuter la tâche;
  • permettre des pauses fréquentes, n'entrant pas dans la durée d'administration de l'évaluation, afin de permettre au postulant ou à la postulante de marcher quelques minutes afin de se libérer d'un excédent d'énergie.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :