La relance économique sera verte à Montréal

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada accorde plus de 1 M$ pour aider 4 organisations de la région à prendre le virage vert et contribue à créer et à maintenir 11 emplois.

Montréal (Québec), le 4 mars 2021Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC)

L’environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique du Canada. Évidemment, les enjeux liés à la lutte contre les changements climatiques étaient bien présents avant la COVID-19, mais la pandémie représente une occasion unique d’augmenter la cadence en matière de virage vert. Les pratiques d’affaires durables et les technologies propres peuvent aider les PME à offrir des produits de qualité égale ou supérieure avec moins de ressources, d’énergie et de déchets. Les entreprises et les organismes ont beaucoup à gagner à mettre en place des mesures environnementales qui leur permettront de maintenir leur compétitivité et d’atténuer les impacts climatiques futurs, en plus de répondre à la demande mondiale croissante en matière de technologies propres.

Dans cette optique, comme l’objectif du gouvernement du Canada consiste à jeter les bases d’une économie forte et verte qui procure de bons emplois pour tous les Canadiens, Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) procède ces jours-ci à une série d’annonces d’investissements totalisant plus de 12,5 M$ pour les PME qui prennent le virage vert.

Des projets en technologies propres pour une économie forte

Ainsi, l’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic–Cartierville, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC, a annoncé aujourd’hui des appuis financiers au Centre d’études des procédés chimiques du Québec du Collège de Maisonneuve (CÉPROCQ), à Propulsion Québec, à Électrobac et à Future Earth. La ministre Joly était accompagnée de l’honorable Steven Guilbeault, député de Laurier–Sainte-Marie et ministre du Patrimoine canadien, de Rachel Bendayan, députée d’Outremont et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, et de Soraya Martinez Ferrada, députée d’Hochelaga et secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

Les contributions se détaillent comme suit :

  • CÉPROCQ, 501 600 $. L’aide non remboursable de DEC permettra à ce centre collégial de transfert technologique (CCTT) d’acquérir des équipements (analyseur TAN, décanteur centrifuge, distillateur sous vide, génératrice vapeur, HPLC, mélangeur à résonance acoustique, presse automatique, unité pilote de polymères et détecteur électrochimique). Le projet, qui vise le renforcement du parc d’équipements du CÉPROCQ afin de mieux servir et accompagner les PME vers l’innovation et le transfert technologique, mènera à la création de 2 emplois.
  • Propulsion Québec, 400 000 $. L’aide non remboursable de DEC portera sur les frais de fonctionnement de l’organisme, notamment les salaires, les avantages sociaux et le loyer. Le projet, qui contribuera à maintenir 2 emplois, vise à assurer la poursuite des activités de Propulsion Québec et de ses 6 chantiers dans le cadre d’un plan de 2 ans. Celui-ci a pour objectif de structurer la filière québécoise des transports électriques et intelligents, l’innovation et le transfert technologique au sein de celle-ci, ainsi que la commercialisation à l’international des produits et services innovants des PME.
  • Électrobac, 150 000 $. L’aide remboursable de DEC couvrira l’embauche d’un représentant des ventes à l’international et d’un responsable du développement technologique; la participation à des foires commerciales et à des rencontres d’affaires; des activités de promotion en ligne ainsi que le recours à des consultants en lien avec le développement des affaires à l’international et l’amélioration des opérations manufacturières. Le projet, qui vise à soutenir la croissance de l’entreprise au moyen de la mise en œuvre d’une stratégie de commercialisation aux États-Unis, mènera à la création de 7 emplois.
  • Future Earth, 116 667 $. L’aide non remboursable de DEC, destinée à Montréal International, servira à l’implantation du projet de Future Earth à Montréal. Les coûts comprennent l’aménagement des locaux, l’embauche de ressources humaines, de même que les frais d’opération. Le projet vise à accroître le rayonnement international de Montréal en appuyant le développement d’un nouveau volet d’activités de Future Earth sous la thématique du développement durable à l’ère numérique.

Le gouvernement du Canada s’est fixé l’objectif d’atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050. Les mesures en faveur du climat ont aussi été définies comme la pierre angulaire d’un plan visant à soutenir et à créer un million d’emplois dans tout le pays. Par ces appuis, le gouvernement du Canada témoigne de sa volonté de bâtir une économie plus compétitive, plus productive et plus verte.

Citations

« Le gouvernement du Canada a pris des engagements concrets pour démontrer qu’économie forte et environnement sain vont de pair. Entre autres actions, nous effectuons des investissements stratégiques dans les technologies propres. En aidant les PME de Montréal à devenir plus novatrices et concurrentielles et en soutenant l’innovation pour le développement de technologies et de produits plus verts, nous préparons du même coup les Canadiens aux emplois d’aujourd’hui et de demain. »

L’honorable Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic–Cartierville, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC

« Notre gouvernement appuie l’esprit entrepreneurial, à plus forte raison lorsque l’ingéniosité et le savoir-faire de nos entrepreneurs conduisent au développement de technologies vertes. L’innovation est au cœur de nos priorités et nous soutenons avec fierté les entreprises et organismes qui poursuivent leur transition énergétique. En misant sur des projets novateurs comme ceux du CÉPROCQ du Collège de Maisonneuve, de Propulsion Québec, d’Électrobac et de Future Earth, nous investissons aussi dans des sociétés plus résilientes, des économies plus équitables et dans nos générations futures. »

L’honorable Steven Guilbeault, député de Laurier–Sainte-Marie et ministre du Patrimoine canadien

« Les technologies vertes jouent un rôle économique clé dans la région de Montréal et le gouvernement fédéral est là pour les appuyer. Avec un financement pour les projets du CÉPROCQ du Collège de Maisonneuve, de Propulsion Québec, d’Électrobac et de Future Earth, le gouvernement du Canada encourage la croissance des organisations innovantes et soutient leurs efforts pour se démarquer à la fois ici et à l’international. Nous investissons dans la relance économique de Montréal! »

Rachel Bendayan, députée d’Outremont et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international

« La lutte aux changements climatiques et la protection de l’environnement sont les défis les plus importants de notre époque. Nous nous devons donc d’encourager les entreprises d’ici afin qu’elles puissent développer des procédés et des produits innovants et respectueux de l’environnement. En plus de favoriser la compétitivité de nos industries et la croissance socioéconomique, la réduction de l’empreinte écologique contribue positivement à notre communauté. »

Soraya Martinez Ferrada, députée d’Hochelaga et secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • Le secteur des technologies propres représente 3,2 % du PIB du Canada et compte 317 000 emplois au pays. Plus de 850 entreprises de technologies propres contribuent à positionner le Canada premier des pays du G20 sur l’indice mondial de l’innovation dans les technologies propres et quatrième au niveau mondial.
  • L’honorable Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, est également la ministre responsable des six agences de développement régional (ADR), dont DEC.
  • DEC avait pour cible des investissements minimaux en technologies propres de l’ordre de 25 M$ pour l’année 2019-2020. Cette cible a été largement dépassée avec près de 42 M$ investis dans 161 projets visant l’amélioration de la performance environnementale, l’utilisation de technologies moins énergivores ou le développement de technologies permettant de réduire l’empreinte environnementale des entreprises.
  • Les contributions au CÉPROCQ, à Propulsion Québec et à Électrobac ont été consenties en vertu du programme Croissance économique régionale par l’innovation, et l’aide à Montréal International a été versée par le truchement du Programme de développement économique du Québec de DEC.
  • DEC est le partenaire fédéral clé du développement économique régional au Québec. Grâce à ses 12 bureaux d’affaires régionaux, DEC accompagne les entreprises, les organismes d’appui et toutes les régions du Québec vers l’économie de demain.

Liens connexes

Renseignements

Relations avec les médias
Développement économique Canada pour les régions du Québec
dec.media.ced@canada.ca

Catherine Mounier-Desrochers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement économique et des Langues officielles
catherine.mounier-desrochers@canada.ca

Restez branchés

Suivez DEC sur les réseaux sociaux
Consultez les nouvelles de DEC

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :