Le gouvernement du Canada franchit une autre étape pour interdire l’amiante et protéger la santé et la sécurité des travailleurs

Communiqué de presse

Le 12 juillet, 2017                    Gatineau (Québec)             Emploi et Développement social Canada 

Lorsque les travailleurs canadiens peuvent compter sur des conditions de travail saines et sûres, les employeurs prospèrent et les employés s’épanouissent. Aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main‑d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a annoncé que le gouvernement du Canada apporte des modifications au Code canadien du travail afin de protéger les employés. Dans le cadre de mesures exhaustives pour interdire l’amiante, le gouvernement réduit la limite d’exposition aux fibres d’amiante en suspension dans l’air pour la ramener le plus près possible de zéro. 

Ces modifications aux règlements sur la santé et la sécurité au travail entrent en vigueur aujourd’hui. Elles réduisent de manière significative les risques d’exposition des travailleurs à l’amiante en milieu de travail, tout en étant conformes à la plupart des réglementations provinciales et territoriales concernant les fibres d’amiante aéroportées. Elles harmonisent aussi les normes d’exposition à l’amiante avec les normes de sécurité les plus strictes au Canada et à l’étranger. 

Le gouvernement du Canada s’engage à protéger la santé et la sécurité des travailleurs dans l’ensemble du pays. Les nouvelles dispositions réglementaires comprennent un programme de gestion de l’exposition à l’amiante, qui oblige les employeurs à fournir les renseignements et la formation nécessaires aux employés qui effectuent des tâches susceptibles de les exposer à l’amiante. Ces tâches comprennent la Manipulation, le retrait, la réparation ou la perturbation de matériaux contenant de l’amiante. 

En plus des modifications au Règlement sur la santé et la sécurité au travail concernant l’amiante annoncées aujourd’hui, la stratégie générale du gouvernement du Canada pour mettre en œuvre des mesures exhaustives visant à interdire l’amiante et les produits contenant de l’amiante d’ici 2018 comprend l’adoption de nouvelles dispositions réglementaires aux termes de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, la modification des codes nationaux du bâtiment visant à interdire l’utilisation de l’amiante dans les projets de construction et de rénovation partout au Canada, et un soutien à l’inscription de l’amiante chrysotile à la Convention de Rotterdam en tant que substance dangereuse.

Citations

« Tout employé a droit à un milieu de travail sécuritaire. Je suis fière d’annoncer ces changements – qui sont attendus depuis longtemps. Ils constituent un élément important des mesures exhaustives du gouvernement visant à interdire l’amiante. »
– L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

« La protection de la santé et de la sécurité des Canadiens est de la plus haute importance pour notre gouvernement. Les Canadiens peuvent être sûrs que mes collègues et moi allons continuer à travailler d’arrache-pied pour veiller à ce qu’ils soient protégés, tout comme leurs familles, leurs collègues de travail et leurs collectivités, des effets néfastes de l’exposition à l’amiante, de sorte qu’ils puissent mener une vie en santé et en sécurité. »
— La ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Matt Pascuzzo
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
 matt.pascuzzo@hrsdc-rhdcc.gc.ca
819‑654‑4183

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819‑994‑5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Détails de la page

Date de modification :