Déclaration de la ministre des Affaires étrangères et de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail sur l’établissement d’une commission d’enquête sur le Venezuela

Communiqué de presse

Le 28 mars 2018           Gatineau (Québec)          Emploi et Développement social Canada

Aujourd’hui, la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, et la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, ont fait la déclaration suivante à propos de la décision prise par le Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT) de désigner une commission d’enquête pour examiner les allégations relatives à la violation des normes internationales du travail par le gouvernement du Venezuela :

« Le Canada soutient la décision prise par le Conseil d’administration de l’OIT de désigner une commission d’enquête pour examiner les allégations concernant le non-respect par le régime Maduro des conventions sur la liberté syndicale, les consultations tripartites et l’établissement d’un salaire minimum.

Le dernière fois que l’OIT a entrepris une enquête remonte à 2008; cela montre l’importance de cette décision. Il s’agit d’un mécanisme rarement utilisé qui est réservé aux plus graves allégations de non‑respect des conventions internationales sur le travail.

Nous exhortons le gouvernement du Venezuela à respecter toutes ses obligations en vertu des conventions de l’OIT qu’il a ratifiées. Le Canada, de concert avec ses partenaires dans la région, notamment l’Organisation des États américains et le Groupe de Lima, continuera à faire pression sur le régime Maduro, un régime antidémocratique, et à rétablir les droits du peuple vénézuélien.

Le Canada est fier de jouer un rôle de premier plan au sein de l’OIT et appuie les conventions conclues par l’organisme, qui contribuent à améliorer les conditions de travail des travailleurs partout dans le monde.

En juin dernier, nous avons communiqué notre message à la communauté internationale en ratifiant la Convention (n° 98) sur le droit d'organisation et de négociation collective de l’OIT. Le Canada a maintenant ratifié les huit conventions que l’OIT estime essentielles pour garantir les droits de la personne fondamentaux au travail. En étant signataire de ces conventions, notre pays montre sa détermination à assurer des conditions de travail décentes aux travailleurs et à faire respecter les droits de la personne et les normes de travail fondamentales, autant au Canada qu’à l’étranger.

Les Canadiens ne resteront pas les bras croisés pendant que le régime Maduro bafoue les droits démocratiques et de la personne fondamentaux de son peuple, et lui refuse l’aide nécessaire pour répondre à ses besoins humanitaires de base. Nous continuerons de soutenir et de défendre les droits de tous les travailleurs et de tous les employeurs. »

Liens connexes

Personnes-ressources

Matt Pascuzzo
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
matt.pascuzzo@hrsdc-rhdcc.gc.ca  
819-654-4183

Bureau de relations avec les médias
Emploi et Développement social
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :