Document d’information : Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail

Document d'information

Depuis 2019, le gouvernement du Canada a investi 3,5 millions de dollars par année dans des projets qui aideront à rendre les milieux de travail sous réglementation fédérale plus sécuritaires pour les employés. Grâce au Fonds pour la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail, des organisations partenaires reçoivent du financement afin d’élaborer de façon conjointe des outils et des ressources propres à un secteur, qui permettent de lutter contre le harcèlement et la violence au travail. Les approches préconisées pourraient être axées sur les changements de comportement, l’éducation et l’orientation, ainsi que sur la formation obligatoire. Ces projets aideront les employeurs et employés à se conformer au Règlement sur la prévention du harcèlement et de la violence dans le lieu de travail ainsi qu’à la loi visant à protéger les employés du harcèlement et de la violence dans les milieux de travail sous réglementation fédérale, en vigueur depuis janvier 2021.

Violence & Harassment Awareness, Management and Training for the BC Waterfront

La British Columbia Maritime Employers Association (en anglais seulement) a reçu 3 900 200 $ pour lancer le projet Violence & Harassment Awareness, Management and Training for the BC Waterfront. Le projet appuiera les parties au travail dans la lutte contre le harcèlement et la violence par l’élaboration et la prestation de formations qui permettront de prévenir ces comportements et d’intervenir en cas d’incident. Les ressources et outils élaborés pour appuyer la formation seront mis à la disposition des 8 700 travailleurs, cadres et contremaîtres embauchés directement par les terminaux. De plus, ces outils et ressources s’adresseront spécifiquement aux populations les plus vulnérables au harcèlement et à la violence au travail dans l’industrie maritime, y compris la communauté 2ELGBTQI+ et les Autochtones.

G’minoomaadozimin (We Are Living Well) – Our Respectful Community

Le Nokiiwin Tribal Council (en anglais seulement) a reçu 2 155 967 $ pour lancer le projet G’minoomaadozimin (We Are Living Well) – Our Respectful Community. Les phases initiales du projet auront pour objectif de fournir des ressources et outils aux communautés et membres des Premières Nations en Ontario qui prennent des mesures pour se conformer au Règlement sur la prévention du harcèlement et de la violence dans le lieu de travail ainsi qu’à la loi. Le projet vise ensuite à accroître le soutien offert aux communautés des Premières Nations en Colombie‑Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba. Le projet est réalisé en collaboration avec les partenaires suivants : Workplace Safety & Prevention Services, Infrastructure Health and Safety, Association de santé et sécurité des services publics, Sécurité au travail dans le Nord, Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario et First Nations Safety Council of BC.

Anti-Harassment Training for the Trucking Sector

RH Camionnage Canada a reçu 2 676 643 $ pour lancer le projet de formation sur la prévention du harcèlement dans le secteur du camionnage (Anti-Harassment Training for the Trucking Sector). Le projet vise à élaborer et à repérer les bons moyens d’offrir à l’ensemble de la direction et du personnel du secteur du transport routier canadien de la formation pour lutter contre le harcèlement et la violence (en anglais seulement). L’objectif général consiste à réduire les incidents de harcèlement et de violence dans ces milieux sous réglementation fédérale. Les activités comprennent des séances dans chaque province afin de former les formateurs ainsi que des séances de formation pilote.

Implementation and upgrade of practices related to Bill C-65

UNI Coopération financière (anciennement Caisse populaire acadienne ltée) a reçu 182 500 $ pour lancer le projet Implementation and Upgrade of Practices Related to Bill C-65. Puisque les recherches ont démontré que la formation professionnelle est plus efficace lorsque les scénarios et activités sont liés au milieu de travail des participants, le principal objectif du projet consiste à mettre sur pied une formation sur la santé et sécurité propre aux organisations et, plus précisément, une formation sur la prévention du harcèlement et de la violence. La Coopération éduquera son personnel, ses cadres et les représentants syndicaux dans 15 lieux de travail, créera des comités de travail et élaborera une plateforme qui mettra des outils techniques à la disposition de tous les employés.

Addressing Domestic Violence in the Workplace through Collaboration

Le Centre for Research & Education on Violence Against Women & Children (en anglais seulement) de l’Université Western a reçu 2 164 547 $ pour lancer le projet Addressing Domestic Violence in the Workplace through Collaboration (en anglais seulement). La stigmatisation est la principale raison pour laquelle les employés n’informent pas leur employeur lorsqu’ils subissent de la violence familiale, laquelle peut avoir des conséquences au travail, voire parfois poser des risques pour les autres. C’est pourquoi le principal objectif du projet consiste à s’assurer que les travailleurs, syndicats et employeurs peuvent intervenir efficacement quand le harcèlement et la violence familiale s’insinuent dans le milieu de travail en leur fournissant des outils pour soutenir ceux qui vivent ces terribles situations. Le projet contribuera à la santé et à la sécurité physiques et psychologiques des employés dans les milieux sous réglementation fédérale et ailleurs.

Research & Training for Vulnerable Workers Experiencing Sexual Violence

Le Centre for Research & Education on Violence Against Women & Children (en anglais seulement) de l’Université Western a reçu 991 085 $ pour lancer le projet Research & Training for Vulnerable Workers Experiencing Sexual Violence. Le projet consiste en une plateforme en ligne unique qui fournira des outils et ressources aux travailleurs vulnérables et en situation précaire qui subissent du harcèlement et de la violence sexuels au travail. La plateforme rend disponible une multitude de ressources liées à la santé et à la sécurité au travail et peut être élargie. Le projet est réalisé en collaboration avec la Fondation canadienne des femmes, le mouvement #AfterMeToo, l’Association des employeurs des transports et communications de régie fédérale, le Congrès du travail du Canada et l’Université de Toronto.

Roadmap to Future Workplaces

La Fondation canadienne des femmes a reçu 3 386 696 $ pour lancer le projet Roadmap to Future Workplaces. Mis en œuvre en collaboration avec le mouvement #AfterMeToo et le Réseau de télévision des peuples autochtones, le projet a entre autres pour objectif de créer et d’offrir une formation sectorielle solide sur les droits et procédures juridiques, qui sera dispensée en ligne et en personne aux employés. En collaboration avec les syndicats et les dirigeants d’entreprise, les responsables du projet établiront des plans d’action personnalisés pour aider les entreprises à s’attaquer aux politiques et aux cultures qui laissent passer le harcèlement sexuel en milieu de travail. Cette collaboration vise à transformer les milieux de travail en environnements transparents, responsables et sûrs, exempts de harcèlement et de violence. Le projet sera hébergé sur la plateforme Rosa, un guichet unique en ligne qui regroupera des renseignements sur la législation et des formulaires de signalement, en plus de fournir des outils et des ressources aux travailleurs vulnérables des secteurs relevant de la compétence fédérale.

Le financement accordé pourrait changer. Les ententes de subventions et contributions sont publiées sur la page Web de la divulgation proactive.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :