Le gouvernement du Canada souligne la première Journée internationale de l’égalité de rémunération et reconduit le mandat de la commissaire à l’équité salariale du Canada

Communiqué de presse

Le 18 septembre 2020              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

Aujourd’hui, nous célébrons la première Journée internationale de l’égalité de rémunération en reconnaissant le chemin parcouru par les Canadiennes au cours des 40 dernières années. Le Canada est fier d’être un membre actif de la
Coalition internationale pour l’égalité salariale et d’avoir appuyé l’adoption de la résolution proclamant le 18 septembre Journée internationale de l’égalité de rémunération.

Pour souligner cette journée, la ministre du Travail, Filomena Tassi, a annoncé le renouvellement du mandat de Karen Jensen à titre de commissaire fédérale à l’équité salariale. Mme Jensen, nommée pour la première fois à ce poste en octobre 2019, continuera à assurer le leadership et l’orientation de la nouvelle Loi sur l’équité salariale.


Au cours de son mandat renouvelé, Mme Jensen poursuivra l’important travail préparatoire à l’entrée en vigueur de la Loi sur l’équité salariale. Dès lors, elle occupera de nouveau le poste de commissaire à l’équité salariale pour une période de trois ans.Travaillant au sein de la Commission canadienne des droits de la personne et secondée par la Division de l’équité salariale, elle aidera les parties en milieu de travail à comprendre leurs droits et obligations en vertu de la Loi et facilitera le règlement des conflits en matière d’équité salariale.

Depuis 40 ans, environ le tiers de la croissance économique du Canada est attribuable à la participation accrue des femmes au marché du travail. Malgré ces progrès, l’écart salarial entre les sexes persiste au détriment des femmes. De plus, la pandémie de COVID-19 les a touchées de façon disproportionnée.

S’assurer que tous les travailleurs dans les milieux de travail sous réglementation fédérale reçoivent un salaire égal pour un travail de valeur égale est un volet important des efforts que déploie le gouvernement pour favoriser l’égalité entre les sexes au Canada.
Lorsque les Canadiennes reçoivent un salaire égal pour un travail de valeur égale, notre économie se porte mieux, les familles prospèrent et les communautés fleurissent.

Citations

« La Journée internationale de l’égalité de rémunération est l’occasion de reconnaître les avantages à faire progresser l’égalité entre les sexes, non seulement pour les femmes, mais pour tous les Canadiens. Le renouvellement du mandat de la commissaire fédérale à l’équité salariale du Canada, Mme Karen Jensen, nous permettra de continuer à donner suite à notre engagement à mettre en œuvre un régime proactif d’équité salariale au sein de l’administration fédérale à un moment où la pandémie de COVID-19 nous confronte à des défis inimaginables. Son travail est indispensable pour s’assurer que les lieux de travail sont prêts à appliquer la Loi sur l’équité salariale, et elle contribuera à veiller à ce que cette loi, une fois entrée en vigueur, soit appliquée équitablement et efficacement. »

– Filomena Tassi, ministre du Travail

« C’est un honneur de continuer à assumer le rôle de commissaire fédérale à l’équité salariale. La COVID-19 a fait de cette question un enjeu plus important que jamais. La réduction de l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes est essentielle à la relance économique et sociale de notre pays. Quand les femmes peuvent prospérer, tout le monde en tire avantage. » 
– Karen Jensen, commissaire à l’équité salariale

Faits en bref

  • La Loi sur l’équité salariale, qui a reçu la sanction royale en 2018, crée un régime proactif d’équité salariale qui fera en sorte que les femmes et les hommes travaillant dans les milieux de travail sous réglementation fédérale, y compris le secteur privé fédéral, la fonction publique fédérale, les milieux de travail parlementaires et les cabinets du premier ministre et des ministres, reçoivent un salaire égal pour un travail de valeur égale.

  • La réglementation nécessaire à l’entrée en vigueur de la Loi est en cours d’élaboration, d’après les commentaires des intervenants. Le gouvernement fait des progrès quant au règlement d’application, que les intervenants et les autres parties intéressées pourront commenter dans le cadre du processus habituel d’élaboration des règlements. 

  • Selon les plus récentes données, pour chaque dollar en salaire horaire gagné par un homme au Canada, une femme gagne 88 cents. En ce qui concerne les revenus globaux annuels, les femmes gagnaient encore moins, soit seulement 69 cents pour chaque dollar gagné par les hommes.

  • Le gouvernement s’est engagé à mettre en place des processus ouverts, transparents et fondés sur le mérite pour la sélection des personnes nommées par le gouverneur en conseil. Celles-ci jouent un rôle fondamental dans notre démocratie, puisqu’elles siègent à des commissions, conseils, sociétés d’État, organismes et tribunaux partout au pays.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :
Lars Wessman
Directeur des communications
Cabinet de l’honorable Filomena Tassi, C.P., députée 
Ministre du Travail
613 854-3920
lars.wessman@labour-travail.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :