Déclaration de la ministre du Travail, Filomena Tassi

Déclaration

Le 27 avril 2021              Gatineau (Québec)              Emploi et Développement social Canada

Aujourd’hui, la ministre du Travail, Filomena Tassi, a publié la déclaration suivante au sujet de la situation au port de Montréal :

« Le port de Montréal est essentiel au bien-être économique des Canadiens partout au pays, particulièrement ceux du Québec et de l’Ontario. L’arrêt de travail actuel au port cause un préjudice important et potentiellement durable à l’économie canadienne et à la réputation du Canada en tant que partenaire d’échange fiable. Il perturbe les chaînes d’approvisionnement qui sont déjà considérablement touchées par la pandémie de COVID‑19.

Depuis plus de deux ans et demi, le gouvernement du Canada fournit au Syndicat des débardeurs, section locale 375 du Syndicat canadien de la fonction publique et à l’Association des employeurs maritimes un soutien constant à la négociation pour les aider à conclure une nouvelle convention collective négociée. Depuis octobre 2018, le Service fédéral de médiation et de conciliation a facilité plus de 100 jours de négociation par médiation. De plus, mes collègues et moi avons communiqué avec les parties à de nombreuses reprises pour les presser de travailler avec des médiateurs afin d’en arriver à une entente. Cependant, malgré cet appui substantiel et de nombreux arrêts de travail, notamment un arrêt complet de 15 jours pendant l’été 2020, les parties restent très éloignées.

Le gouvernement du Canada s’est fermement engagé à ce que la libre négociation collective soit le fondement de bonnes relations de travail. Nous reconnaissons également le rôle crucial que jouent les syndicats pour la défense des droits des travailleurs acharnés du Canada. Toutefois, lorsqu’il n’existe aucune indication que les deux parties parviendront à s’entendre, que tous les autres efforts ont été épuisés et qu’un arrêt de travail cause un grave préjudice économique aux Canadiens, le gouvernement doit agir.

Malheureusement, il est maintenant temps pour le gouvernement d’abattre la carte qu’il ne voulait pas jouer. Le projet de loi C-29 qui est présenté aujourd’hui mettrait fin à l’arrêt de travail au port de Montréal, assurerait la reprise et le maintien sécuritaires des activités au port et établirait un processus neutre de médiation‑arbitrage pour résoudre les différends entre les parties et conclure une nouvelle convention collective. Le gouvernement ne penche en faveur d’aucun camp. Les deux parties auraient amplement la chance de présenter leur point de vue auprès d’un médiateur-arbitre impartial chargé de trouver une solution aux questions en litige.

Le gouvernement du Canada ne se résigne pas à cette option à la légère et est déçu de constater que les négociations se sont à ce point dégradées, en dépit d’un soutien fédéral constant. Rien dans le projet de loi n’empêche les parties de parvenir à une entente à leurs propres conditions et à n’importe quel moment dans le processus.

Le gouvernement continue d’appuyer les parties et les encourage vivement à conclure dans les plus brefs délais une entente négociée. »

Liens connexes
Service fédéral de médiation et de conciliation
Document d’information

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter  :

Lars Wessman
Directeur des communications
Cabinet de la ministre du Travail, Filomena Tassi
613‑854‑3920
Lars.Wessman@labour-travail.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819‑994‑5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :