Le gouvernement du Canada investit pour améliorer la participation des groupes en quête d’équité dans les métiers spécialisés

Communiqué de presse

Le 12 octobre 2022        Gatineau (Québec)            Emploi et Développement social Canada

Les femmes choisissent moins souvent que les hommes une carrière dans les métiers spécialisés, et elles sont confrontées à des obstacles plus importants dans leur formation en apprentissage. La demande en travailleurs des métiers spécialisés n’ayant jamais été aussi forte, le gouvernement du Canada fait des investissements ciblés visant à développer une main-d’œuvre diversifiée et inclusive dans les métiers spécialisés, ce qui aidera un plus grand nombre de Canadiens – y compris les femmes – à se bâtir de bonnes carrières bien rémunérées.

Aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, Carla Qualtrough, a annoncé deux appels de propositions visant à aider les groupes en quête d’équité, notamment les femmes, à obtenir la formation en apprentissage et le soutien dont ils ont besoin pour intégrer la main-d’œuvre des métiers spécialisés.

Le gouvernement du Canada consacre jusqu’à 55 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2023‑2024, dans le cadre du volet 2 (Innovation dans l’apprentissage) du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical. Cette somme permettra de financer des projets visant à améliorer la participation des apprentis aux métiers du programme du Sceau rouge qui sont des femmes, des nouveaux arrivants, des personnes en situation de handicap, des Autochtones et des personnes racisées, notamment par l’intermédiaire du mentorat, des services de carrière et du jumelage travailleur‑emploi. Cet appel de propositions vise également les projets qui soutiendront le développement de compétences environnementales pour la transition du Canada vers une économie propre.

Dans le cadre de l’Initiative pour les femmes dans les métiers spécialisés, le gouvernement investit jusqu’à 43,5 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2023-2024, afin de soutenir des projets visant à recruter et à maintenir en poste des apprenties dans 39 métiers admissibles du programme du Sceau rouge, principalement dans les secteurs de la construction et de la fabrication. Ce nouvel investissement s’inscrit dans le cadre du soutien du gouvernement à la présence des femmes dans les métiers spécialisés. Ces projets offriront un soutien sur mesure aux femmes lorsque les mesures temporaires de la Subvention incitative aux apprentis pour les femmes (qui prendra fin en mars 2023) et du Fonds pour les femmes en construction (qui prendra fin en mars 2022) arriveront à leur terme prévu.

Les deux appels de propositions sont lancés le 12 octobre 2022 et prendront fin le 1er décembre 2022. Les organisations admissibles sont les syndicats représentant les travailleurs des métiers du programme du Sceau rouge, les organisations avec ou sans but lucratif, les organisations autochtones, les administrations municipales et les gouvernements, agences, institutions et sociétés d’État provinciaux et territoriaux.

Le gouvernement du Canada investit près de 1 milliard de dollars par année dans le soutien à l’apprentissage au moyen de subventions, de prêts, de crédits d’impôt, de prestations d’assurance-emploi pendant la formation en classe, de financement de projets et de soutien au programme du Sceau rouge. L’appel de propositions du volet 2 du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical devrait soutenir environ 18 300 apprentis du programme du Sceau rouge entre 2023-2024 et 2027-2028, et l’appel de propositions de l’Initiative pour les femmes dans les métiers spécialisés devrait soutenir environ 10 900 femmes entre 2023-2024 et 2026-2027. Le gouvernement collabore aussi avec les provinces et les territoires à harmoniser les exigences de la formation en apprentissage dans certains métiers désignés Sceau rouge. 

Citations

« Le Canada a besoin de plus de travailleurs spécialisés. C’est pourquoi nous voulons aider les personnes traditionnellement marginalisées, c’est-à-dire les femmes, les personnes en situation de handicap, les personnes 2ELGBTQI+, les Autochtones et les personnes racisées, à obtenir les ressources et la formation dont elles ont besoin pour se lancer dans une carrière dans les métiers spécialisés. Une main-d’œuvre diversifiée et inclusive est une main-d’œuvre forte. Et c’est ce que nous bâtissons pour les Canadiens. »

– La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, Carla Qualtrough 

Faits en bref

  • L’appel de propositions pour le volet 1 du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical (Investissement dans l’équipement de formation) visait à offrir aux syndicats jusqu’à 50 % du coût du nouvel équipement et matériel de formation. Cet appel de propositions a commencé le 23 août 2022 et s’est terminé le 11 octobre 2022.

  • Selon le Forum canadien sur l’apprentissage, pour répondre à la demande de compagnons qualifiés dans les métiers désignés Sceau rouge, 75 000 nouveaux apprentis devront être embauchés en moyenne chaque année au cours des cinq prochaines années. Les métiers spécialisés où l’on risque de ne pas répondre à la demande sont la soudure, la mécanique industrielle (mécaniciens de chantier), le briquetage, la chaudronnerie, la cuisine et la coiffure.

  • Le budget de 2022 a doublé le financement du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical avec une enveloppe de 84,2 millions de dollars sur quatre ans. Cela permettra à 3 500 apprentis supplémentaires issus de groupes en quête d’équité, notamment des femmes, des nouveaux arrivants, des personnes en situation de handicap, des Autochtones et des personnes racisées, d’accéder à des emplois de qualité dans des métiers spécialisés bien rémunérés

  • En 2020‑2021, 28 324 personnes ont participé aux projets du volet 1 et du volet 2 du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical, et 27 % des participants étaient issus de groupes en quête d’équité :

    • 7 % étaient des Autochtones;
    • 4 % étaient des nouveaux arrivants;
    •  1% étaient des personnes en situation de handicap
    • 9 % étaient des personnes issues de communautés racisées;
    • 6 % étaient des femmes, soit plus que la moyenne actuelle des apprenties dans les métiers non traditionnels désignés Sceau rouge, qui était de 5 % en 2017
  • En outre, 80 % des participants aux projets du volet 2 ont déclaré avoir vu une amélioration de leurs compétences après l’intervention du programme. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :

Tara Beauport 
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, Carla Qualtrough 
tara.beauport@hrsdc-rhdcc.gc.ca
343-576-1628 

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada  
819-994-5559  
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca  
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :