Émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale

Accéder au PDF (524 ko)

Les rejets des gaz à effet de serre (GES) et l'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère mènent à un climat changeant. Les gaz à effet de serre restent dans l'atmosphère pendant des périodes allant de quelques années à plusieurs milliers d'années. Pour cette raison, leurs effets sont mondiaux, peu importe leur point d'émission. Cet indicateur met en évidence les émissions de gaz à effet de serre (GES) causées par l'activité humaine dans le monde entier.

Résultats

Aperçu des résultats

  • Entre 2005 et 2014, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 19,5 %, passant de 38 273 à 45 741 mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone (Mt d'éq. CO2).
  • En 2014, le principal pays émetteur était la Chine avec 11 912 Mt d'éq. CO2, soit 26,0 % des émissions mondiales de GES. Depuis 2005, les émissions de la Chine ont augmenté de 63,9 %.
  • En 2014, les émissions du Canada ont atteint 745 Mt d'éq. CO2, soit 1,6 % des émissions mondiales de GES.

Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays/régions émetteurs,Note de bas de page 1  2005 et 2014

Column chart on the left showing global GHG emissions. Bar chart on the right provides a breakdown of GHG emissions for the top 10 emitting countries. - Long description below.
Tableau de données pour la description longue
Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays/régions émetteurs, 2005 et 2014
Pays ou région
Émissions de gaz à effet de serre en 2005
(mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)
Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2005
(pourcentage)
Émissions de gaz à effet de serre en 2014
(mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)
Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2014
(pourcentage)
Variation des émissions par pays entre 2005 et 2014
(pourcentage)
Chine 7 267 19,0 11 912 26,0 63,9
États-Unis 6 765 17,7 6 371 13,9 -5,8
Union européenne (28)Footnote A 4 883 12,8 4 054 8,9 -17,0
Inde 1 970 5,1 3 080 6,7 56,3
Fédération russe 2 110 5,5 2 138 4,7 1,3
Japon 1 303 3,4 1 315 2,9 0,9
Brésil 828 2,2 1 051 2,3 27,0
Indonésie 610 1,6 789 1,7 29,5
Canada 708 1,8 745 1,6 5,2
Iran 569 1,5 734 1,6 28,8
Reste du mondeFootnote B 11 259 29,4 13 553 29,6 20,4
Monde 38 273 100,0 45 741 100,0 19,5

 

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 2,48 ko)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les émissions de gaz à effet de serre pour chaque pays ou région figurant dans cette comparaison ont été calculées par le World Resources Institute. Pour certains pays, dont le Canada, ces valeurs diffèrent des dernières estimations officielles des émissions de gaz à effet de serre soumises à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Les émissions pour le Canada présentées par cet indicateur diffèrent de celles reflétées par les indicateurs sur les Émissions de gaz à effet de serre, qui sont basés sur le rapport soumis par le Canada à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.
Source: World Resources Institute (2017) CAIT – Historical Emissions Data (en anglais seulement).

Complément d'information

La part canadienne des émissions mondiales a diminué de 1,8 % en 2005 à 1,6 % en 2014. Comme pour les autres pays développés, on prévoit que cette part continuera de diminuer et que les émissions des pays en développement et des pays émergents, notamment la Chine, l'Inde, le Brésil et l'Indonésie, augmenteront rapidement.

Le 12 décembre 2015, le Canada et 194 autres pays ont adopté l'Accord de Paris, un accord ambitieux et équilibré visant à lutter contre les changements climatiques. Ce nouvel accord renforcera les efforts déployés pour limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale bien au-dessous de 2 °C et, si possible, pour limiter cette augmentation à 1,5 °C.

Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, pour atteindre cet objectif, il faudra apporter des changements à grande échelle dans les systèmes de consommation d'énergie et possiblement dans l'utilisation des terres partout dans le monde. En outre, les efforts nécessaires et les coûts associés pour atteindre cet objectif varieront selon les pays, la répartition des coûts entre les pays pouvant être différente de la répartition des mesures elles-mêmes.Note de bas de page 2

À propos de l'indicateur

À propos de l'indicateur

Ce que mesure l'indicateur

L'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale recense les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique pour 2005 et 2014. L'indicateur inclus les émissions associées à la production d'énergie et celles de sources non énergétiques. Les émissions provenant de l'affectation des terres, du changement d'affectation des terres et de la foresterie sont exclues. Les émissions de GES comprennent le dioxyde de carbone, le méthane, l'oxyde nitreux, les hydrofluorocarbures, les perfluorocarbures et l'hexafluorure de soufre.

Pourquoi cet indicateur est important

L'indicateur donne une perspective globale de la contribution du Canada aux émissions de GES.

Indicateurs connexes

L'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre des installations d'envergure présente les émissions de GES provenant des plus grandes installations émettrices de GES au Canada (installations industrielles et autres types d'installations).

L'indicateur sur les Émissions de dioxyde de carbone sur le plan de la consommation offre un aperçu de l'incidence de la consommation canadienne de biens et de services, indépendamment du lieu où ils sont produits, sur les quantités de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère.

Les indicateurs sur les Émissions de gaz à effet de serre fournissent de l'information sur les tendances des émissions anthropiques (d'origine humaine) totales de GES au niveau national.

L'indicateur sur le Progrès vers la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre du Canada donne un aperçu des émissions de GES du Canada projetées jusqu'en 2030.

Sources des données et méthodes

Sources des données et méthodes

Sources des données

Les données utilisées pour établir l'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale proviennent du Climate Analysis Indicators Tool (en anglais seulement), du World Resources Institute. Elles sont fondées sur la version de l'outil datée de février 2017, consultée en février 2019.

Complément d'information

Le Climate Analysis Indicators Tool (en anglais seulement), du World Resources Institute, utilise l'information et les émissions de différentes sources :

Les données sur les émissions anthropiques de GES du monde entier sont prises en compte, à l'exclusion des émissions attribuables à l'affectation des terres, au changement d'affectation des terres et à la foresterie. Les données sont publiées 2 à 3 ans après leur collecte par le World Resources Institute. La dernière année disponible au moment de la mise à jour était 2014.

Méthodes

L'indicateur est composé des émissions totales de GES à l'échelle mondiale et celles de pays/régions sélectionnés pour 2005 et 2014. Ces données sont extraites directement du Climate Analysis Indicators Tool (en anglais seulement), du World Resource Institute.

Complément d'information

Les émissions totales de GES des pays du Climate Analysis Indicators Tool sont compilées en utilisant jusqu'à 5 différentes sources de données sur les émissions de GES. Ces sources de données sont choisies à l'aide de différents critères d'intégralité tels que la couverture géographique, la couverture temporelle et l'exactitude. Pour plus de renseignements à propos de la sélection des sources de données et de la compilation des émissions à l'échelle nationale et mondiale, consultez le document CAIT Country Greenhouse Gas Emissions: Sources & Methods (en anglais seulement) (PDF; 681 ko) du World Resources Institute.

Les émissions de GES sont exprimées en équivalent en dioxyde de carbone (éq. CO2), que l'on calcule en multipliant le total des émissions d'un gaz en particulier par le potentiel de réchauffement planétaire de ce même gaz. L'indicateur utilise les potentiels de réchauffement planétaire sur un horizon de 100 ans (établis en 1995) du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Changements récents

La couverture temporelle de l'indicateur a été modifiée et présente maintenant les données pour 2005 et 2014. Auparavant, les données étaient présentées pour 2005 et 2013.

Mises en garde et limites

Les émissions du Climate Analysis Indicators Tool (en anglais seulement), du World Resources Institute, en date de février 2019 pourraient refléter des mises à jour et, par conséquent, être différentes de celles publiées auparavant par cet organisme. Les données sont également légèrement différentes de celles présentées par les pays membres à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques dans leurs rapports d'inventaire national.

Complément d'information

L'une des principales causes des différences entre les données du World Resources Institute et celles présentées dans les rapports d'inventaire national de chaque pays est le fait que de nombreux pays, dont le Canada, utilisent des méthodes de calcul des émissions et des potentiels de réchauffement planétaire révisés et que ces révisions ne sont pas prises en compte par le World Resource Institute. La prudence est de mise lorsqu'il y a comparaison de données de différents rapports et d'années.

Les émissions provenant des combustibles de soute internationaux (qui sont estimées selon les lieux de ravitaillement de la marine et de l'aviation) ne sont pas incluses dans les émissions totales des pays et régions. Ces émissions sont toutefois incluses dans le total des émissions mondiales ainsi que dans les émissions du « Reste du monde ».

Les données sur les émissions de GES du Climate Analysis Indicators Tool comprennent des incertitudes liées au fait qu'elles utilisent de nombreuses sources de données. En dépit de ces incertitudes, le World Resources Institute a choisi l'inclusion par prudence, en saisissant l'étendue la plus vaste de sources et de puits de GES qui contribuent aux changements climatiques mondiaux. Pour plus de renseignements à propos de ces incertitudes, veuillez consulter la section 7 du document CAIT Country Greenhouse Gas Emissions: Sources & Methods (en anglais seulement) (PDF; 681 ko).

Ressources

Ressources

Références

Agence internationale de l'énergie (2016) CO2 Emissions from Fuel Combustion (édition 2016) (en anglais seulement). Consulté en janvier 2019.

Carbon Dioxide Information Analysis Center (2019) Global, Regional, and National Fossil-Fuel Carbon Dioxide (CO2) Emissions (en anglais seulement). Consulté en janvier 2019.

Energy Information Administration des États-Unis (2019) International Energy Statistics (en anglais seulement). Consulté en janvier 2019.

Environmental Protection Agency des États-Unis (2012) Global Anthropogenic Non-CO2 Greenhouse Gas Emissions: 1990–2030 (en anglais seulement). Consulté en janvier 2019.

Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (2019) Données sur le changement d'affectation des terres et la foresterie. Consulté en janvier 2019.

World Resources Institute (2017) CAIT – Historical Emissions Data (en anglais seulement). Consulté en janvier 2019.

Renseignements connexes

Changements climatiques

Émissions de gaz à effet de serre

Émissions de gaz à effet de serre : facteurs et incidences

Les mesures du Canada face aux changements climatiques

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :