Émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale

Accéder au PDF (689 ko)

Les rejets des gaz à effet de serre (GES) et l'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère mènent à un climat changeant. Les gaz à effet de serre restent dans l'atmosphère pendant des périodes allant de quelques années à plusieurs milliers d'années. Pour cette raison, leurs effets sont mondiaux, peu importe leur point d'émission. Cet indicateur met en évidence les émissions de gaz à effet de serre (GES) causées par l'activité humaine dans le monde entier.

Résultats

Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale

Aperçu des résultats

  • Entre 2005 et 2019, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 23,6 %, passant de 38 669 à 48 117 mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone (Mt d'éq. CO2).
  • En 2019, le principal pays émetteur était la Chine avec 12 705 Mt d'éq. CO2, soit 26,4 % des émissions mondiales de GES. Depuis 2005, les émissions de la Chine ont augmenté de 74,8 %.
  • En 2019, les émissions du CanadaNote de bas de page 1 ont atteint 737 Mt d'éq. CO2, soit 1,5 % des émissions mondiales de GES.

Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays et régions émetteurs, 2005 et 2019

Tableau de données pour la description longue
Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays et régions émetteurs, 2005 et 2019
Pays ou région
Émissions de gaz à effet de serre en 2005
(mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)
Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2005
(pourcentage)
Émissions de gaz à effet de serre en 2019
(mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)
Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2019
(pourcentage)
Variation des émissions par pays entre 2005 et 2019
(pourcentage)
Chine 7 267 18,7 12 705 26,4 74,8
États-Unis 6 753 17,3 6 001 12,5 -11,1
Union européenne (27)Footnote A 1 940 5,0 3 395 7,1 75,0
Inde 4 250 10,9 3 383 7,0 -20,4
Fédération de Russie 2 279 5,9 2 477 5,1 8,7
Japon 1 288 3,3 1 167 2,4 -9,4
Brésil 891 2,3 1 057 2,2 18,7
Indonésie 706 1,8 1 002 2,1 49,9
Iran 669 1,7 894 1,9 45,7
Canada 691 1,8 737 1,5 6,7
Reste du mondeFootnote B 12 298 31,6 15 298 31,8 24,4
Monde 38 938 100,0 48 117 100,0 23,6

Remarque : Les chiffres étant arrondis, leur somme pourrait ne pas correspondre au total indiqué.

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les émissions de gaz à effet de serre pour chaque pays ou région figurant dans cette comparaison ont été calculées par le World Resources Institute. Pour certains pays, dont le Canada, ces valeurs diffèrent des estimations officielles des émissions de gaz à effet de serre soumises à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Pour plus d'information, consulter la section Mises en garde et limites.
Source: World Resources Institute (2022) Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions (en anglais seulement).

En 2019, le Canada était le 10e plus grand pays/région émetteur de GES. La part canadienne des émissions mondiales a diminué de 1,8 % en 2005 à 1,5 % en 2019. Comme pour les autres pays développés, on prévoit que cette part continuera de diminuer et que les émissions des pays en développement et des pays émergents, notamment la Chine (+71,7 % de 2005 à 2019), l'Inde (+71,3 %), le Brésil (+16,2 %) et l'Indonésie (+37,9 %), augmenteront rapidement.

Le 12 décembre 2015, le Canada et 194 autres pays ont adopté l'Accord de Paris, un accord ambitieux et équilibré visant à lutter contre les changements climatiques. Ce nouvel accord renforce les efforts déployés pour limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale bien au-dessous de 2 °C et, si possible, pour limiter cette augmentation à 1,5 °C. En vertu de l'Accord, le Canada s'est engagé à réduire ses émissions de GES de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2030. En 2022, le gouvernement du Canada a présenté le Plan de réduction des émissions pour 2030, qui vise à atteindre des réductions d'émissions de 40 à 45 % sous les niveaux de 2005 d'ici 2030.

Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, pour atteindre cet objectif, il faudra apporter des changements à grande échelle dans les systèmes de consommation d'énergie et possiblement dans l'utilisation des terres partout dans le monde. En outre, les efforts nécessaires et les coûts associés pour atteindre cet objectif varieront selon les pays, la répartition des coûts entre les pays pouvant être différente de la répartition des mesures elles-mêmes.Note de bas de page 2 

Le Canada s'est engagé à mettre en œuvre le plan climatique renforcé du Canada qui garantira que le pays non seulement atteigne, mais aussi dépasse son objectif de réduction des émissions du Canada d'ici 2030. De plus, du travail sera entrepris pour que le Canada puisse atteindre la cible de carboneutralité d'ici 2050.

Par habitant

Émissions de gaz à effet de serre par habitant à l’échelle mondiale

Les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale par habitant correspondent à la quantité d'émissions qu'une personne émet en moyenne dans un pays ou une région en particulier.

Aperçu des résultats

  • Entre 2005 et 2019, les émissions mondiales de GES par habitant ont augmenté de 5 %, passant de 6,0 à 6,3 tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (t éq. CO2)
  • En 2019, le Canada était le pays le plus émetteur de GES par habitant parmi les 10 principaux pays émetteurs avec 19,6 t éq. CO2
  • Les émissions de GES par habitant du Canada ont diminué de 8,5 % depuis 2005, passant de 21,42 t éq. CO2 à 19,6 t éq. CO2.

Émissions de gaz à effet de serre par habitant à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays et régions émetteurs, 2005 et 2019

Tableau de données pour la description longue
Émissions de gaz à effet de serre par habitant à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays et régions émetteurs, 2005 et 2019
Pays ou région Émissions de gaz à effet de serre par habitant en 2005
(tonnes d'équivalent dioxyde de carbone)
Émissions de gaz à effet de serre par habitant en 2019
(tonnes d'équivalent dioxyde de carbone)
Variation en pourcentage des émissions nationales par habitant de 2005 à 2019
Canada 21,42 19,60 -8,5
États-Unis 22,85 1828 -20,0
Fédération de Russie 15,88 17,15 8,0
Iran 10,08 10,78 6,9
Japon 10,08 9,24 -8,3
Chine 5,57 9,09 63,2
Union européenne (27)Footnote A 9,76 7,56 -22,5
Brésil 4,79 5,01 4,6
Indonésie 3,12 3,70 18,6
Inde 1,69 2,48 46,7
Monde 5,98 6,27 4,8

Remarque : Les chiffres étant arrondis, leur somme pourrait ne pas correspondre au total indiqué.

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les émissions de gaz à effet de serre pour chaque pays ou région figurant dans cette comparaison ont été calculées par le World Resources Institute. Pour certains pays, dont le Canada, ces valeurs diffèrent des estimations officielles des émissions de gaz à effet de serre soumises à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Pour plus d'information, consulter la section Mises en garde et limites.
Source : World Resources Institute (2022) Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions (en anglais seulement).

Bien que le Canada se classe au 10ème rang mondial pour les émissions totales de GES, le Canada a le taux d'émission de GES par habitant le plus élevé parmi les 10 principaux pays et régions émetteurs. Si les émissions annuelles de GES du Canada étaient réparties également entre chaque personne au Canada, chaque personne émettrait 19,6 t éq. CO2 par an, soit un peu plus de 3 fois le taux mondial. C'est la même quantité d'émissions de GES émises qu'une personne faisant le tour du monde en voiture à essence deux fois par an (environ 78 296 km au total).Note de bas de page 3 

À propos de l'indicateur

À propos de l'indicateur

Ce que mesure l'indicateur

L'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale recense les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique pour 2005 et 2019, au total et par habitant. L'indicateur inclus les émissions associées à la production d'énergie et celles de sources non énergétiques. Les émissions provenant de l'affectation des terres, du changement d'affectation des terres et de la foresterie sont exclues. Les émissions de GES comprennent le dioxyde de carbone, le méthane, l'oxyde nitreux, les hydrofluorocarbures, les perfluorocarbures et l'hexafluorure de soufre.

Pourquoi cet indicateur est important

L'indicateur donne une perspective globale de la contribution du Canada aux émissions de GES, au total et par habitant.

Indicateurs connexes

Les indicateurs sur les Émissions de gaz à effet de serre fournissent de l'information sur les tendances des émissions anthropiques (d'origine humaine) totales de GES au niveau national, par habitant et par unité de produit intérieur brut, à l'échelle provinciale/territoriale et par secteur économique.

L'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre des installations d'envergure présente les émissions de GES provenant des plus grandes installations émettrices de GES au Canada (installations industrielles et autres types d'installations).

L'indicateur sur les Projections des émissions de gaz à effet de serre donne un aperçu des émissions de GES du Canada projetées jusqu'en 2030.

L'indicateur sur les Émissions de dioxyde de carbone sur le plan de la consommation offre un aperçu de l'incidence de la consommation canadienne de biens et de services, indépendamment du lieu où ils sont produits, sur les quantités de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère.

L'indicateur sur les Émissions et absorptions de gaz à effet de serre terrestres permet le suivi des échanges des émissions et des absorptions de gaz à effet de serre entre l'atmosphère et les terres aménagées du Canada.

Sources des données et méthodes

Sources des données et méthodes

Sources des données

Les données utilisées pour établir l'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale proviennent de l'ensemble de données Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions (en anglais seulement), développé par le World Resources Institute. Cet ensemble de données est disponible sur la plateforme Climate Watch GHG Emissions qui regroupe des ensembles de données provenant de différentes sources. Antérieurement, celui-ci était accessible à partir du Climate Analysis Indicator Tool (CAIT) produit par le World Resources Institute. Les données sont fondées sur la version mai 2022 de l'ensemble de données.

Complément d'information

L'ensemble de données Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions (en anglais seulement) utilise l'information et les émissions de différentes sources :

Les données sur les émissions anthropiques de GES du monde entier sont prises en compte, à l'exclusion des émissions attribuables à l'affectation des terres, au changement d'affectation des terres et à la foresterie. Les données sont publiées 2 à 3 ans après leur collecte par le World Resources Institute. La dernière année disponible au moment de la mise à jour était 2019.

Les données démographiques utilisées pour calculer les émissions de GES par habitant sont extraites des Indicateurs du développement dans le monde de la Banque mondiale (en anglais seulement).

Méthodes

L'indicateur est composé des émissions totales de GES à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays/régions pour les années 2005 et 2019. Ces données sont extraites de l'ensemble de données Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions, du World Resources Institute. Cet ensemble de données est disponible sur la plateforme du Climate Watch Historical GHG Emissions (en anglais seulement).

Complément d'information

Les émissions totales de GES par pays du Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions du World Resources Institute sont compilées en utilisant jusqu'à 5 différentes sources de données sur les émissions de GES. Ces sources de données sont choisies à l'aide de différents critères d'intégralité tels que la couverture géographique, la couverture temporelle et l'exactitude. Pour plus de renseignements à propos de la sélection des sources de données et de la compilation des émissions à l'échelle nationale et mondiale, consultez le document Country Greenhouse Gas Emissions Data Method Note (en anglais seulement) (PDF; 498 ko) du World Resources Institute.

Les émissions de GES sont exprimées en équivalent en dioxyde de carbone (éq. CO2), que l'on calcule en multipliant le total des émissions d'un gaz en particulier par le potentiel de réchauffement planétaire de ce même gaz. L'indicateur utilise les potentiels de réchauffement planétaire sur un horizon de 100 ans (établis en 1995) du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Les émissions de gaz à effet de serre par habitant sont déterminées en divisant les émissions totales de gaz à effet de serre d'un pays/région par sa population.

Changements récents

La couverture temporelle de l'indicateur a été modifiée et présente maintenant les données pour 2005 et 2019. Auparavant, les données étaient présentées pour 2005 et 2018.

Les émissions de l'Union européenne (27) pour chacune des années présentées n'incluent plus les émissions du Royaume-Uni.

Les émissions de gaz à effet de serre par habitant au niveau mondial et des 10 principales régions émettrices pour 2005 et 2019 ont été ajoutées à l'indicateur. 

Mises en garde et limites

Les émissions de l'ensemble de données Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions, du World Resources Institute, en date de mai 2022 pourraient refléter des mises à jour et, par conséquent, être différentes de celles publiées auparavant par cet organisme. Les données sont également légèrement différentes de celles présentées par les pays membres à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques dans leurs rapports d'inventaire national.

Les émissions de l'Union européenne (27) n'incluent plus les émissions du Royaume-Uni.
Complément d'information

En raison des différences dans les sources de données et les méthodologies utilisées, les émissions de GES estimées des pays par Climate Watch peuvent être différentes des inventaires officiels préparés par les pays. La prudence est de mise lorsqu'il y a comparaison de données de différents rapports et d'années.

Les émissions provenant des combustibles de soute internationaux (qui sont estimées selon les lieux de ravitaillement de la marine et de l'aviation) ne sont pas incluses dans les émissions totales des pays et régions. Ces émissions sont toutefois incluses dans le total des émissions mondiales ainsi que dans les émissions du « Reste du monde ».

Les données sur les émissions de GES du Climate Analysis Indicators Tool comprennent des incertitudes liées au fait qu'elles utilisent de nombreuses sources de données. En dépit de ces incertitudes, le World Resources Institute a choisi l'inclusion par prudence, en saisissant l'étendue la plus vaste de sources et de puits de GES qui contribuent aux changements climatiques mondiaux. Pour plus de renseignements à propos de ces incertitudes, veuillez consulter le document Climate Watch Country Greenhouse Gas Emissions Data Method Note (en anglais seulement) (PDF; 498 ko) du World Resources Institute.

Ressources

Ressources

Références

International Energy Agency (2019) Fuel Economy in Major Car Markets: Technology and Policy Drivers, 2005-2017 (PDF; 6,5 ko) (en anglais seulement). Consulté le 30 mai 2022.

United States Environmental Protection Agency (2021) Inventory of U.S. Greenhouse Gas Emissions and Sinks: 1990–2019 (PDF; 3 ko) (en anglais seulement). Consulté 30 mai 2022.

World Resources Institute (2022) Climate Watch Country Historical Greenhouse Gas Emissions (en anglais seulement). Consulté le 19 mai 2022.

Renseignements connexes

Changements climatiques

Émissions de gaz à effet de serre

Émissions de gaz à effet de serre : facteurs et incidences

Les mesures du Canada face aux changements climatiques

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :