Accord sur la qualité de l’air entre le Canada et les États-Unis : rapport d’étape de 2014 : introduction

Introduction

En 1991, les États-Unis et le Canada ont établi un Accord sur la qualité de l’air (AQA) afin de lutter contre la pollution atmosphérique transfrontalière. L’accord était initialement axé sur la réduction des dépôts acides dans chaque pays et, en 2000, il a été modifié afin de s’attaquer également à la réduction l’ozone troposphérique (O3). Un comité bilatéral sur la qualité de l’air, établi dans le cadre de l’entente, est tenu de produire tous les deux ans un rapport d’étape qui souligne les progrès réalisés afin de respecter les engagements pris dans le cadre de l’AQA et qui décrit les efforts continus déployés par les deux gouvernements afin de réduire la pollution atmosphérique transfrontalière. Le présent document est le douzième rapport de ce genre dans le cadre de l’AQA.

Dans ce rapport, le Canada et les États-Unis présentent les importantes réductions des émissions de dioxyde de soufre (SO2) et d’oxydes d’azote (NOx) réalisées à ce jour ainsi que les réductions de l’acidification des écosystèmes et l’amélioration de la qualité de l’air qui en résultent. Entre 1990 et 2012, les émissions de SO2 ont diminué de 58 % au Canada et de 78 % aux États-Unis. Le rapport fournit également des renseignements sur la réduction des émissions de NOx et de composés organiques volatils (COV), les précurseurs de l’O3, dans la région de l’ozone transfrontalier. Entre 2000 et 2012, les émissions totales de NOx du Canada dans cette région ont diminué de 45 %, tandis qu’aux États-Unis, les émissions totales de NOx y ont diminué de 47 %.

Le rapport décrit aussi la coopération et la recherche scientifiques et techniques en cours entre les deux pays et fournit une mise à jour des nouvelles mesures dans chacun des pays qui contribueront à réduire davantage les pluies acides, l’O3 et les matières particulaires (MP). Ces efforts témoignent de l’importance constante accordée par les deux pays à la coopération et à l’innovation en vue de s’attaquer aux enjeux liés à la pollution atmosphérique transfrontalière.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :