Document de consultation sur les options de gestion des risques pour les masses d’équilibrage en plomb : chapitre 2


2.1. Effets du plomb sur l’environnement et la santé humaine

Le plomb se trouve naturellement dans les roches et le sol. Toutefois, son utilisation anthropogénique répandue a engendré une hausse de l’exposition des Canadiens et des Canadiennes. On retrouve le plomb dans tous les milieux environnementaux, ainsi que dans les aliments, l’eau potable et certains produits de consommation. Il est associé à des risques pour la santé humaine et l’environnement. Le plomb fait actuellement l’objet de diverses initiatives fédérales, provinciales, territoriales et industrielles de gestion de risques. Le plomb est présentement inscrit sur la Liste des substances toxiques de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement, 1999 [LCPE (1999)].

Les risques pour la santé humaine comprennent notamment des effets sur le développement, des effets neurocomportementaux, neuro-dégénératifs, cardiovasculaires, rénaux et sur la reproduction. Les risques environnementaux connus quant à eux incluent : la toxicité pour les oiseaux, les poissons et les crustacés dans la colonne d’eau, les invertébrés benthiques présents dans les sédiments ainsi que pour les plantes et les lombrics dans le sol. Une évaluation des renseignements scientifiques les plus récents sur le plomb a été entreprise par Santé Canada et publiée en tant que Rapport final sur l'état des connaissances scientifiques concernant les effets du plomb sur la santé humaine, en février 2013. Le Rapport sur l'état des connaissances scientifiques a déterminé que :

  • Les Canadiens sont exposés au plomb par l’intermédiaire des aliments, l’eau potable, l’air, la poussière, le sol et les produits de consommation.
  • Même si les concentrations sanguines en plomb (CSP) ont diminué au cours des 30 dernières années, le plomb est encore détecté fréquemment chez les Canadiens.
  • Les effets sur la santé sont observés à des concentrations sanguines inférieures au seuil canadien actuel d’intervention de 10 μg/dL.


2.2. Stratégie de gestion des risques pour le plomb

En février 2013, Santé Canada a publié le document intitulé Stratégie de gestion des risques pour le plomb, qui présente les mesures de contrôle en cours ou prévues par le gouvernement du Canada. En vertu de cette Stratégie, le gouvernement du Canada s’est engagé à réduire au minimum l’exposition au plomb en renforçant les efforts actuels dans les domaines prioritaires identifiés dans la Stratégie. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement du Canada a l’intention de concentrer ses efforts et ses ressources dans les domaines qui feront la plus grande différence sur la santé de la population à long terme.

Un des domaines prioritaires identifiés est l’exposition due aux rejets de plomb à partir des produits de consommation, comme les masses d’équilibrage. Pour ce produit de consommation particulier, le gouvernement du Canada s’est engagé à « examiner la nécessité de prendre des mesures afin d’encourager l’utilisation de produits de remplacement concernant les masses d’équilibrage en plomb au Canada ».

Les options proposées en matière de gestion des risques pour les masses d’équilibrage en plomb visent à respecter cet engagement en encourageant l’utilisation de produits de remplacement par une élimination graduelle des masses d’équilibrage en plomb sur le marché canadien.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :