Évaluation de la catégorie de l’expérience canadienne

1 Introduction

1.1 But de l’évaluation

Le présent rapport présente les constatations issues de l’évaluation du Programme de la catégorie de l’expérience canadienne (CEC) depuis sa création en 2008 jusqu’en 2014. Cette évaluation a été réalisée afin de répondre aux exigences de la Politique sur l’évaluation du Conseil du TrésorNote de bas de page 1, et a porté sur la pertinence et le rendement du programme conformément à la Directive sur la fonction d’évaluationNote de bas de page 2 du Secrétariat du Conseil du Trésor.

1.2 Bref profil du programme

La CEC a été instaurée en 2008 pour aider à régler les problèmes liés au Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) [PTQF], qui affichait un arriéré considérable de demandes et de longs délais d’attente, ainsi que pour augmenter la capacité du Canada de s’adapter aux besoins du marché du travail et de demeurer concurrentiel à l’échelle mondiale en attirant et en conservant des travailleurs et des diplômés étrangers hautement qualifiés, ayant démontré leur capacité d’intégration au marché du travail canadien.

La CEC est fondée sur une méthode « réussite/échec » assortie de quelques critères simples liés à une intégration réussie au Canada. Le programme comportait à l’origine deux volets (un volet des étudiants et un volet des travailleurs), mais ceux-ci ont été harmonisés à la suite de modifications réglementaires en 2013. Actuellement, tous les demandeurs au titre de la CEC doivent avoir au moins 12 mois d’expérience de travail au Canada, au cours des 36 mois précédant la demande, dans une profession de type de compétences 0 ou de niveau de compétences A ou B de la Classification nationale des professions (CNP), et répondre aux exigences linguistiques associées au niveau de classification de leur profession.

Les clients visés par la CEC comprennent des travailleurs étrangers et des diplômés étrangers très qualifiés, mettant en cause plusieurs programmes de résidents temporaires de CIC, y compris le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), le Programme des étudiants étrangers (PEE), et le Programme de mobilité internationale (PMI) qui comprend le Programme de permis de travail postdiplôme (PPTP), un programme conçu spécifiquement pour les diplômés étrangers.

Le rapport d’évaluation détaillé offre des précisions sur le profil de la CECNote de bas de page 3.

1.2.1 Caractéristiques des demandeurs principaux de la CEC

Les données administratives ont révélé les caractéristiques suivantes au sujet des demandeurs principaux (DP) de la CEC :

  • ils tendaient à être des hommes (64,6 %) célibataires (66,8 %), âgés de 26 à 35 ans au moment de leur admission au Canada comme résidents permanents (64,8 %);
  • bon nombre d’entre eux possédaient un diplôme universitaire au moment de leur admission au Canada comme résidents permanents (63,7 %);
  • presque tous (99,2 %) ont déclaré connaître l’anglais ou le français ou les deux au moment de leur admission au Canada comme résidents permanents;
  • près de la moitié d’entre eux ont dit être nés soit en Chine (22,3 %), en Inde (19,7 %) ou aux Philippines (6,4 %);
  • plus de 95 % d’entre eux avaient l’intention de s’établir en Ontario (57,6 %), en Alberta (22,8 %) ou en Colombie-Britannique (16,3%) au moment de leur admission au Canada comme résidents permanents.

Pour de plus amples renseignements sur le profil des DP de la CEC, consultez l’appendice A : Profil des demandeurs principaux de la CEC.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :