Évaluation de l’initiative Se rendre au Canada : portail sur l’immigration

1. Contexte

1.1. Introduction

Ce rapport présente les résultats d’une évaluation de l'Initiative Se rendre au Canada : portail sur l’immigration (SRC-PI). En se guidant sur une matrice d’évaluationNote de bas de page 1 et un modèle logique (voir les annexes A1 et A2), l’étude examine la pertinence et le rendement de l’Initiative, et tente de formuler des recommandations pour faciliter l’amélioration continue du fonctionnement de SRC-PI et les décisions stratégiques futures. Pour aider à mener l’évaluation, qui s’est déroulée d’avril à décembre 2010, les services de la société de conseils Malatest and Associates ont été retenus par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

Le rapport est composé de quatre sections :

  • La Section 1 présente une mise en contexte de l’Initiative SRC-PI ;
  • La Section 2 fournit des renseignements sur le cadre d’évaluation, les méthodologies utilisées et les limites de l’évaluation ;
  • La Section 3 présente les conclusions de l’évaluation sur les thèmes de la pertinence et du rendement ;
  • La Section 4 présente les conclusions générales et les recommandations.

1.2. Profil de l’Initiative SRC-PI

1.2.1. Contexte stratégique et de programme

Le Canada possède l’un des taux les plus élevés d’immigration nette des pays du G-8. Le gouvernement du Canada croit que les immigrants constitueront la principale source de croissance de la population active au pays au cours de la prochaine décennie. En conséquence, il est soucieux de prendre des mesures pour accroître la participation à la main d’œuvre en réduisant les obstacles à cette participation chez les groupes sous-représentés, dont les nouveaux immigrantsNote de bas de page 2. De plus, le gouvernement axe actuellement son action sur des initiatives visant à aider les immigrants et les personnes formées à l’étranger à s’intégrerNote de bas de page 3.

Bien que la réussite de l’intégration des immigrants à la société canadienne et à son économie soit d’une importance cruciale, des études récentes montrent que, dans ce domaine, il y a place pour une amélioration. Dans une étude longitudinale récenteNote de bas de page 4 menée par Statistiques Canada et CIC auprès des immigrants, près de la moitié (46 %) des répondants nouvellement immigrés ont indiqué que la principale difficulté à laquelle ils faisaient face était de « trouver un emploi adéquat ». Les immigrants économiques étaient les plus susceptibles de mentionner les difficultés à trouver un emploi (54 %), suivis des réfugiés (35 %), et des immigrants de la catégorie du regroupement familial (29 %). La même enquête a révélé que les principaux obstacles perçus à l’emploi étaient : le manque d’expérience canadienne en emploi (50 %), le manque de relations dans le marché du travail (37 %) et l’absence de reconnaissance de l’expérience acquise à l’étranger (37 %) et des compétences acquises à l’étranger (35 %).

Le gouvernement réaffirme son engagement à faire du Canada une destination de choix pour les travailleurs immigrants qualifiés. Dans le discours du Trône de 2004, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il allait améliorer l’intégration des nouveaux immigrants dans l’économie canadienne et dans les collectivités, et adopter des mesures pour informer les immigrants potentiels et les encourager à acquérir les titres de compétence nécessaires avant leur venue au Canada. Dans la foulée, dans le budget de 2005, le gouvernement du Canada s’est engagé à investir 100 millions de dollars sur cinq ans dans une stratégie de prestation intégrée de services aux clients au sein de CIC, incluant l’élaboration d’un Portail de l’immigration. Le Portail visait à répondre au manque reconnu d’information pertinente destinée spécifiquement aux immigrants potentiels et aux immigrants récents.

SRC-PI est aussi lié aux engagements pris par le gouvernement du Canada, dans le cadre de l’Initiative sur les travailleurs formés à l’étranger et d’Avantage Canada, à améliorer l’efficacité du marché du travail et à augmenter la quantité et la qualité de la main-d’œuvre canadienne (réitérés dans le discours du Trône d’octobre 2007).

1.2.2. Description et objectifs de l’Initiative

SRC-PI a vu le jour en 2005 à la faveur du rehaussement et de l’élargissement du site Web Se rendre au Canada – qui était alors situé à www.directioncanada.gc.ca. Le site SRC a été créé indépendamment du site Web principal de CIC avec l’objectif de fournir de l’information facile à comprendre, accessible et pertinente sur les questions d’immigration et d’établissement, et de constituer un emplacement unique, faisant autorité, où l’on ne retrouverait pas de contenu ministériel et institutionnel de CIC. SRC était également prévu pour être un site qui hébergerait de nouveaux outils Web interactifs destinés à aider l’utilisateur dans sa recherche d’information. Étant donné son partenariat et sa liaison avec le site de RHDCC Travailler au Canada, CIC reconnaissait que RHDCC serait la source autorisée pour le contenu lié au marché du travail et destiné aux immigrants. En effet, ce partenariat était fondé sur le principe que les résultats en matière d’établissement et d’emploi sont liés et interdépendants.

Ensemble, les composantes SRC et Travailler au Canada ont constitué le site SRC-PI, qui contient une information ciblée et des outils, dont le but est de répondre aux besoins des immigrants potentiels et des nouveaux immigrants, de leurs amis et des membres de leur famille résidant au Canada, des étudiants étrangers, ainsi que des organismes de services aux immigrants. L’Initiative est dirigée par CIC en partenariat avec RHDCC. Il a aussi été reconnu que le gouvernement du Canada ne peut assurer seul l’intégration des travailleurs formés à l’étranger et des nouveaux arrivants dans le marché du travail et dans la société canadienne. L’immigration est une responsabilité partagée des gouvernements fédéral, provinciaux, et territoriaux. C’est pourquoi CIC a fourni un financement sous forme de contribution aux provinces et territoires afin de faciliter l’élaboration de dix (actuellement) portails provinciaux et territoriaux similaires, qui sont liés à SRC-PI. Aujourd’hui, CIC, RHDCC et les provinces et territoires travaillent de concert à l’amélioration et la structuration de l’information sur l’immigration dans tout le Canada.

Les objectifs de l’initiative SRC-PI sont les suivantsNote de bas de page 5 :

  1. Créer une source Internet complète et digne de foi présentant une information en ligne facilement accessible, pertinente et opportune, ainsi que des outils permettant de se préparer au processus d’immigration, au marché du travail et à l’établissement au Canada ;
  2. Améliorer la connaissance qu’ont les immigrants potentiels des possibilités, des défis et des obstacles qui les attendent, de façon à ce qu’ils puissent prendre la décision d’immigrer au Canada en toute connaissance de cause ;
  3. Informer les immigrants des mesures qu’ils doivent prendre pour s’adapter à la vie et au travail au Canada et pour avoir une participation plus importante dans la collectivité et au marché du travail après leur arrivée ;
  4. Aider les immigrants à tisser des liens sur le plan local et à prendre des décisions éclairées sur l’endroit où s’établir grâce à des liens avec les provinces, les territoires, les municipalités et les collectivités ;
  5. Tisser des liens à long terme efficaces avec les intervenants et les partenaires.

1.2.3. Structure des sites de l’Initiative SRC-PI et navigation

L’Initiative SRC-PI comporte trois composantes principales, soit le site Web Se rendre au Canada (SRC) (www.serendreaucanada.gc.ca), le site Web Travailler au Canada (www.travailleraucanada.gc.ca) et dix portails provinciaux et territoriauxNote de bas de page 6. Les sites SRC et Travailler au Canada respectent la normalisation des sites Internet, et leurs outils sont copiés et incorporés dans de multiples sites de l’Initiative (on trouvera une description complète de ces outils aux sections 1.3.1 et 1.3.2).

Dans sa recherche d’information, l’utilisateur commencera vraisemblablement par l’un des sites fédéraux axés sur du contenu général touchant la vie, les études, l’établissement et le travail au Canada. SRC permet de rayonner ensuite vers dix autres portails P/T, auxquels il est relié et dans lesquels les utilisateurs peuvent trouver de l’information d’ordre plus régional et local. Les portails SRC-PI et P/T offrent aussi des liens vers d’autres sites gouvernementaux et non gouvernementaux comme des portails de municipalitésNote de bas de page 7, d’autres ministères et d’organismes de services aux immigrants, qui contiennent de l’information pertinente pour le public cible. On peut aussi contourner la plaque tournante de SRC-PI et se servir de moteurs de recherche Internet pour accéder directement à un site donné de l’Initiative.

La Figure 1-1 présente les composantes de l’Initiative SRC-PI et les liens de base entre ces composantes.

Figure 1-1 : L’initiative SRC-PI

Photo décrite ci-dessous

1.2.4. Ressources

L’Initiative SRC-PI est une initiative horizontale financée par le gouvernement fédéral. Son coût sur cinq ans (de 2005-2006 à 2009-2010) se chiffre à 47,5 millions de dollars, dont 9,4 millions alloués à RHDCC et 38,1 millions à CIC, dont 27,8 millions ont été par la suite distribués aux provinces et territoires pour la création de portails P/T, à l’exception de l’Ontario, où les fonds ont servi à financer la création de portails municipaux. Le budget annuel permanent de SRC-PI est de 8,1 millions à compter de 2010-2011 : 1 million de dollars pour RHDCC et 7,1 millions pour CIC, dont environ 5,7 millions doivent être affectés aux provinces et territoiresNote de bas de page 8.

Les sections qui suivent donnent une brève description des principaux partenaires de l’Initiative SRC-PI, ainsi que leurs rôles et responsabilités respectifs et les composantes correspondantes.

1.3. Rôles et responsabilités

1.3.1. Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) dirige l’Initiative SRC-PI au niveau fédéral et assume les responsabilités de gestion de projet, de coordination générale et de supervision. De plus, CIC est chargé des implications opérationnelles et techniques et de l’intégration du contenu du site Web SRC. À ce titre, CIC doit mettre à disposition toute l’information nécessaire sur le processus de sélection des immigrants et sur les services d’établissement, et faire en sorte que les immigrants aient accès à de l’information et des services complets et ciblés en ce qui a trait à la marche à suivre pour immigrer et s’établir au Canada.

Quatre directions générales sont responsables de différents aspects de l’Initiative et du site Web SRC au sein de CIC :

La Direction générale des communications électroniques a la responsabilité générale de l’Initiative SRC-PI, incluant celle de bureau d’accueil pour la coordination des communications Web provinciales et territoriales, des groupes de travail, de l’établissement des partenariats, et de la mise à jour et du maintien de la présence Web SRC-PI.

La Direction générale de la gestion opérationnelle et de la coordination (DGGOC) est responsable de la négociation, de la rédaction et de l’approbation de toutes les dispositions en matière de financement globaux touchant les activités provinciales et territoriales liées aux portails, du suivi des réclamations provinciales et territoriales à l’égard des dispositions en matière de financement et de la conduite de vérifications ou de l’adoption d’autres actions correctives au besoin.

La Direction générale de l'intégration est responsable du développement de contenu relativement aux partenariats d’établissement avec les provinces et territoires ainsi qu’avec RHDCC et d’autres ministères fédéraux de façon à assurer aux immigrants les meilleurs résultats possibles. De plus, la Direction générale de l’intégration doit veiller à ce que les liens entre les politiques d’immigration, d’établissement et du marché du travail soient appropriés, pour faire en sorte que le contenu créé pour le Portail soit pertinent.

La Direction générale de la gestion et des technologies de l’information (DGGTI) fournit un soutien technique à l’Initiative SRC-PI, selon les besoins, et n’est pas une ressource exclusive au Portail.

En 2010, la Direction générale des communications électroniquesa succédé à la Direction générale de l’intégration à la tête de l’Initiative du Portail.

Le site Web Se rendre au Canada

Le contenu du site Web SRC se répartit en quatre catégories : information sur l’accueil des nouveaux arrivants au Canada, immigration au Canada, visite au Canada, et études au Canada. Il contient aussi des liens vers le site Web Travailler au Canada et les dix portails P/T. Comme sa contrepartie anglaise, Going to Canada (www.goingtocanada.gc.ca), le Site SRC contient un certain nombre d’outils, décrits ci-dessous.

L’outil sur les conditions d’entrée

L’outil sur les conditions d’entrée est axé sur l’utilisateur et l’aide à déterminer quelles sont les exigences pour immigrer, travailler, étudier au Canada ou y venir en visite. Les utilisateurs répondent à une liste de questions propres à leur situation, à la suite de quoi une page de résultats leur est présentée. La transmission de l’information s’effectue par étapes, ce qui simplifie la tâche des utilisateurs.

L’outil sur les fournisseurs de services (FS)

L’outil sur les FS aide les nouveaux arrivants à trouver les organismes de leur région qui peuvent les aider à s’établir. Il aide aussi les Canadiens à participer à l’accueil des nouveaux arrivants dans leur collectivité. CIC a créé cet outil interactif afin d’aider les nouveaux immigrants à trouver rapidement et facilement les programmes et les services auxquels ils peuvent avoir recours dans leur collectivité. Les visiteurs du site répondent de façon anonyme à quelques questions brèves qui permettent de confirmer là où ils se trouvent, à quel type de clientèle ils se rattachent et quels services peuvent les intéresser. Les réponses à ces questions servent à générer une liste personnalisée de tous les FS qui répondent aux critères spécifiés.

Le site Web principal de CIC

Le site principal de CIC (www.cic.gc.ca) et SRC-PI sont sous la responsabilité de Citoyenneté et Immigration Canada. Les deux sites visent la même clientèle de base, mais ce sont actuellement deux entités distinctes (quoiqu’ils soient en lien l’un avec l’autre). En 2008, cependant, CIC a adopté un plan visant à retirer du Portail Se rendre au Canada certains éléments de contenu et outils, propriété de CIC et créés dans le cadre de l’Initiative SRC-PI, et à les incorporer dans le site Web ministériel de CIC. Par cette approche, on estimait que CIC et les partenaires de SRC-PI pourraient atteindre à court terme leur but de hausser le profil de certains éléments clés de SRC-PI, tout en ouvrant la porte à des améliorations à moyen et long termes à mesure que se poursuivrait l’intégration du site et qu’évolueraient les exigences liées aux partenariats. CIC a également recommandé l’intégration complète du site SRC au site principal de CIC ultérieurement, mais a reconnu que cette décision devrait être prise en consultation avec RHDCC et les partenaires P/T, dans la foulée de la présente évaluation sommative. Il a en outre été convenu que RHDCC continuerait de faire autorité comme source de contenu lié au marché du travail pour les immigrants, tant sur le site Web SRC-PI que sur celui de CIC.

La pleine intégration du Portail au site Web de CIC entraînerait vraisemblablementNote de bas de page 9 :

  • l’incorporation de tout le contenu et tous les outils de SRC-PI dans le site Web de CIC ;
  • l’élimination de l’URL du Portail (serendreaucanada.gc.ca) pour faire place au site Web de CIC (cic.gc.ca) tout en maintenant les objectifs du Portail au-delà de 2010 ;
  • le maintien d’une section réservée au marché du travail et gérée par RHDCC. Cette section utiliserait l’URL TravaillerauCanada.gc.ca ;
  • la réduction du dédoublement du contenu touchant le marché du travail entre le site Web de CIC et Travailler au Canada.

Cette approche par étapes entraîne actuellement un degré considérable de dédoublement et de chevauchement entre le contenu du site de CIC et celui de SRC. Par exemple, le site principal de CIC et le site SRC offrent tous deux de l’information sur des questions liées à l’établissement et à l’immigration. Tous les deux offrent un lien vers le site Travailler au Canada et l’outil Travailler au Canada. Tous les deux offrent des liens vers d’autres sites externes fournissant des informations sur le logement, le transport, les soins de santé, etc. Tous les deux hébergent les outils de CIC conçus à l’origine exclusivement pour le site SRC. Le site principal de CIC, toutefois, contient également de l’information ministérielle, des documents de recherche, des publications et d’autres éléments de contenu qu’on ne trouve pas sur SRC-PI, comme de l’information relative aux réfugiés, au processus de citoyenneté, aux divulgations proactives et au processus de demande de travail et d’immigration au Canada (p. ex. procédures, formulaires, etc.).

1.3.2. Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) est responsable du site Web Travailler au Canada et des activités d’adaptation, de rédaction et d’intégration d’information, de services et d’outils ciblés liés au marché du travail au Canada, à la préparation à la recherche d’emploi et aux possibilités d’emploi. Travailler au Canada se compose d’une seule équipe au sein de la Direction générale des compétences et de l’emploi, qui est responsable de la planification, de l’élaboration et de la mise en place des outils et du site Web Travailler au Canada.

L’équipe de Travailler au Canada se consacre à la recherche, à la planification et à l’élaboration du site (contenu et outils), aux partenariats et à la sensibilisation. Une partie des activités de développement et du soutien technique est assurée par un protocole d’entente conclu avec un secteur de programme de RHDCC responsable du maintien et de l’hébergement d’autres services Web. Le soutien comprend des ressources réservées (une proportion du temps de travail de trois personnes) pour la programmation, la conception de site et le soutien de réseau, engagées par contrat par RHDCC.

Pour obtenir les sources d’information fournies dans l’outil Travailler au Canada, l’équipe de Travailler au Canada collabore étroitement avec les secteurs de programme de RHDCC, ainsi qu’avec les projets financés par le gouvernement et les partenaires provinciaux et territoriaux. L’équipe de Travailler au Canada travaille de façon particulièrement étroite avec le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE) au sein de la Direction générale des compétences et de l’emploi de RHDCC pour appuyer les efforts du gouvernement du Canada relativement au cadre de reconnaissance des titres de compétences étrangers (RTCE).

Le site Web Travailler au Canada

Inauguré en 2007 afin d’offrir aux nouveaux immigrants et aux immigrants potentiels de l’information gratuite et utile sur le marché du travail et sur le travail en général au Canada, le site Web Travailler au Canada offre des outils fiables et de l’information dont les gens ont besoin avant et après leur arrivée au Canada. Le comité consultatif 2009 sur l’information sur le milieu du travail a recommandé que RHDCC offre un portail Web unique et à la fine pointe où serait compilée et diffusée l’information relative au marché du travail par le truchement du site Web Travailler au CanadaNote de bas de page 10. Aujourd’hui, le site Travailler au Canada, de concert avec son équivalent anglais, www.workingincanada.gc.ca, a étendu son champ d’action et ne se contente plus de fournir de l’information sur le marché du travail aux nouveaux immigrants et aux immigrants potentiels, mais est devenu la principale source d’information sur le marché du travail au CanadaNote de bas de page 11.

Le site Web Travailler au Canada fournit à ses utilisateurs un contenu à la fois statique et dynamique. Le contenu statique consiste en information destinée aux chercheurs d’emploi, aux nouveaux arrivants, aux jeunes, aux étudiants, aux travailleurs plus âgés et aux Autochtones. Le contenu dynamique comprend l’outil Travailler au Canada (lancé en 2007 et décrit ci-dessous) qui permet aux chercheurs d’emploi de sélectionner une profession et une région du Canada (p. ex. soudeur et opérateur de machine connexe en Saskatchewan) pour se voir présenter un éventail d’information, notamment sur les exigences en matière de permis et d’accréditation, les possibilités d’emploi, les salaires, les compétences et exigences connexes, et des aperçus et perspectives.

L’outil Travailler au Canada

L’outil Travailler au Canada rassemble de l’information et un contenu provenant de sources et bases de données disparates liées au marché du travail canadien, comme la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le Système de projections des professions au Canada, le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers, le Guichet Emplois et la Classification nationale des professions, entre autres, pour en tirer une information d’ensemble récapitulative axée sur les métiers et professions, et jusqu’à 32 000 rapports normalisés (rapports Travailler au Canada)Note de bas de page 12. L’information sur le marché du travail destinée à un client immigrant est fournie en continu grâce à un logiciel frontal intelligent et une interface conçue spécialement au niveau des sites sources. L’utilisateur peut ainsi choisir parmi plusieurs centaines de codes de la classification nationale des professions (CNP) et effectuer une recherche dans différentes régions. L’outil permet l’ajout de contenu provenant de tierces parties et fourni par des associations professionnelles, lequel est basé sur des classifications professionnelles supplémentaires extrêmement utiles pour les personnes du domaine et qui sont englobées dans les professions CNP existantesNote de bas de page 13.

Une autre caractéristique unique du site Web Travailler au Canada est qu’une fois incorporé dans un site Web partenaire, il peut en adopter l’apparence et la convivialité. Dans le même ordre d’idée, l’outil Travailler au Canada a été gracieusement mis à la disposition d’autres partenaires de SRC-PI grâce à la création d’une version « dépouillée »Note de bas de page 14 pleinement opérationnelle.

Le widget Travailler au Canada

En plus de l’outil Travailler au Canada, RHDCC a créé le widget Travailler au Canada. Le widget Travailler au Canada est une petite boîte personnalisable qui peut être placée sur des sites Web partenaires, lesquels transmettent du contenu de Travailler au Canada, dont des vidéos (plus de 200 vidéos liées à Travailler au Canada sont disponibles) et des données, tout en fournissant des liens vers l’outil Travailler au Canada relatifs à des professions choisies pertinentes pour le site Web partenaire (p. ex. le site Web de Professional Engineers Ontario). Une grande partie de l’information présentée sur le site Web partenaire est « souscrite » par le widget Travailler au Canada – c’est-à-dire que le contenu est tiré du site Web de RHDCC pour être transmis aux sites Web partenaires.

Le wiki Travailler au Canada

Le wiki Travailler au Canada a été créé par RHDCC en vue de maintenir l’efficacité des partenariats, de stimuler la collaboration et de tirer parti de l’information existante. Le wiki Travailler au Canada est une ressource en ligne sécuritaire, à la disposition des partenaires de SRC-PI, et qui leur permet d’afficher des ressources (p. ex. des documents ou des présentations), de les lire, de les commenter et de rester au fait des plus récents projets et des dernières idées de projetsNote de bas de page 15.

1.3.3. Les provinces et territoires

Portails provinciaux et territoriaux et leurs dates d’inauguration :

  • Colombie-Britannique : Avril 2008
  • Alberta : Novembre 2007
  • Saskatchewan : Avril 2010
  • Manitoba : Avril 2005
  • Ontario : Mars 2006
  • Nouveau-Brunswick : Novembre 2009
  • Île-du-Prince-Édouard : Août 2007
  • Nouvelle-Écosse : Mars 2007
  • Terre-Neuve-et-Labrador : Avril 2009
  • Yukon : Avril 2008

Plusieurs provinces et territoires ont élaboré et lancé leur propre portail : Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, et Yukon. Les provinces et territoires reçoivent pour ce faire un financement par le biais d’ententes de contribution conclues avec CIC. Les Territoires-du-Nord-Ouest et le Nunavut ont eux aussi (en date de mars 2010) des ententes de contribution avec CIC, mais ils n’ont pas lancé leur portail. L’Ontario, la Colombie-Britannique, et le Manitoba ont des dispositions distinctes en matière de financement pour leur portail. Le portail provincial de l’Ontario est financé par le gouvernement de l’Ontario, et l’entente de contribution avec CIC fournit un financement pour le Programme de renseignements municipaux en ligne sur l’immigration (MIIO) de la province (pour de plus amples renseignements sur le programme MIIO, veuillez consulter l’annexe B). Les portails de la Colombie-Britannique et du Manitoba reçoivent un financement en vertu des dispositions des annexes à leurs ententes sur l’immigration relatives aux services d’établissement.

Ces portails P/T en sont à des stades divers, certains étant pleinement opérationnels depuis de nombreuses années alors que d’autres n’ont été inaugurés que tout récemment. Les dates de lancement de chacun des portails P/T sont indiquées ci-dessous (on trouvera en annexe C la liste complète des portails P/T et leur URL).

En plus de mettre en place leurs propres portails provinciaux et territoriaux, quatre provinces (Alberta, Colombie-Britannique, Saskatchewan, et Terre-Neuve-et-Labrador) ont fourni un financement et un soutien pour la création de portails municipaux. Les portails municipaux ne faisaient pas partie du mandat de la présente évaluation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :