ARCHIVÉ – Mobilité interprovinciale des immigrants au Canada

Immigrants admis en vertu du Programme des candidats des provinces

Cette partie examine la mobilité et la stabilité des immigrants qui ont été admis au Canada de 2000 à 2006 et qui ont produit une déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2006. La province de désignation des immigrants, la province de destination à l’arrivée et la province dans laquelle ils ont produit leur déclaration de revenus en 2006 ont été utilisées aux fins de l’analyse qui suit.

Étant donné le grand nombre d’immigrants qui ont été admis au Canada depuis 2000 en vertu du Programme des candidats des provinces (PCP), il a été jugé pertinent d’étudier les habitudes de mobilité de la plus récente cohorte d’immigrants du PCP.

Province de désignation vs province de résidence à l’année d’imposition 2006

Points saillants

Sur l’ensemble des déclarants inscrits dans la BDIM, un peu moins de 20 000 ont été admis au Canada de 2000 à 2006 en vertu du Programme des candidats des provinces (PCP) et ont produit une déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2006. De ce nombre, 67 % avaient été désignés par le Manitoba, 14 % par les provinces de l’Atlantique, 8 % par la Colombie-Britannique, 6 % par la Saskatchewan et 5 % par l’Alberta. Les données de la BDIM pour l’année d’imposition 2006 montrent que 23 % des déclarants du PCP avaient déménagé dans une autre province que la province de désignation11.

Comme le montre le graphique ci-dessous, les déclarants admis de 2000 à 2006 et désignés par les provinces de l’Atlantique affichent une plus grande mobilité que ceux désignés par les autres provinces.

Graphique 9: Candidats des provinces résidant dans la province de désignation vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006)

Candidats des provinces résidant dans la province de désignation vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006)
Candidats des provinces résidant dans la province de destination vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006).
Province de désignation  Nombre résidant dans la province de désignation à l'année d'imposition 2006  Nombre ayant déménagé dans une autre province  à l'année d'imposition 2006
Atlantique 1 405 1 460
Manitoba 10 560 2 705
Saskatchewan 935 180
Alberta 960 75
Colombie-Britannique 1 585 110
Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).

La Colombie-Britannique (94 %) et l’Alberta (93 %) ont gardé la plus grande part de leurs candidats.

  • Les proportions de déclarants désignés par la Saskatchewan, le Manitoba et les provinces de l’Atlantique et y vivant toujours à l’année d’imposition 2006 s’établissent à 84 %, à 80 % et à 49 %, respectivement.
  • En général, l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta ont été les provinces de choix pour les migrants du PCP (94 % d’entre eux avaient déménagé dans l’une de ces trois provinces en 2006).
Tableau 8: Candidats des provinces admis de 2000 à 2006 par province de désignation (année d’imposition 2006).
Province de désignation Candidats désignés et inscrits dans la BDIM pour l'année d'imposition 2006 Nombre vivant dans la province de désignation en 2006 Nombre ayant déménagé dans une autre province à l'année d'imposition 2006
Atlantique 2 865 1 405 1 460
Manitoba 13 265 10 560 2 705
Saskatchewan 1 115 935 180
Alberta 1 035 960 75
Colombie-Britannique 1 695 1 585 110
Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).

Entrées vs sorties de candidats des provinces, selon la province de désignation

L’analyse qui suit porte sur les sorties de candidats des provinces d’après leur province de désignation. La province où le candidat a produit sa déclaration de revenus en 2006 a été utilisée pour déterminer la province de résidence en 2006.

  • En date de 2006, la moitié des déclarants désignés par les provinces de l’Atlantique avaient déménagé dans une autre province, et 88 % de ces migrants s’étaient réinstallés en Ontario et en Colombie-Britannique. La plupart des déclarants du PCP qui ont déménagé dans la région de l’Atlantique provenaient du Manitoba (45).
    • Les sorties (1 460) de candidats désignés par la région de l’Atlantique ont surpassé de loin les entrées (55) de déclarants désignés par d’autres provinces.
  • Environ 2 700 déclarants du PCP admis de 2000 à 2006 et désignés par le Manitoba avaient émigré dans d’autres provinces en 2006, la majorité d’entre eux s’étant réinstallés en Ontario (955), en Colombie-Britannique (825) et en Alberta (730).
  • En 2006, la moitié des déclarants du PCP désignés par la Saskatchewan qui ont déménagé (90) résidaient en Alberta principalement. L’autre moitié s’était réinstallée en Colombie-Britannique (45) et en Ontario (40).
  • Seulement 75 candidats désignés par l’Alberta vivaient dans une autre province en 2006. La majorité de ces migrants s’étaient réinstallés en Colombie-Britannique (35) et en Ontario (20). Le Manitoba était la province de désignation de la plupart (730) des candidats arrivés en Alberta (850) en provenance des autres provinces. L’Alberta affiche donc un solde migratoire positif pour cette catégorie.
  • Quelque 90 déclarants du PCP désignés par la Colombie-Britannique ont produit leur déclaration de revenus de 2006 en Ontario (35) et en Alberta (30), principalement. Ces départs ont été compensés par l’entrée de déclarants du même groupe en provenance du Manitoba (825) et des provinces de l’Atlantique (645).

Comme le montre le graphique 10, une proportion relativement élevée de candidats des provinces qui ne vivaient pas dans leur province de désignation en 2006 s’étaient réinstallés en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta.

Graphique 10: Proportion de candidats des provinces ne vivant plus dans la province de désignation par province de désignation (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006)

Proportion de candidats des provinces ne vivant plus dans la province de désignation par province de désignation (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006)
Proportion de candidats des provinces ne vivant plus dans la province de désignation par province de désignation (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006)
Province de désignation Candidats des provinces ne vivant plus dans la province de désignation
Atlantique 1 %
Québec 3 %
Ontario 38 %
Manitoba 1 %
Saskatchewan 2 %
Alberta 21 %
Colombie-Britannique 34 %
Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).

Province de destination vs province de résidence à l’année d’imposition 2006

Pour faciliter la comparaison avec les déclarants des autres catégories inscrits dans la BDIM, la mobilité des candidats des provinces a également été examinée en fonction de la province de destination à l’arrivée. Il est donc présumé qu’un déclarant du PCP a déménagé dans une autre province s’il résidait, en 2006, dans une province autre que la province de désignation.

Points saillants

Les taux de rétention des déclarants du PCP varient en fonction de la province de première destination. Selon la province où le candidat était attendu, le taux de rétention varie de 65 à 94 % (voir le Tableau 10).

Le graphique ci-dessous montre que les provinces de l’Atlantique ont perdu une grande proportion de leurs candidats comparativement aux autres provinces.

Graphique 11: Candidats des provinces résidant dans la province de destination vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006)

Candidats des provinces résidant dans la province de destination vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006)
Candidats des provinces résidant dans la province de destination vs ceux ayant déménagé dans une autre province (admissions de 2000 à 2006)
Province de désignation Déclarants du PCP résidant dans la province de première destination en 2006 Déclarants du PCP ayant déménagé dans une autre province en 2006
Atlantique 1 335 715
Manitoba 10 435 1 930
Saskatchewan 965 150
Alberta 1 085 70
Colombie-Britannique 2 025 125
Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).

Un écart de 16 % ressort lorsqu’on compare la province de destination initiale des déclarants du PCP et la province de résidence déclarée à l’année d’imposition 2006. Autrement dit, moins de 3 000 déclarants de cette catégorie ne vivaient plus dans la province de destination initiale en 2006 et s’étaient réinstallés pour la plupart en Colombie-Britannique, en Ontario et en Alberta.

  • Les provinces de l’Atlantique accusent le plus faible taux de rétention pour les déclarants du PCP inscrits dans la BDIM. En date de 2006, le tiers d’entre eux avaient déménagé à l’extérieur de leur province de destination initiale.
  • Quelque 900 déclarants du PCP ayant été désignés par d’autres provinces ont déclaré l’Ontario comme province de destination à l’arrivée, et 70 étaient attendus au Québec.
  • Sur l’ensemble des déclarants du PCP inscrits dans la BDIM, environ 12 365 devaient s’établir au Manitoba à l’arrivée; en 2006, 1 930 d’entre eux avaient quitté la province et ces sorties ont été compensées par 85 entrées.
  • Alors que 1 115 déclarants du PCP étaient attendus en Saskatchewan à leur arrivée, 150 d’entre eux résidaient dans une autre province en 2006.
  • L’Alberta n’a perdu que 70 des 1 155 déclarants du PCP qui lui étaient destinés et a même accueilli un grand nombre (780) des migrants arrivant des autres provinces.
  • Sur les 2 150 déclarants du PCP qui étaient attendus en Colombie-Britannique à l’arrivée, 125 résidaient dans une autre province en date de 2006, et 1 075 déclarants de cette catégorie ont quitté leur province de destination initiale pour venir s’établir en Colombie-Britannique.
Tableau 9: Candidats des provinces admis de 2000 à 2006 d’après la province de destination (année d’imposition 2006)
Province Première desti-
nation
Sorties Vivant au même endroit en 2006 Entrées Résidents en 2006 Taux de rét-
ention (%)
Variation nette  (%)
Atlantique 2 050 715 1 335 85 1 420 65,1 -30,7
Québec 70 15 55 90 145 78,6 107,1
Ontario 990 325 665 990 1 655 67,2 67,2
Manitoba 12 365 1 930 10 435 235 10 670 84,4 -13,7
Saskatchewan 1 115 150 965 70 1 035 86,6 -7,2
Alberta 1 155 70 1 085 780 1 865 93,9 61,5
Colombie-Britannique 2 150 125 2 025 1 075 3 100 94,2 44,2
Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).

Entrées vs sorties de candidats des provinces, selon la province de destination

  • Par rapport aux candidats du PCP qui se sont établis dans les autres provinces à l’arrivée, ceux  attendus dans les provinces de l’Atlantique ont affiché des taux de sortie plus élevés. En date de 2006, la plupart d’entre eux avaient déménagé en Colombie-Britannique (330), en Ontario (305) et en Alberta (50). Moins de 100 déclarants du PCP initialement attendus dans les autres provinces s’étaient réinstallés dans les provinces de l’Atlantique en date de 2006.
  • Un peu moins de 2 000 déclarants du PCP s’étant établis au Manitoba à l’arrivée ont émigré en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta. La plupart des 235 déclarants de ce groupe qui sont entrés dans la province provenaient de l’Ontario (185).
  • Cent cinquante déclarants du PCP établis initialement en Saskatchewan ont déménagé dans les autres provinces. La moitié d’entre eux s’étaient réinstallés en Alberta à l’année d’imposition 2006. Plus de la moitié des déclarants du PCP qui sont arrivés dans la province provenaient du Manitoba et des provinces de l’Atlantique.
  • En date de 2006, l’Alberta comptait quelque 800 déclarants du PCP en provenance des autres provinces, la plupart étant arrivés du Manitoba.
  • Le gain net de déclarants du PCP le plus élevé à l’échelle nationale a été enregistré en Colombie-Britannique. Quelque 1 075 candidats du PCP ont quitté leur province de première destination et ont produit leur déclaration de revenus pour 2006 en Colombie-Britannique. Plus de la moitié de ces migrants sont arrivés du Manitoba et des provinces de l’Atlantique. Environ la moitié des candidats du PCP qui ont quitté la province se sont établis en Ontario et au Manitoba.

Le graphique ci-dessous illustre la part de migrants par province de résidence à l’année d’imposition 2006. La plupart des déclarants résidant à l’extérieur de la province de première destination s’étaient réinstallés en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta.

Graphique 12: Répartition des migrants candidats des provinces par province de destination (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006

Répartition des migrants candidats des provinces par province de destination (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006
Répartition des migrants candidats des provinces par province de destination (admissions de 2000 à 2006 – année d’imposition 2006
Province de désignation Candidats des provinces ne vivant plus dans la province de désignation
Atlantique 3 %
Québec 3 %
Ontario 31 %
Manitoba 7 %
Saskatchewan 2 %
Alberta 23 %
Colombie-Britannique 31 %

Source : Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM).


Notes

11: Pour les provinces de l’Atlantique, comme elles ont été regroupées, les migrants sont ceux qui avaient déménagé en dehors de la région de l’Atlantique en date de 2006.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :