Obtention de la citoyenneté au Canada : aperçu fondé sur les recensements réalisés de 1986 à 2006

Sommaire

Le présent profil, qui repose sur les données des recensements de 1986, 1991, 2001 et 2006, donne un aperçu de l’obtention de la citoyenneté par la population immigrante du Canada. L’analyse compare les taux d’accession à la citoyenneté chez les immigrants aux diverses caractéristiques sociodémographiques.Note de bas de page 1

Selon les données des recensements réalisés de 1986 à 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant trois années de résidence ou plus depuis leur admissionNote de bas de page 2 (3 ADA ou plus) ou cinq années ou plus depuis leur admission (5 ADA ou plus) sont élevés et augmentent régulièrement à chaque recensement.

  • Le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 3 ADA ou plus s'élevait à 85,1 % en 2006, soit un peu plus de 6 points de pourcentage de plus par rapport au recensement de 1986. Dans le cas des immigrants comptant 5 ADA ou plus, le taux d’obtention était de 88,3 % en 2006, soit près de 8 points de pourcentage de plus par rapport au recensement de 1986.

À chacun des recensements réalisés de 1986 à 2006, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants ayant au moins 5 ADA était légèrement supérieur chez les hommes par rapport aux femmes.

Lorsqu'on compare les résultats d’une année à l’autre de 1986 à 2006, les immigrants qui sont au Canada depuis de plus longues périodes affichent des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés.

  • Au moment du recensement de 2006, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA s’élevait à 47,6 %, contre près du double chez ceux qui comptaient de 5 à 14 ADA (84,1 %) et 91,8 % chez ceux qui comptaient 35 ADA ou plus.

En 2006, les immigrants nés dans divers pays d’Afrique ou d’Asie affichaient les taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés par rapport à ceux qui étaient nés en Amérique du Nord ou en Europe.

  • Le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 5 ADA ou plus variait selon la région de naissance; ce taux s’élevant à 92,4 % chez les immigrants originaires d’Afrique, à 90,5 % chez ceux originaires d’Asie, à 88,3 % chez ceux originaires d’Europe et à 63,8 % chez ceux originaires d’Amérique du Nord.
  • Le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus variait considérablement selon le pays de naissance. Ce taux chez les immigrants comptant au moins 5 ADA s’élevait respectivement à 92,3 %, 83,6 % et 92,4 % chez ceux qui étaient nés en République populaire de Chine, en Inde et aux Philippines, tandis que chez ceux qui étaient nés au Japon, aux États-Unis et en Australie, il s’élevait respectivement à 58,8 %, 63,1 % et 66,1 %.
  • Les écarts dans les taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants des divers pays se maintiennent avec l’augmentation du nombre d’ADA. Le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 25 à 34 ADA s’établissait à 98,4 %, 93,9 % et 98,1 % chez ceux qui étaient originaires de Chine, d'Inde et des Philippines; tandis que chez ceux qui étaient nés au Japon, aux États-Unis et en Australie, il s’élevait à 70,6 %, 59,4 % et 60,8 % respectivement.

En 2006, les immigrants qui ont été admis à un plus jeune âge affichaient pour la plupart un taux d’obtention de la citoyenneté plus élevé. Cependant, les écarts dans les taux selon l’âge au moment de l’admission étaient plus prépondérants chez ceux comptant un nombre moins élevé d’ADA au Canada.

Dans le cas des immigrants comptant 3 à 4 ADA qui ont été admis alors qu’ils avaient 65 ans ou plus, de 25 à 44 ans et moins de 15 ans, le taux d’obtention de la citoyenneté s'établissait respectivement à 39,3 %, 46,9 % et 54,5 %.

Les taux d’obtention à la citoyenneté sont plus élevés chez les immigrants ayant fait des études universitaires ou supérieures par rapport à ceux ayant un niveau de scolarité inférieur, la différence globale étant toutefois modérée.

  • En 2006, chez les immigrants de 15 ans ou plus et qui comptent 5 ADA ou plus, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les titulaires d’un baccalauréat ou un diplôme de niveau plus élevé s’élevait à environ 90 %, tandis que le taux chez ceux qui ne détenaient pas de diplôme universitaire variait entre 86,9 % chez ceux n’ayant ni certificat, ni diplôme ni l'équivalent et 88,9 % chez les titulaires d'un diplôme d’apprentis, professionnel ou de niveau collégial.

En 2006, les immigrants qui déclaraient parler au moins une des langues officielles avaient un taux d’obtention de la citoyenneté plus élevé que ceux qui ne parlaient ni l’anglais ni le français. Parmi les groupes d’âge, cette différence était plus prononcée chez ceux qui avaient entre 25 et 64 ans, par rapport à ceux qui étaient plus jeunes ou plus vieux.

Les immigrants résidant au Québec affichent les taux d’obtention les plus élevés dans tous les recensements sauf celui de 1986, tandis que ceux des provinces de l'Atlantique affichent les taux d’obtention les plus bas dans toutes les années de recensement.

Table des matières

Introduction

Les politiques du Canada en matière d’immigration, d’intégration et d’établissement, de citoyenneté et de multiculturalisme visent à procurer un environnement inclusif à la population culturellement diversifiée du Canada. Le modèle canadien de citoyenneté est généralement considéré comme étant facilitatif par rapport à ceux de nombreux autres pays. Pour nombre de personnes nées à l’étranger, l’obtention de la citoyenneté peut constituer l’étape finale du processus de migration et également indiquer leur engagement envers le Canada.Note de bas de page 3

Le statut juridique de citoyen canadien a été reconnu en premier lieu par la Loi sur la citoyenneté canadienne adoptée le 27 juin 1946 et entrée en vigueur le 1er janvier 1947. Le Canada est devenu le premier pays du Commonwealth à établir ce statut de citoyenneté distinct — avant 1947, les personnes nées au Canada et les personnes naturalisées avaient toutes le statut de sujets britanniques.Note de bas de page 4 Trente ans plus tard, les modifications législatives apportées à cette loi visaient à assurer à la fois un traitement égal (en supprimant les pratiques discriminatoires) et l’accès amélioré à la citoyenneté (p. ex. en autorisant la double citoyenneté et en ramenant l’obligation de résidence de cinq à trois ans).Note de bas de page 5 Ainsi, la Loi sur la citoyenneté qui est entrée en vigueur le 15 février 1977 encourage et facilite à la fois la naturalisation des résidents permanents. À la différence de l’ancienne loi, la citoyenneté est définie comme étant un droit dans la Loi sur la citoyenneté de 1977. Une nouvelle loi modifiant la Loi sur la citoyenneté est entrée en vigueur le 17 avril 2009.Note de bas de page 6 Cette loi confère la citoyenneté canadienne à ceux qui l’ont perdue ou ne l’ont jamais obtenue en raison de dispositions d’anciennes lois, telles que les lois qui déterminaient le passage de la citoyenneté en fonction de la situation maritale de l’un des parents.

En général, pour présenter une demande de citoyenneté, une personne doit satisfaire à des exigences dans les six domaines suivantsNote de bas de page 7 : âge, statut de résident permanent, temps passé au Canada, aptitudes linguistiques, interdictions liées à des antécédents criminels et connaissance du Canada. Les exigences changent au fil du temps. Par exemple, avant l’adoption du projet de loi C-24 en 2015Note de bas de page 8, les candidats à la citoyenneté canadienne doivent avoir au moins dix-huit ansNote de bas de page 9, avoir le statut de résident permanent du Canada et avoir vécu au pays pendant au moins trois ans au cours des quatre dernières années avant de demander la citoyennetéNote de bas de page 10; ils doivent avoir une connaissance adéquate de l’une des langues officielles du Canada (anglais et français); ceux qui ont un casier judiciaire (p. ex. ceux qui ont été inculpés d’un acte criminel ou d’une infraction en vertu de la Loi sur la citoyenneté) ne peuvent pas présenter de demande de citoyenneté; ceux qui présentent une demande doivent démontrer qu’ils comprennent les droits et les responsabilités rattachés à la citoyenneté; les demandeurs âgés de 18 à 54 ans doivent passer un examen de citoyennetéNote de bas de page 11 qui consiste à évaluer leurs connaissances sur le Canada; les demandeurs de moins de 18 ans ou de 55 ans ou plus sont dispensés des exigences en matière de connaissances et d’aptitudes linguistiques et n’ont pas à se soumettre à l'examen.

Ce que vous devez savoir à propos de cette étude

Le présent profil se fonde sur les données des recensements de 1986, 1991, 2001 et 2006 (échantillon de 20 %) pour dresser un portait du taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants aux diverses caractéristiques sociodémographiques. L’analyse des données des recensements donne un aperçu de l’obtention de la citoyenneté au moment du recensement. L’utilisation de ces données pour établir un profil de l’obtention de la citoyenneté chez les immigrants au Canada procure plusieurs avantages. Tout d’abord, les données des recensements portent sur un vaste échantillon de personnes, qui permet une analyse géographique détaillée et qui comporte de nombreuses variables démographiques, ethnoculturelles et économiques. En deuxième lieu, elles offrent les données de recensements consécutifs, ce qui permet des comparaisons entre années de recensement.Note de bas de page i

Cependant, le recours aux données des recensements pour établir un profil des taux d’obtention de la citoyenneté comporte certaines limites. Elle ne permet pas de tenir compte des immigrants naturalisés qui ont ensuite quitté le pays, ni de ceux qui sont absents au moment du recensement. Si le recensement dénombre ceux qui vivent au Canada au moment du recensement et recueille l’année d’admission des immigrants, il ne comporte pas de données sur le temps réel passé par les immigrants au Canada.Note de bas de page ii En outre, le recensement ne révèle pas quand la citoyenneté a été obtenue. De plus, il ne comporte pas de données sur les catégories d'immigration. Enfin, les données des recensements sont basées sur les caractéristiques déclarées par les personnes visées et, dans certains cas, ces personnes rapportent les données sur leur ménage.

Étant donné que les immigrants peuvent présenter une demande de citoyenneté après trois ans de résidence au CanadaNote de bas de page iii, les études antérieures choisissaient les immigrants comptant au moins trois années (de résidence) depuis l'admission (ADA) avant l'année de recensement afin de calculer le taux d’obtention de la citoyenneté de tous les immigrantsNote de bas de page vi « admissiblesNote de bas de page iv ». Cependant, selon des renseignements plus récents, il y aurait un décalage de quelques mois à environ deux ans entre la demande et l’obtention de la citoyenneté, selon le moment et le lieu de la demande.Note de bas de page v Le fait d’utiliser trois années depuis l'admission (ADA) avant l’année de recensement comme seuil abaisse le taux calculé en incluant bon nombre de ceux qui avaient présenté une demande, mais qui attendaient l’approbation de leur demande. Les variantes dans le délai de traitement des demandes de citoyenneté au fil des ans rendent problématiques les comparaisons des taux d’obtention de la citoyenneté entre les années de recensement. Dans les années 2000, étant donné que le délai de traitement des demandes de citoyenneté pouvait aller jusqu’à deux ansNote de bas de page iv, dans cette étude, nous utilisons cinq ADA avant l'année de recensement comme seuil pour calculer le taux d’obtention des « immigrants admissibles ». Afin de faciliter la comparaison avec les études antérieures, nous avons également calculé le taux d'obtention en utilisant des seuils de trois ans.

Dans l'ensemble du présent document, ADA désigne la différence entre le nombre d'années civiles (cumulé) avant l'année de recensement et l'année d'admission. À des fins de concision, le terme « avant l'année de recensement » n'est pas toujours mentionné après ADA.

Notes de bas de page

Note de bas de page i

La forme de la question sur la citoyenneté et l'explication accompagnant la question varie d'un recensement à l'autre. Ces modifications peuvent avoir une incidence sur la réponse à la question, ainsi que sur la comparabilité entre les recensements.

Retour à la référence de la note de bas de page i referrer

Note de bas de page ii

Des immigrants peuvent venir en premier lieu au Canada comme résidents temporaires, puis être admis à titre de résidents permanents, c.-à-d. comme immigrants.

Retour à la référence de la note de bas de page ii referrer

Note de bas de page iii

Changements aux règles en matière de citoyenneté consulté le 16 juillet 2012.

Retour à la référence de la note de bas de page iii referrer

Note de bas de page iv

L'admissibilité basée sur l'année d'admission du recensement est une approximation fondée sur l'hypothèse selon laquelle les immigrants ont vécu au Canada pendant l'intégralité de la période depuis leur admission et le temps passé au Canada avant l'admission ne leur a pas été crédité. Nous ne pouvons utiliser que cette approximation étant donné que les recensements ne recueillent pas de données sur le temps réel passé au Canada par les immigrants – qui est l'information nécessaire pour déterminer les immigrants admissibles. Voir note de bas de page 10.

Retour à la référence de la note de bas de page iv referrer

Note de bas de page v

Données administrative obtenues auprès de la Direction générale de la gestion du rendement des opérations de CIC

Retour à la référence de la note de bas de page v referrer

Note de bas de page vi

Kelly Tran, Stan Kustec et Tina Chui. 2005. « Devenir Canadien : Intention, processus et résultat ». Statistique Canada — No 11-008 au catalogue consulté le 16 juillet 2012.

Retour à la référence de la note de bas de page vi referrer

Taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants : recensements de 1986 à 2006

Les résultats des recensements réalisés de 1986 à 2006 montrent des taux élevés d’obtention de la citoyenneté chez les  immigrants comptant trois années ou plus depuis l’admission (3 ADA ou plus) ou cinq années ou plus depuis l’admission (5 ADA ou plus). Les taux d’obtention chez ces immigrants ont augmenté à chaque recensement. En 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté s’élevaient à 88,3 % chez les immigrants comptant 5 ADA ou plus et à 85,1 % chez ceux comptant 3 ADA ou plus – soit approximativement 8 et 6 points de pourcentage plus élevés que les taux d’obtention correspondant du recensement de 1986. La figure 1 montre que si l’écart dans les taux d’obtention entre les immigrants comptant 5 ADA ou plus et 3 ADA ou plus était d’environ 2 points de pourcentage à chaque recensement réalisé entre 1986 et 2001, la différence avait augmenté d’un peu plus de 3 points de pourcentage en 2006. Ce résultat peut être attribué en partie à l’allongement du délai de traitement des demandes de citoyenneté depuis 2001.

Figure 1 : Taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus au Canada, recensements de 1986 à 2006, Canada

Taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus au Canada, recensements de 1986 à 2006, Canada, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus au Canada, recensements de 1986 à 2006, Canada
  3+ ADA 5+ ADA
1986 78.7 % 80.5 %
1991 81.0 % 82.9 %
1996 83.2 % 85.6 %
2001 83.9 % 86.1 %
2006 85.1 % 88.3 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

La figure 2 montre qu’à chaque année de recensements de 1986 à 2006, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 5 ADA ou plus est légèrement supérieur chez les hommes par rapport aux femmes. Alors qu’en 1986 la différence entre le taux d’obtention chez les hommes par rapport à celui des femmes était de 3 points de pourcentage, cet écart n’était plus que de 1 point de pourcentage en 2006.

Figure 2 : Taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 5 ADA ou plus au Canada, selon le sexe, recensements de 1986 à 2006

Taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 5 ADA ou plus au Canada, selon le sexe, recensements de 1986 à 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus au Canada et plus selon le sexe, recensements de 1986 à 2006
  Hommes Femmes
1986 82.0 % 79.0 %
1991 84.2 % 81.7 %
1996 86.6 % 84.6 %
2001 86.9 % 85.4 %
2006 88.9 % 87.8 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

Taux d'obtention de la citoyenneté par période d’établissement ou par nombre d'années depuis l'admission (ADA) avant l'année du recensement

La comparaison des résultats des différentes années de recensement de 1986 à 2006 permet de constater que le taux d’obtention de la citoyenneté était généralement plus élevé chez les immigrants comptant le nombre le plus élevé d'ADA au Canada. Cependant, le taux d'obtention de la citoyenneté chez les immigrants des mêmes catégories d'ADA varie selon l'année de recensement.

À chacune des années de recensement de 1986 à 2006, les immigrants comptant un plus grand nombre d’ADA au Canada affichaient un taux d’obtention de la citoyenneté plus élevé. Par exemple, au moment du recensement de 2006, les immigrants comptant 3 à 4 ADA affichaient un taux d’obtention de la citoyenneté de 47,6 %, alors que le taux d’obtention de ceux qui comptaient de 5 à 14 ADA était presque le double (84,1 %) et celui de ceux qui comptaient 35 ADA ou plus s'élevait à 91,8 % (Figure 3). Dans le présent document, lorsque nous comparons le taux d’obtention de la citoyenneté entre des immigrants comptant un nombre différent d’ADA basé sur un recensement, nous comparons le taux d’obtention des immigrants qui ont été admis au Canada à des périodes différentes et qui comptent par conséquent un nombre différent d’ADA (tableau 1). Ceci ne doit pas être confondu avec la comparaison de l’évolution des taux d’obtention des mêmes cohortes d’immigrants au fil des ans depuis l’admission.

Tableau 1 : Correspondance entre les périodes d’admission et les catégories d'années depuis d'admission (ADA) avant l’année du recensement, recensements de 1986 à 2006
Année de recensement 3+ ADA 5+ ADA 3 à 4 ADA 5 à 14 ADA 15 à 24 ADA 25 à 34 ADA 35+ ADA
1986 Avant 1983 Avant 1981 1981 à 1982 1971 à 1980 1961 à 1970 1951 à 1960 Avant 1951
1991 Avant 1988 Avant 1986 1986 à 1987 1976 à 1985 1966 à 1975 1956 à 1965 Avant 1956
1996 Avant 1993 Avant 1991 1991 à 1992 1981 à 1990 1971 à 1980 1961 à 1970 Avant 1961
2001 Avant 1998 Avant 1996 1996 à 1997 1986 à 1995 1976 à 1985 1966 à 1975 Avant 1966
2006 Avant 2003 Avant 2001 2001 à 2002 1991 à 2000 1981 à 1990 1971 à 1980 Avant 1971

Le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants des mêmes catégories d’ADA varie d’une année de recensement à l’autre. La figure 3 montre que le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA a été inférieur au cours des dernières années de recensement par rapport aux recensements précédents. Lors des trois recensements réalisés en 1986, 1991 et 1996, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA a augmenté, étant passé de 47,7 % à 51,2 % puis à 58,7 %. Par contraste, en 2001 et en 2006, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA a baissé à 57,3 % et 47,6 %.

La figure 3 montre également des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés lors des derniers recensements tant chez les immigrants comptant de 5 à 14 ADA que ceux comptant de 15 à 24 ADA. Par rapport au recensement de 1986, lorsque le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant de 5 à 14 ADA s’élevait à 68,2 %, en 2006, le taux d'obtention était de 16 points de pourcentage plus élevés. Dans le cas des immigrants comptant de 15 à 24 ADA lors du recensement de 1986 à 2006, on a enregistré une augmentation de 13 points de pourcentage du taux d’obtention, qui est passé de 76,8 % à 89,4 %. Lors des cinq années de recensement, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants comptant 35 ADA ou plus était supérieur à 90 %; cependant, au cours de cette période, le taux d’obtention a diminué, étant passé de 94,6 % en 1986 à 91,8 % en 2006.

Figure 3 : Taux d'obtention de la citoyenneté par ADA, recensements de 1986 à 2006

Taux d'obtention de la citoyenneté par ADA, recensements de 1986 à 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le nombre d’ADA, recensements de 1986 à 2006
  1986 1991 1996 2001 2006
3 à 4 ADA 47.7 % 51.2 % 58.7 % 57.3 % 47.6 %
5 à 14 ADA 68.2 % 75.2 % 79.8 % 81.4 % 84.1 %
15 à 24 ADA 76.8 % 79.5 % 84.0 % 86.8 % 89.4 %
25 à 34 ADA 88.3 % 85.8 % 85.6 % 86.4 % 89.1 %
35 ADA ou plus 94.6 % 93.4 % 93.1 % 91.9 % 91.8 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

La figure 4 montre que la différence dans les taux d’obtention de la citoyenneté entre les hommes et les femmes était légèrement supérieure chez ceux qui comptaient un plus faible nombre d'ADA et elle était également plus prononcée lors des recensements antérieurs. Par exemple, en 1986, la différence dans les taux d’obtention entre les hommes et les femmes chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA n’était environ que de 4 points de pourcentage (49,7 % contre 45,8 %), tandis que lors du recensement de 2006, le taux d’obtention était pratiquement le même (47,7 % contre 47,6 %). Par contraste, lors des cinq recensements, la différence dans les taux d’obtention de la citoyenneté entre les hommes et les femmes comptant 35 ADA ou plus était de près d’un point de pourcentage.

Figure 4 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le sexe et le nombre d’années depuis l’admission (ADA), recensements de 1986 à 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté selon le sexe et le nombre d’années depuis l’admission (ADA), recensements de 1986 à 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le sexe et le nombre d’ADA, recensements de 1986 à 2006
    1986 1991 1996 2001 2006
3 à 4 ADA Hommes 49.7 % 52.6 % 59.8 % 57.1 % 47.7 %
Femmes 45.8 % 49.8 % 57.7 % 57.5 % 47.6 %
5 à 14 ADA Hommes 70.1 % 76.8 % 80.7 % 81.7 % 84.3 %
Femmes 66.5 % 73.8 % 79.0 % 81.0 % 83.9 %
15 à 24 ADA Hommes 79.0 % 81.1 % 85.2 % 87.7 % 89.9 %
Femmes 74.7 % 78.0 % 82.8 % 85.9 % 88.9 %
25 à 34 ADA Hommes 89.7 % 87.2 % 87.0 % 87.6 % 89.9 %
Femmes 86.8 % 84.5 % 84.3 % 85.2 % 88.3 %
35 ADA ou plus Hommes 95.2 % 93.9 % 93.7 % 92.7 % 92.6 %
Femmes 94.1 % 93.0 % 92.5 % 91.1 % 91.1 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

Le taux d’obtention de la citoyenneté selon la région et le pays de naissance (recensement de 2006)

Le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants variait selon leur région de naissance. Les immigrants nés en Afrique et en Asie avaient le taux d’obtention de la citoyenneté le plus élevé par rapport aux immigrants de l’Amérique du Nord et de l’Europe.

Le tableau 2 montre qu’en 2006 le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants variait en fonction de la région de naissance. Le taux moyen d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus de toutes les régions de naissance était de 88,3 %. En comparaison, les taux des personnes nées en Afrique et en Asie étaient de 92,4 % et de 90,5 % respectivement. En revanche, les immigrants nés en Amérique du Nord avaient un taux d’obtention de 63,4 %, soit le taux le moins élevé de l’ensemble des régions, et bien en deçà du taux moyen.

La figure 5 montre que les modèles d’obtention de la citoyenneté des immigrants nés dans différentes régions variaient selon le nombre d’ADA. Les immigrants d’Afrique et d’Asie affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés que les taux moyens pour l’ensemble des régions de naissance dans chacune des quatre catégories d’ADA (5-14 ans, 15-24 ans, 25-34 et 35 ans ou plus), tandis que les immigrants des Amériques et de l’Océanie affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs aux taux d’obtention moyens pour ces périodes. Les immigrants d’Europe affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs aux taux moyens pour les catégories d’ADA des 5-14 ans, 15-24 ans et 25-34 ans, mais les immigrants comptant 35 ADA ou plus affichaient des taux similaires au taux moyen (92,1 % comparé à 91,8 %).

Tableau 2 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon la région de naissance et le nombre d’ADA, recensement de 2006
  Années depuis l’admission
Lieu de naissance des immigrants 3-4 5-14 15-24 25-34 35+
Asie 46.3 % 86.0 % 94.4 % 96.4 % 97.6 %
Asie orientale 44.1 % 87.4 % 95.7 % 97.2 % 98.2 %
Asie méridionale 42.8 % 80.9 % 90.3 % 94.5 % 97.0 %
Asie du Sud-Est 49.7 % 87.9 % 95.4 % 97.4 % 97.5 %
Asie occidentale et centrale et Moyen-Orient 55.4 % 90.4 % 94.9 % 95.5 % 97.1 %
Europe 51.0 % 82.4 % 82.7 % 84.2 % 92.1 %
Sud de l’Europe 61.2 % 87.8 % 75.8 % 85.5 % 91.4 %
Europe du Nord 37.3 % 60.9 % 75.3 % 82.0 % 90.3 %
Europe de l’Est 55.2 % 91.4 % 95.0 % 95.4 % 97.7 %
Europe de l’Ouest 37.1 % 63.4 % 70.7 % 79.8 % 92.6 %
Amériques 49.4 % 77.0 % 84.7 % 84.1 % 84.1 %
Antilles et Bermudes 45.1 % 80.1 % 89.6 % 93.7 % 95.9 %
Amérique du Nord 50.4 % 57.6 % 57.0 % 59.6 % 72.9 %
Amérique du Sud 47.2 % 81.7 % 91.1 % 93.8 % 97.4 %
Amérique centrale 58.9 % 84.1 % 92.2 % 95.2 % 97.1 %
Afrique 48.5 % 88.0 % 95.2 % 96.9 % 97.7 %
Afrique du Nord 47.5 % 89.2 % 95.4 % 96.2 % 98.0 %
Afrique orientale 48.7 % 88.5 % 95.9 % 98.2 % 97.6 %
Afrique de l’Ouest 53.3 % 89.5 % 94.7 % 96.5 % 93.3 %
Afrique méridionale 42.3 % 84.4 % 94.3 % 94.8 % 97.6 %
Afrique centrale 49.8 % 81.6 % 88.1 % 91.4 % 88.1 %
Océanie 41.2 % 72.2 % 82.9 % 84.6 % 84.5 %
Total 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Figure 5 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon la région de naissance et le nombre d’ADA, recensement de 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté selon la région de naissance et le nombre d’ADA, recensement de 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté selon la région de naissance et le nombre d’ADA, recensement de 2006
Années depuis l’admission 3 à 4 ADA 5 à 14 ADA 15 à 24 ADA 25 à 34 ADA 35 ADA ou plus
Toutes les régions 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %
Amériques 49.4 % 77.0 % 84.7 % 84.1 % 84.1 %
Océanie 41.2 % 72.2 % 82.9 % 84.6 % 84.5 %
Europe 51.0 % 82.4 % 82.7 % 84.2 % 92.1 %
Asie 46.3 % 86.0 % 94.4 % 96.4 % 97.6 %
Afrique 48.5 % 88.0 % 95.2 % 96.9 % 97.7 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Le tableau 3 montre que pour les immigrants de l’ensemble des régions de naissance, les taux moyens d’obtention de la citoyenneté chez les hommes dépassaient les taux d’obtention moyen chez les femmes (comptant 3 ADA ou plus ou 5 ADA ou plus) par environ 1 point de pourcentage. Pour les immigrants (comptant 3 ADA ou plus ou 5 ADA ou plus) nés en Asie, en Europe et dans les Amériques, l’écart des taux d’obtention de la citoyenneté entre les hommes et les femmes est également de 1 point de pourcentage dans chacune de ces régions. En revanche, les femmes immigrantes de l’Océanie comptant 3 ADA ou plus ou 5 ADA ou plus avaient un taux d’obtention de la citoyenneté d’environ un point de pourcentage plus élevé que chez les hommes. Pour la région de l’Afrique, les femmes immigrantes affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté similaires à celui des hommes immigrants.

À l’échelle sous-régionale, la différence de taux d’obtention de la citoyenneté entre les hommes et les femmes était la plus importante chez les immigrants nés en Amérique du Nord et la moins importante chez les immigrants nés dans les Antilles et aux Bermudes. Quant aux immigrants comptant 3 ADA ou plus en Amérique du Nord, le taux d’obtention de la citoyenneté des hommes immigrants dépassait celui des femmes par six points de pourcentage, tandis que pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus, l’écart entre le taux d’obtention des hommes et celui des femmes était de 7 points de pourcentage. Pour les immigrants nés dans les Antilles et aux Bermudes, le taux d’obtention de la citoyenneté chez les femmes immigrantes comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus dépassait celui des hommes immigrants par 3 points de pourcentage.

Tableau 3 : Taux d’obtention de la citoyenneté par région de naissance et par sexe, recensement de 2006
  Taux d’obtention – 3+ ADA Taux d’obtention – 5+ ADA
Lieux de naissance des immigrants Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes
Asie 85.0 % 85.4 % 84.8 % 88.3 % 88.9 % 87.8 %
Asie orientale 85.7 % 85.5 % 85.9 % 90.5 % 90.9 % 90.2 %
Asie méridionale 79.0 % 80.5 % 77.4 % 91.5 % 91.5 % 91.5 %
Asie du Sud-Est 89.8 % 90.0 % 89.6 % 85.9 % 87.4 % 84.3 %
Asie occidentale et centrale et Moyen-Orient 87.3 % 87.6 % 86.9 % 93.0 % 93.1 % 92.9 %
Europe 87.1 % 87.6 % 86.5 % 92.6 % 92.8 % 92.3 %
Europe du Sud 88.2 % 88.9 % 87.4 % 88.3 % 88.8 % 87.7 %
Europe du Nord 84.3 % 84.2 % 84.4 % 88.7 % 89.4 % 87.9 %
Europe de l’Est 91.5 % 91.9 % 91.1 % 85.0 % 85.1 % 85.0 %
Europe de l’Ouest 84.4 % 85.6 % 83.3 % 94.7 % 95.0 % 94.4 %
Amériques 80.0 % 80.6 % 79.5 % 85.8 % 87.0 % 84.6 %
Antilles et Bermudes 87.0 % 85.5 % 88.1 % 82.2 % 82.9 % 81.6 %
Amérique du Nord 62.6 % 66.2 % 59.9 % 89.2 % 87.7 % 90.3 %
Amérique du Sud 85.6 % 85.3 % 85.8 % 63.4 % 67.3 % 60.6 %
Amérique centrale 86.8 % 86.8 % 86.7 % 89.4 % 89.1 % 89.7 %
Afrique 86.3 % 86.1 % 86.5 % 89.2 % 89.2 % 89.3 %
Afrique du Nord 84.8 % 84.5 % 85.1 % 92.4 % 92.4 % 92.5 %
Afrique orientale 89.6 % 89.6 % 89.6 % 93.0 % 93.1 % 93.0 %
Afrique de l’Ouest 84.3 % 85.0 % 83.5 % 93.6 % 93.5 % 93.7 %
Afrique méridionale 86.8 % 86.7 % 86.9 % 91.5 % 91.6 % 91.4 %
Afrique centrale 76.7 % 76.4 % 76.9 % 91.1 % 90.9 % 91.3 %
Océanie 78.4 % 77.7 % 79.0 % 84.1 % 84.4 % 84.0 %
Total 85.1 % 85.6 % 84.6 % 88.3 % 88.9 % 87.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Les tableaux 4 à 8 montrent qu’en 2006, le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants variait considérablement selon le pays de naissance. Le tableau 4 illustre les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants de 16 pays où 100 000 immigrants ou plus ont été dénombrés lors du recensement de 2006. Parmi ces 16 pays, les taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants ayant été admis depuis 5 ans ou plus variait de 96,1 % pour ceux qui sont nés à Hong Kong à 63,1 % pour ceux qui sont nés aux États-Unis d’Amérique. À l’exception des États-Unis d’Amérique, les immigrants ayant été admis depuis 5 ans ou plus nés dans tous les autres pays affichaient un taux supérieur à 80 %.

Tableau 4 : Taux d’obtention de la citoyenneté par pays de naissance sélectionné et par ADA, recensement de 2006
  Années depuis l’admission
Lieu de naissance 3+ 5+ 3-4 5-14 15-24 25-34 35+
Royaume-Uni 84.4 % 85.1 % 37.2 % 61.1 % 76.2 % 82.4 % 90.3 %
République populaire de Chine 84.3 % 92.3 % 45.4 % 88.3 % 96.7 % 98.4 % 98.8 %
Inde 76.3 % 83.1 % 36.2 % 74.5 % 87.9 % 93.9 % 97.0 %
Philippines 87.7 % 92.4 % 48.9 % 88.0 % 96.2 % 98.1 % 98.5 %
Italie 88.4 % 88.5 % 47.4 % 73.5 % 74.7 % 82.2 % 90.0 %
États-Unis 62.3 % 63.1 % 50.4 % 57.0 % 56.4 % 59.4 % 72.8 %
Hong Kong 95.6 % 96.1 % 64.7 % 93.8 % 97.9 % 98.3 % 98.7 %
Allemagne 83.4 % 84.1 % 44.5 % 56.4 % 62.9 % 74.1 % 91.2 %
Pologne 93.3 % 93.9 % 53.3 % 88.1 % 94.4 % 95.2 % 97.8 %
Vietnam 94.5 % 95.6 % 62.3 % 91.7 % 96.6 % 97.9 % 96.2 %
Portugal 81.1 % 81.4 % 49.4 % 66.1 % 70.2 % 82.5 % 89.8 %
Républiques de l’Europe de l'Est (ancienne Union soviétique) 88.9 % 94.8 % 58.4 % 92.8 % 97.1 % 95.9 % 98.3 %
Pakistan 81.4 % 90.8 % 52.3 % 88.9 % 94.6 % 97.2 % 97.1 %
Jamaïque 86.7 % 88.3 % 43.1 % 77.6 % 87.0 % 93.6 % 96.5 %
Pays-Bas 86.5 % 87.2 % 27.9 % 45.5 % 56.6 % 70.9 % 94.1 %
Sri Lanka 85.7 % 90.2 % 44.4 % 87.7 % 95.8 % 98.9 % 96.8 %
Total pour les lieux de naissance 85.1 % 88.3 % 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Remarque : Les pays de naissance sélectionnés sont ceux pour lesquels plus de 100 000 immigrants ont été dénombrés lors du recensement de 2006.

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Le tableau 5 montre que parmi les pays de naissance comptant plus de 100 000 immigrants en 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté chez les hommes dépassait celui des femmes du plus grand nombre de points de pourcentage pour les personnes nées aux États-Unis d’Amérique, en Inde et en Italie (comptant 3 ADA ou plus ou 5 ADA ou plus). De ces trois pays, la différence la plus considérable a été relevée chez les immigrants nés aux États-Unis d’Amérique où le taux d’obtention de la citoyenneté chez les immigrants de sexe masculin dépassait celui des immigrantes par 6 et 7 points de pourcentage pour les immigrants comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus respectivement. En revanche, pour les immigrants nés en Jamaïque et aux Philippines, les taux d’obtention de la citoyenneté des femmes immigrantes comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus dépassaient celui des immigrants de sexe masculin par quelques points de pourcentage.

Tableau 5 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le sexe pour certains pays de naissance sélectionnés, recensement 2006
  Taux d’obtention – 3+ ADA Taux d’obtention – 5+ ADA
Lieu de naissance Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes
Royaume-Uni 84.4 % 84.2 % 84.6 % 85.1 % 85.1 % 85.2 %
République populaire de Chine 84.3 % 83.5 % 85.0 % 92.3 % 91.8 % 92.8 %
Inde 76.3 % 78.1 % 74.4 % 83.1 % 85.1 % 81.2 %
Philippines 87.7 % 86.7 % 88.4 % 92.4 % 91.8 % 92.8 %
Italie 88.4 % 89.6 % 87.0 % 88.5 % 89.8 % 87.1 %
États-Unis d’Amérique 62.3 % 65.9 % 59.7 % 63.1 % 66.9 % 60.3 %
Hong Kong 95.6 % 95.6 % 95.5 % 96.0 % 96.0 % 96.1 %
Pologne 93.2 % 93.7 % 92.8 % 93.9 % 94.2 % 93.5 %
Vietnam 94.5 % 95.1 % 93.9 % 95.6 % 95.9 % 95.3 %
Portugal 81.1 % 81.4 % 80.9 % 81.4 % 81.6 % 81.1 %
Républiques de l’Europe de l'Est (ancienne Union soviétique) 88.9 % 89.1 % 88.7 % 94.8 % 94.8 % 94.8 %
Pakistan 81.4 % 82.0 % 80.6 % 90.8 % 91.3 % 90.3 %
Jamaïque 86.7 % 84.1 % 88.6 % 88.3 % 85.8 % 90.2 %
Pays-Bas 86.5 % 86.9 % 86.1 % 87.2 % 87.7 % 86.7 %
Sri Lanka 85.7 % 86.8 % 84.5 % 90.2 % 91.0 % 89.4 %
Total pour les lieux de naissance 85.1 % 85.6 % 84.6 % 88.3 % 88.9 % 87.8 %

Remarque : Les pays de naissance sélectionnés sont ceux pour lesquels plus de 100 000 immigrants ont été dénombrés lors du recensement de 2006.

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Dans le recensement de 2006, 102 pays de naissance ont été relevés comme ayant 5 000 immigrants ou plus admis au Canada. Les immigrants nés dans une majorité de ces pays (73 sur 102) comptant 5 ADA ou plus au Canada affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté supérieurs à 88,3 % — le taux moyen pour les immigrants de l’ensemble des pays de naissance. Le tableau 6 énumère 15 de ces pays où les immigrants comptant 5 ADA ou plus avaient les taux d’obtention de la citoyenneté les plus élevés. Parmi ces 15 pays, les immigrants de la Tanzanie, du Laos et de l’Ouganda avaient les taux les plus élevés (97,2 %, 96,5 % et 96,5 % respectivement). Règle générale, les taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants de ces 15 pays dépassaient le taux moyen pour les immigrants de l’ensemble des pays de naissance dans chaque catégorie d’ADA. Comparativement au taux moyen d’obtention de la citoyenneté de 84,1 % pour tous les immigrants comptant 5-14 ADA, les taux d’obtention de citoyenneté des immigrants de 11 de ces 15 pays appartenant à cette catégorie d’ADA étaient supérieurs à 90 %. Pour les immigrants comptant 35 ADA ou plus, ceux de tous ces pays à l’exception du Cambodge affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté supérieurs à 95 %.

Tableau 6 : Taux d’obtention de citoyenneté pour les pays de naissance affichant les taux les plus élevés selon le nombre d’ADA, recensement 2006
  Années depuis l’admission
Pays de naissance 3+ 5+ 3-4 5-14 15-24 25-34 35+
Tanzanie 95.0 % 97.2 % 44.7 % 90.7 % 98.0 % 99.0 % 100.0 %
Laos 96.2 % 96.5 % 58.3 % 94.3 % 96.7 % 96.9 % 100.0 %
Ouganda 95.9 % 96.5 % 72.7 % 87.8 % 93.6 % 98.7 % Note de bas de page *98.4 %
Macao 95.8 % 96.3 % 76.7 % 94.8 % 96.0 % 99.5 % 100.0 %
Hong Kong 95.6 % 96.1 % 64.7 % 93.8 % 97.9 % 98.3 % 98.7 %
Roumanie 89.2 % 95.9 % 53.5 % 95.2 % 96.3 % 97.2 % 97.7 %
Slovénie 95.6 % 95.8 % 76.5 % 91.8 % 96.3 % 92.8 % 96.4 %
Hongrie 94.8 % 95.8 % 48.1 % 84.9 % 95.4 % 95.0 % 97.6 %
Républiques baltes 94.2 % 95.7 % 56.9 % 90.9 % 93.1 % 90.7 % 97.3 %
Ukraine 90.1 % 95.7 % 55.6 % 93.1 % 96.6 % 97.1 % 98.3 %
Vietnam 94.5 % 95.6 % 62.3 % 91.7 % 96.6 % 97.9 % 96.2 %
Égypte 92.6 % 95.4 % 53.4 % 91.4 % 97.7 % 95.7 % 98.5 %
Slovaquie 91.7 % 95.3 % 38.0 % 89.3 % 96.8 % 94.7 % 97.6 %
Croatie 94.5 % 95.1 % 73.6 % 90.4 % 92.6 % 95.3 % 97.7 %
Cambodge 94.2 % 95.0 % 67.9 % 88.8 % 96.3 % 96.0 % 81.8 %
Total pour les lieux de naissance 85.1 % 88.3 % 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Remarque : Les pays de naissance sélectionnés sont ceux pour lesquels plus de 5 000 immigrants ont été dénombrés lors du recensement de 2006 et pour lesquels le taux d’obtention de la citoyenneté est supérieur à 95,0 % pour les immigrants comptant 5+ ADA.

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Le tableau 7 dresse la liste de 29 pays de naissance ayant plus de 5 000 immigrants dénombrés dans le recensement de 2006; de ces pays, les immigrants comptant 5 ADA ou plus au Canada affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs à 88,3 % — soit le taux moyen pour les immigrants de tous les pays de naissance. Les immigrants nés au Japon et aux États-Unis d’Amérique affichaient les plus bas taux d’obtention de la citoyenneté, soit 58,8 % et 63,1 % respectivement. En général, les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants dans ces 29 pays augmentaient en proportion du nombre d’ADA au Canada. Il existait différents modèles d’obtention de la citoyenneté entre ces pays à l’échelle des catégories d’ADA. Premièrement, le taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants nés dans plusieurs pays (p. ex. le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Australie et la Nouvelle-Zélande) était inférieur au taux d’obtention moyen pour toutes les catégories d’ADA visées. Deuxièmement, les immigrants nés dans plusieurs autres pays (p. ex. la Corée du Sud, l’Inde, la Malaisie et la France) affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs aux taux d’obtention moyens dans les ADA antérieures, mais les taux d’obtention de la citoyenneté égalaient ou dépassaient par la suite le taux moyen pour les immigrants ayant été admis depuis plus longtemps (25-34 ans et 35 ans ou plus).

Remarque : Les pays de naissance sélectionnés sont ceux pour lesquels plus de 5 000 immigrants ont été dénombrés lors du recensement de 2006 et pour lesquels le taux d’obtention de la citoyenneté est inférieur à 88,3 %, le taux moyen pour l’ensemble des immigrants comptant 5 ADA et plus. La Scandinavie comprend le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède.

Tableau 7 : Taux d’obtention de la citoyenneté pour les pays de naissance affichant les taux les plus bas selon le nombre d’ADA, recensement 2006
  Période d’admission et ADA
Pays de naissance (2006) Avant 2003 / 3+ ADA Avant 2001 / 5 ou plus ADA 2001 à 2002 / 3 à 4 ADA 1991 à 2000 / 5 à 14 ADA 1981 à 1990 / 15 à 24 ADA 1971 à 1980 / 25 à 34 ADA Avant 1971 / 35+ ADA
Suisse Note de bas de page **86.43 % 88.1 % 39.4 % 77.4 % 87.3 % Note de bas de page **89.3 % Note de bas de page **94.4 %
Turquie 82.2 % 87.5 % 44.3 % 79.4 % Note de bas de page **91.2 % Note de bas de page **96.0 % Note de bas de page **97.2 %
Pays-Bas Note de bas de page **86.5 % 87.2 % 27.9 % 45.5 % 56.6 % 70.9 % Note de bas de page **94.1 %
France 83.0 % 87.2 % 34.9 % 73.7 % 88.7 % Note de bas de page **92.4 % Note de bas de page **94.1 %
Autriche Note de bas de page **86.6 % 87.1 % 24.3 % 49.3 % 68.1 % 73.4 % Note de bas de page **92.5 %
Irlande Note de bas de page **86.1 % 86.6 % 44.9 % 66.3 % 79.4 % 84.6 % Note de bas de page **91.1 %
Espagne Note de bas de page **85.7 % 86.5 % Note de bas de page **48.8 % 66.7 % 83.3 % 85.2 % 91.3 %
Grenade 83.0 % 86.1 % 35.4 % 75.2 % 86.4 % Note de bas de page **94.1 % Note de bas de page **99.0 %
Brésil 78.7 % 85.3 % 41.2 % 78.6 % 89.4 % Note de bas de page **89.2 % Note de bas de page **95.6 %
R.-U. 84.4 % 85.1 % 37.2 % 61.1 % 76.2 % 82.4 % 90.3 %
Saint-Vincent-et-les Grenadines 83.3 % 84.8 % Note de bas de page **54.3 % 68.0 % 86.6 % Note de bas de page **92.5 % Note de bas de page **97.6 %
Indonésie 77.9 % 84.4 % 35.1 % 69.7 % 89.2 % 86.4 % Note de bas de page **95.3 %
Allemagne 83.4 % 84.1 % 44.5 % 56.4 % 62.9 % 74.1 % 91.2 %
Malaisie 81.4 % 84.0 % 26.7 % 72.7 % 82.4 % Note de bas de page **95.7 % Note de bas de page **97.7 %
Équateur 80.2 % 83.9 % 41.1 % 77.4 % 83.5 % 87.6 % Note de bas de page **93.5 %
Belgique 82.5 % 83.9 % 38.2 % 55.7 % 65.3 % 78.4 % Note de bas de page **92.7 %
Cuba 73.1 % 83.7 % 39.2 % 82.2 % 86.1 % 84.9 % Note de bas de page **94.2 %
Soudan 73.7 % 83.3 % Note de bas de page **50.1 % 81.1 % Note de bas de page **92.7 % Note de bas de page **100.0 % Note de bas de page **93.6 %
Inde 76.3 % 83.1 % 36.2 % 74.5 % 87.9 % Note de bas de page **93.8 % Note de bas de page **97.0 %
RDC 74.5 % 82.8 % Note de bas de page **47.9 % 80.4 % Note de bas de page **93.9 % Note de bas de page **91.7 % 86.4 %
Scandinavie 82.1 % 82.6 % 34.0 % 55.2 % Note de bas de page ***50.2 % 71.9 % 89.8 %
Corée du Sud 72.2 % 82.3 % 34.6 % 74.1 % 88.4 % Note de bas de page **98.3 % Note de bas de page **96.2 %
Chili 80.2 % 81.5 % 47.2 % 64.7 % 81.9 % 87.9 % Note de bas de page **95.6 %
Singapour 77.9 % 81.5 % 40.5 % 70.2 % 84.2 % Note de bas de page **92.0 % Note de bas de page **97.7 %
Portugal 81.1 % 81.4 % Note de bas de page **49.4 % 66.1 % 70.2 % 82.5 % 89.8 %
Nouvelle-Zélande 76.7 % 79.4 % 34.7 % 59.5 % 76.5 % 85.8 % 87.9 %
Australie 64.5 % 66.1 % 43.4 % 54.2 % 60.1 % 60.8 % 78.6 %
États-Unis 62.3 % 63.1 % Note de bas de page **50.4 % 57.0 % 56.4 % Note de bas de page ***59.4 % Note de bas de page ***72.8 %
Japon Note de bas de page ***54.7 % Note de bas de page ***58.8 % Note de bas de page ***24.2 % Note de bas de page ***38.7 % 56.3 % 70.6 % 90.7 %
Total 85.1 % 88.3 % 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

En somme, en 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants variaient selon le pays de naissance et le nombre d’ADA. En outre, il y avait différents modèles d’obtention de la citoyenneté pendant les ADA chez les immigrants nés dans différents pays. Pour illustrer ce point, le tableau 8 et la figure 6 comparent le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants de certains pays de naissance sélectionnés dans les catégories d’ADA. Premièrement, les immigrants nés dans certains pays avaient des taux d’obtention de la citoyenneté supérieurs aux taux d’obtention moyens dans les cinq catégories d’ADA. Ce modèle est illustré par les immigrants nés aux Philippines, à Hong Kong et au Vietnam. Deuxièmement, les immigrants de certains autres pays affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs au taux moyen pour les immigrants ayant été admis depuis moins longtemps, mais ils ont affiché par la suite des taux identiques ou supérieurs aux taux moyens pour les immigrants ayant été admis depuis plus longtemps  (25-34 ans et 35 ans ou plus). Ce modèle est illustré par les immigrants nés en Inde, en Royaume-Uni et en Corée du Sud. Enfin, les immigrants de certains pays (p. ex. le Royaume-Uni et le Japon) affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs aux taux de chacune des cinq catégories d’ADA (3-4 ans, 5-14 ans, 15-24 ans, 25-34 ans et 35 ans ou plus). Dans le cas des immigrants des États-Unis d’Amérique, seulement ceux de la catégorie d’ADA 3-4 ans ont des taux d’obtention de la citoyenneté dépassant le taux d’obtention moyen pour cette catégorie; les immigrants des États-Unis d’Amérique dans toutes les autres catégories d’ADA affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté dépassant les taux moyens.

Figure 6 : Taux d’obtention de la citoyenneté pour certains pays ou régions de naissance sélectionnés selon le nombre d’ADA, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté pour certains pays ou régions de naissance sélectionnés selon le nombre d’ADA, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté pour certains pays ou régions de naissance sélectionnés selon le nombre d’ADA, recensement de 2006
Années depuis l’admission 3 à 4 ADA 5 à 14 ADA 15 à 24 ADA 25 à 34 ADA 35+ ADA
États-Unis 50.4 % 57.0 % 56.4 % 59.4 % 72.8 %
Japon 24.2 % 38.7 % 56.3 % 70.6 % 90.7 %
R.-U. 37.2 % 61.1 % 76.2 % 82.4 % 90.3 %
Corée du Sud 34.6 % 74.1 % 88.4 % 98.3 % 96.2 %
Inde 36.2 % 74.5 % 87.9 % 93.9 % 97.0 %
France 34.9 % 73.7 % 88.7 % 92.4 % 94.1 %
Vietnam 62.3 % 91.7 % 96.6 % 97.9 % 96.2 %
Philippines 48.9 % 88.0 % 96.2 % 98.1 % 98.5 %
Hong Kong 64.7 % 93.8 % 97.9 % 98.3 % 98.7 %
Tous les pays 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %. Consulter l’annexe 1 pour voir le tableau correspondant à cette figure.

Taux d’obtention de la citoyenneté selon l’âge au moment de l’admission (recensement 2006)

Les immigrants qui ont été admis à un plus jeune âge affichaient généralement des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés.

La figure 7 montre que les immigrants admis au Canada à un plus jeune âge avaient généralement des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés que ceux ayant été admis à un âge plus avancé. Cependant, les différences dans les taux d’obtention de la citoyenneté selon l’âge au moment de l’admission étaient plus frappantes chez les immigrants admis au Canada depuis moins longtemps. En 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant de 3 à 4 ADA dans les catégories des 65 ans ou plus, des 25 à 44 ans et des moins de 15 ans variaient de 39,3 % à 46,9 %, et enfin à 54,5 %. En revanche, avec l’augmentation du nombre d’ADA, les immigrants de toute catégorie d’âge à l’admission affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté convergents. Par exemple, les taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant 25-34 ADA pour tous les groupes d’âge étaient d’environ 90 %.

Figure 7 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon l’âge à l’admission et le nombre d’ADA pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté selon l’âge à l’admission et le nombre d’ADA pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté selon l’âge à l’admission et le nombre d’ADA pour les immigrants comptant 5+ ADA, recensement de 2006
Années depuis l’admission 3 à 4 ADA 5 à 14 ADA 15 à 24 ADA 25 à 34 ADA 35+ ADA
Moins de 15 ans 54.5 % 86.8 % 90.6 % 88.5 % 92.8 %
15 à 24 ans 45.5 % 82.4 % 88.4 % 89.1 % 91.4 %
25 à 44 ans 46.9 % 84.4 % 89.3 % 89.6 % 91.2 %
45 à 64 ans 38.8 % 80.4 % 89.6 % 88.3 % 84.9 %
65 ans ou plus 39.3 % 80.0 % 83.0 % 87.0 % 0.0 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Taux d’obtention de la citoyenneté selon le niveau de scolarité au moment du recensement (recensement de 2006)

Les taux d’obtention de la citoyenneté variaient selon le niveau de scolarité. Ces taux étaient plus élevés chez les immigrants qui avaient fait des études universitaires que chez ceux qui n’avaient pas atteint ce niveau de scolarité.

La figure 8 montre que parmi les immigrants âgés de 15 ans ou plus, les taux d’obtention de la citoyenneté sont légèrement plus élevés chez les personnes qui ont fait des études universitaires, par comparaison à celles qui n’ont pas atteint ce niveau de scolarité. Parmi les immigrants qui avaient fait des études universitaires, les taux d’obtention variaient de 89,7 % pour les détenteurs d’un doctorat à 93,2 % pour les diplômés en médecine ou dans un domaine connexe. Parmi les immigrants qui n’avaient pas fait d’études universitaires, les taux d’obtention variaient de 86,9 % pour ceux qui ne possédaient aucun certificat, diplôme ou grade à 88,9 % pour ceux possédant un diplôme d’apprenti, d’une école de métier ou d’un collège. Parmi les immigrants qui ont fait des études universitaires, les femmes affichaient un taux d’obtention de la citoyenneté légèrement inférieur aux hommes. L’écart entre les taux d’obtention de la citoyenneté des femmes et des hommes n’ayant pas fait d’études universitaires est faible.

Figure 8 : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants âgés de 15 ans ou plus et comptant 5 ADA ou plus, selon le niveau de scolarité et le sexe, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants âgés de 15 ans ou plus et comptant 5 ADA ou plus, selon le niveau de scolarité et le sexe, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants âgés de 15 ans ou plus et comptant 5+ ADA, selon le niveau de scolarité et le sexe, recensement 2006
  Total Hommes Femmes
Aucun certificat, diplôme ou grade 86.9 % 87.0 % 86.8 %
Diplôme d’études secondaires ou l’équivalent 86.8 % 87.4 % 86.4 %
Certificat ou diplôme d’apprenti ou d’une école de métiers 88.9 % 89.5 % 88.3 %
Baccalauréat 90.8 % 91.4 % 90.1 %
Maîtrise 90.6 % 91.4 % 89.5 %
Doctorat 89.7 % 90.3 % 88.1 %
Diplôme en médecine, en médecine dentaire, en médecine vétérinaire ou en optométrie 93.2 % 94.0 % 92.0 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Taux d’obtention de la citoyenneté selon la connaissance autodéclarée des langues officielles au moment du recensement (recensement 2006)

Les immigrants parlant au moins une des langues officielles affichaient un taux d’obtention de la citoyenneté plus élevé que ceux ne parlant ni l’anglais ni le français.

Lors du recensement de 2006, les immigrants comptant 5 ADA ou plus et déclarant connaître une langue officielle affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté beaucoup plus élevés que les immigrants ne parlant ni anglais ni français. La figure 9 montre que parmi les immigrants parlant à la fois l’anglais et le français, le taux d’obtention de la citoyenneté était d’un peu plus de quatre-vingt-dix pour cent (90,8 %), tandis qu’il était inférieur de seulement 3 points de pourcentage pour les immigrants parlant une de ces langues, et de 10 points de pourcentage pour les immigrants n’en parlant aucune. Il y avait peu de différences entre le taux d’obtention de la citoyenneté des hommes et celui des femmes dans chacune des catégories linguistiques.

Figure 9 : Taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus, selon la connaissance des langues officielles et le sexe, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté pour les immigrants comptant 5 ADA ou plus, selon la connaissance des langues officielles et le sexe, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5+ ADA, selon la connaissance des langues officielles et le sexe, recensement 2006
  Total Hommes Femmes
Total 88.3 % 88.9 % 87.8 %
Anglais seulement 88.4 % 88.9 % 88.0 %
Français seulement 88.1 % 88.2 % 88.0 %
Anglais et français 90.8 % 91.4 % 90.2 %
Ni anglais ni français 81.2 % 81.3 % 81.2 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

La figure 10 montre que parmi les immigrants ne parlant aucune des deux langues officielles, les taux d’obtentions de la citoyenneté pour les immigrants de 25 à 44 ans ou de 45 à 64 ans étaient particulièrement bas, soit environ 16 points de pourcentage de moins que les taux des immigrants des mêmes groupes d’âge parlant les deux langues officielles, ou de 11 à 14 points de pourcentage de moins que ceux des immigrants parlant l’anglais ou le français. Pour les immigrants de tous les groupes d’âge, le taux d’obtention des immigrants ne parlant aucune des deux langues officielles était aussi inférieur à celui des immigrants parlant au moins une des deux langues officielles. Cependant, les différences étaient moins prononcées pour les immigrants de 65 ans ou plus ou de moins de 18 ans; le fait que les demandes de citoyenneté pour les aînés ou les jeunes ne comportaient pas de test de connaissance et d’exigences en matière de langues officielles explique probablement la faiblesse de ces écarts par rapport aux autres groupes d’âge.

Figure 10 : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus, selon la connaissance des langues officielles et le sexe, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus, selon la connaissance des langues officielles et le sexe, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5+ ADA, selon la connaissance des langues officielles et l’âge au moment du recensement, recensement 2006
  Moins de 18 ans 18 à 24 ans 25 à 44 ans 45 à 64 ans 65 ans ou plus
Anglais seulement 85.2 % 87.4 % 86.2 % 88.8 % 91.6 %
Français seulement 83.7 % 80.1 % 84.3 % 89.5 % 92.5 %
Anglais et français 88.0 % 89.6 % 89.3 % 92.1 % 92.9 %
Ni anglais ni français 82.9 % 78.8 % 73.0 % 75.3 % 86.3 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Taux d’obtention de la citoyenneté selon la région ou la province de résidence au moment du recensement (recensement 2006)

Les immigrants du Québec affichaient les taux d’obtention de la citoyenneté les plus élevés pour toutes les années de recensement à l’exception de 1986, tandis que ceux de la région de l’Atlantique avaient les taux les moins élevés pour toutes les années de recensement.

Le tableau 8 et la figure 11 montrent que pendant toutes les années de recensement, le taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus variait selon les régions et les provinces. Par exemple, dans tous les recensements à l’exception de celui de 1986, les immigrants du Québec affichaient les taux d’obtention les plus élevés. En 1986, c’est le Québec et la Saskatchewan qui avaient les taux d’obtention les plus élevés, soit 85,3 % et 85,9 % respectivement. La différence entre le taux d’obtention des immigrants du Québec et le taux moyen pour le Canada a diminué à chaque recensement subséquent, puisqu’en 1986 et 2006, il était plus grand de 4,8 et de 1,2 points de pourcentage respectivement. Dans la région de l’Atlantique, les immigrants comptant 5 ADA ou plus avaient le taux d’obtention de la citoyenneté le plus bas comparativement aux autres provinces. À chaque année de recensement, les immigrants de la région de l’Atlantique et des Territoires avaient des taux d’obtention de la citoyenneté inférieurs de 7 et de 3 points de pourcentage au taux moyen pour le Canada.

Figure 11 : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus avant l’année de recensement, selon la région ou la province, recensements de 1986 à 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus avant l’année de recensement, selon la région ou la province, recensements de 1986 à 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5+ ADA avant l’année de recensement, selon la région ou la province, recensements de 1986 à 2006
  1986 1991 1996 2001 2006
Canada 80.5 % 82.9 % 85.6 % 86.1 % 88.3 %
Région de l’Atlantique 73.7 % 76.2 % 78.1 % 77.9 % 81.3 %
Québec 85.3 % 86.9 % 89.0 % 88.8 % 89.5 %
Ontario 78.8 % 82.1 % 85.4 % 86.2 % 88.7 %
Manitoba 82.8 % 84.5 % 86.5 % 87.6 % 88.1 %
Saskatchewan 85.9 % 84.8 % 86.7 % 85.9 % 86.6 %
Alberta 80.5 % 82.4 % 84.8 % 85.2 % 87.0 %
Colombie britannique 81.9 % 83.2 % 84.5 % 85.1 % 87.6 %
Territoires 77.3 % 79.7 % 82.8 % 82.4 % 84.6 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

Tableau 8 : Taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus, selon la région ou la province, recensements de 1986 à 2006
Région / Année de recensement 1986 1991 1996 2001 2006
Région de l’Atlantique Note de bas de page ***73.7 % Note de bas de page ***76.2 % Note de bas de page ***78.1 % Note de bas de page ***77.9 % Note de bas de page ***81.3 %
Québec Note de bas de page **85.3 % Note de bas de page **86.9 % Note de bas de page **89.0 % Note de bas de page **88.8 % Note de bas de page **89.5 %
Ontario Note de bas de page ***78.8 % 82.1 % Note de bas de page ***85.4 % Note de bas de page **86.2 % Note de bas de page **88.7 %
Manitoba Note de bas de page **82.8 % Note de bas de page **84.5 % Note de bas de page **86.5 % Note de bas de page **87.6 % Note de bas de page **88.1 %
Saskatchewan Note de bas de page **85.9 % Note de bas de page **84.8 % Note de bas de page **86.7 % Note de bas de page ***85.9 % Note de bas de page ***86.6 %
Alberta Note de bas de page **80.5 % Note de bas de page ***82.4 % Note de bas de page ***84.9 % Note de bas de page ***85.2 % Note de bas de page ***87.0 %
Territoires Note de bas de page ***77.2 % Note de bas de page ***79.5 % Note de bas de page ***83.0 % Note de bas de page ***82.4 % Note de bas de page ***84.5 %
Colombie-Britannique Note de bas de page **81.9 % Note de bas de page **83.2 % Note de bas de page ***84.5 % Note de bas de page ***85.1 % Note de bas de page ***87.6 %
Canada 80.5 % 82.9 % 85.6 % 86.1 % 88.3 %

Source : Recensements de 1986, 1991, 1996, 2001, et 2006, échantillon de 20 %.

La figure 12 montre que dans toutes les régions et provinces, il existe différents modèles d’obtention de la citoyenneté selon la catégorie d’ADA. Par exemple, dans la région de l’Atlantique, le taux d’obtention de la citoyenneté est plus élevé que le taux moyen pour le Canada seulement dans la catégorie des immigrants comptant de 3 à 4 ADA; dans toutes les autres catégories d’années depuis l’admission, les taux d’obtention sont inférieurs au taux moyen. Au Québec, si les taux des immigrants comptant de 3 à 4 ADA et depuis 5 à 14 ans sont légèrement inférieurs aux taux moyens, ceux des immigrants ayant été admis depuis 15 à 24 ans et depuis 25 à 34 ans sont supérieurs aux taux moyens.

Figure 12 : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le nombre d’ADA et la région ou la province, recensement 2006

Taux d’obtention de la citoyenneté selon le nombre d’ADA et la région ou la province, recensement 2006, décrit ci-dessous
Version texte : Taux d’obtention de la citoyenneté selon le nombre d’ADA et la région ou la province, recensement 2006
ADA Canada Région de l’Atlantique Québec Ontario Manitoba Saskatchewan Alberta Territoires Colombie-Britannique
3 à 4 ADA 47.6 % 50.4 % 45.4 % 50.2 % 42.6 % 41.8 % 39.9 % 65.4 % 46.2 %
5 à 14 ADA 84.1 % 74.3 % 84.0 % 85.2 % 80.8 % 80.2 % 80.9 % 78.0 % 83.1 %
15 à 24 ADA 89.4 % 75.8 % 91.2 % 89.5 % 88.6 % 84.6 % 88.6 % 85.0 % 89.0 %
25 à 34 ADA 89.1 % 75.2 % 92.4 % 89.2 % 89.1 % 81.8 % 88.2 % 81.7 % 88.5 %
35+ ADA 91.8 % 89.7 % 93.1 % 91.6 % 92.1 % 93.2 % 91.7 % 92.5 % 91.7 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %. Consulter l’annexe 2 pour voir le tableau correspondant à cette figure. Le taux d’obtention pour les immigrants comptant de 3 à 4 ADA dans les Territoires est calculé d’après un nombre inférieur à 300.

Conclusion

Cet examen des données des recensements de 1986 à 2006 montre que les taux d’obtention de la citoyenneté parmi les immigrants comptant 3 années depuis l’admission (ADA) ou plus et 5 ADA ou plus sont élevés et ont augmenté constamment d’une année de recensement à l’autre. Cependant, d’une année de recensement à l’autre, les taux d’obtention de la citoyenneté ont varié selon le nombre d’années depuis l’admission, le lieu de naissance, l’âge à l’admission, le niveau de scolarité, la connaissance des langues officielles et la province de résidence au moment du recensement. La comparaison des résultats des différents recensements entre 1986 et 2006 montre que les immigrants comptant plus d’ADA ont toujours eu des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés. Pour les immigrants qui ont été admis au Canada depuis 35 ans ou plus, les taux ont été de plus de 91 % pour les cinq années de recensement. Cependant, les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants des mêmes catégories d’années depuis l’admission ont varié d’une année de recensement à l’autre. L’écart entre les taux d’obtention des immigrants comptant 5 ADA ou plus et 3 ADA ou plus était plus grand en 2006 que lors des autres recensements.

De plus, les données des recensements indiquent que les taux d’obtention de la citoyenneté les plus élevés étaient ceux des immigrants provenant de plusieurs pays d’Afrique et d’Asie, et que les taux les moins élevés étaient ceux des immigrants nés au Japon, aux États-Unis d’Amérique et en Australie.

En ce qui concerne l’âge à l’admission, les immigrants plus jeunes avaient des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés que les immigrants plus âgés, mais c’est pour les immigrants comptant le moins d’ADA que l’écart était le plus prononcé. Les taux d’obtention étaient aussi plus élevés chez les immigrants ayant fait des études universitaires, comparativement à ceux dont le niveau de scolarité était moins élevé. Les immigrants qui déclaraient connaître au moins une des langues officielles affichaient des taux d’obtention de la citoyenneté plus élevés que ceux ne parlant ni l’anglais ni le français. Pour ce qui est des provinces, les immigrants du Québec ont eu les taux d’obtention de la citoyenneté les plus élevés pour toutes les années de recensement à l’exception de 1986, tandis que ceux de la région de l’Atlantique ont eu les taux les moins élevés pour toutes les années de recensement.

Dans l’ensemble, la différence entre les taux d’obtention de la citoyenneté selon le sexe est modérée. Dans chacun des recensements qui ont eu lieu de 1986 à 2006, les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants comptant 5 ADA ou plus étaient légèrement plus élevés pour les hommes que pour les femmes. La différence entre les taux d’obtention de la citoyenneté des hommes et des femmes était légèrement plus grande pour les immigrants comptant moins d’ADA, et également plus marquée pour les recensements les plus anciens. Il y avait peu de différence entre les taux d’obtention de la citoyenneté des hommes et des femmes pour chacune des catégories de langues officielles, c.-à-d. les immigrants parlant seulement l’anglais, seulement le français, l’anglais et le français et ne parlant ni l’anglais ni le français. Parmi les pays de naissance pour lesquels plus de 100 000 immigrants avaient été dénombrés lors du recensement de 2006, pour les immigrants nés en Jamaïque, en République populaire de Chine et aux Philippines, le taux d’obtention de la citoyenneté des femmes immigrantes comptant 3 ADA ou plus et 5 ADA ou plus dépassaient ceux des hommes immigrants.

Une analyse des données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011 révélera de quelle manière les taux d’obtention de la citoyenneté des immigrants ont changé par rapport aux années de recensements qui ont précédé. La mise en correspondance des données de l’ENM de 2011 et du fichier sur l’admission des résidents permanents de CIC permettront également de ventiler les taux d’obtention de la citoyenneté en fonction de la catégorie d’immigration. D’autres recherches pourraient être effectuées à partir des données administratives de CIC et montrer de quelle manière les taux d’obtention de la citoyenneté diffèrent selon la catégorie d’admission et la cohorte d’admission pour les immigrants présentant différents profils démographiques. Ces données peuvent aussi être utilisées pour comprendre pourquoi les taux d’obtention de la citoyenneté ont diminué chez les immigrants comptant de 3 à 4 ADA dans les recensements plus récents. En conclusion, l’analyse présentée dans ce rapport montre que la majorité des immigrants « admissibles » sont devenus des citoyens canadiens.

Appendice. Tableaux

Taux d’obtention de la citoyenneté (en %) selon le nombre d’ADA pour certains pays de naissance sélectionnés, recensement de 2006.
Lieux de naissance des immigrants Années depuis l’admission
3+ 5+ 3 à 4 5 à 14 15 à 24 25 à 34 35 ou plus
Japon Note de bas de page ***54.7 % Note de bas de page ***58.8 % Note de bas de page ***24.2 % Note de bas de page ***38.7 % 56.3 % 70.6 % 90.7 %
États-Unis 62.3 % 63.1 % Note de bas de page **50.4 % 57.0 % 56.4 % Note de bas de page ***59.4 % Note de bas de page ***72.8 %
R.-U. 84.4 % 85.1 % 37.2 % 61.1 % 76.2 % 82.4 % 90.3 %
Corée du Sud 72.2 % 82.3 % 34.6 % 74.1 % 88.4 % Note de bas de page **98.3 % Note de bas de page **96.2 %
Inde 76.3 % 83.1 % 36.2 % 74.5 % 87.9 % Note de bas de page **93.9 % Note de bas de page **97.0 %
France 83.0 % 87.2 % 34.9 % 73.7 % 88.7 % Note de bas de page **92.4 % Note de bas de page **94.1 %
Vietnam Note de bas de page **94.5 % Note de bas de page **95.6 % Note de bas de page **62.3 % Note de bas de page **91.7 % Note de bas de page **96.6 % Note de bas de page **97.9 % Note de bas de page **96.2 %
Philippines Note de bas de page **87.7 % Note de bas de page **92.4 % Note de bas de page **48.9 % Note de bas de page **88.0 % Note de bas de page **96.2 % Note de bas de page **98.1 % Note de bas de page **98.5 %
Hong Kong Note de bas de page **95.6 % Note de bas de page **96.1 % Note de bas de page **64.7 % Note de bas de page **93.8 % Note de bas de page **97.9 % Note de bas de page **98.3 % Note de bas de page **98.7 %
Total pour les lieux de naissance 85.1 % 88.3 % 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Taux d’obtention de la citoyenneté (en %) selon le nombre d’ADA et la province ou la région, recensement de 2006.
Province/Région Années depuis l’admission
3 à 4 5 à 14 15 à 24 25 à 34 35 ou plus
Région de l’Atlantique 50.4 % 74.3 % 75.8 % 75.2 % 89.7 %
Québec 45.4 % 84.0 % 91.2 % 92.4 % 93.1 %
Ontario 50.2 % 85.2 % 89.5 % 89.2 % 91.6 %
Manitoba 42.6 % 80.8 % 88.6 % 89.1 % 92.1 %
Saskatchewan 41.8 % 80.2 % 84.6 % 81.8 % 93.2 %
Alberta 39.9 % 80.9 % 88.6 % 88.2 % 91.7 %
Territoires 65.4 % 78.0 % 85.0 % 81.7 % 92.5 %
Colombie-Britannique 46.2 % 83.1 % 89.0 % 88.5 % 91.7 %
Canada 47.6 % 84.1 % 89.4 % 89.1 % 91.8 %

Source : Recensement de 2006, échantillon de 20 %.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :