Protection et aide pour les victimes de trafic de personnes

Êtes-vous victime de trafic de personnes? Nous pouvons vous aider à vous protéger en vous accordant un permis de séjour temporaire (PST) spécial. Ce permis accorde le statut d'immigrant au Canada aux victimes potentielles.

Un PST est valide pour une durée maximale de 180 jours. Selon votre situation, nous pouvons renouveler votre PST à la fin de la période de 180 jours.

Si vous obtenez un PST, vous aurez également accès à des soins de santé et à du counseling traumatologique.

De plus, vous pourrez faire une demande de permis de travail sans frais. Vous devrez remplir les documents nécessaires et les remettre à un agent d'immigration qui en assurera le traitement.

Au Canada, vous n'êtes pas tenu de témoigner contre votre trafiquant pour obtenir le statut de résident temporaire ou de résident permanent. Vous n'avez pas non plus à payer de frais pour votre premier PST ou votre permis de travail.

Si vous croyez être victime de traite des personnes, ou si vous connaissez quelqu'un qui l'est, veuillez communiquer avec le bureau d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) le plus près de chez vous. Pour trouver le bureau d'IRCC le plus près de chez vous, veuillez nous appeler en composant le numéro sans frais 1 888 242-2100 (au Canada seulement). Si vous vous présentez à notre bureau, nous pourrons évaluer votre demande plus rapidement. Si vous avez besoin d'une assistance sur-le-champ, veuillez communiquer avec le service de police de votre localité ou composer le 911.

Un agent d'immigration du bureau local d'IRCC vous interrogera afin de déterminer si vous avez droit à un PST.

Au besoin, les agents vous aideront à établir les premiers contacts auprès d'autres groupes d'aide aux victimes de traite des personnes, notamment d'autres organisations fédérales, provinciales ou municipales, des organisations non gouvernementales ou l'ambassade de votre pays d'origine.

Les avantages d'un PST

Vous pourriez avoir besoin d'un PST à court terme pour l'une ou l'autre des raisons suivantes :

  • échapper à l'influence d'un trafiquant,
  • vous donner le temps de décider si vous voulez retourner dans votre pays,
  • vous remettre d'un traumatisme physique ou psychologique (par exemple, vous pourriez avoir besoin de counseling ou de traitements médicaux),
  • participer à l'enquête ou à la poursuite intentée contre le trafiquant,
  • gagner votre vie sans crainte d'être persécutées par un trafiquant.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :