Le gouvernement du Canada crée le Conseil consultatif en matière d’intelligence artificielle

Communiqué de presse

Un groupe de chercheurs, d’universitaires et des gens d’affaires distingués fourniront des conseils sur les façons de tirer parti des forces du Canada en matière d’intelligence artificielle, tout en gardant à l’esprit les valeurs canadiennes

Le 14 mai 2019 – Ottawa (Ontario)

L’intelligence artificielle (IA) consiste en un ensemble de technologies complexes et puissantes qui transformera tous les secteurs et toutes les industries au Canada. Elle a le pouvoir de nous aider à régler certains de nos plus grands problèmes, qu’il s’agisse d’améliorer la santé de la population ou de lutter contre les changements climatiques. L’IA fera aussi naître de nouvelles sources d’emploi et de croissance économique durable. Le Canada a déjà commencé à miser sur l’IA grâce à la supergrappe de l’intelligence artificielle, établie à Montréal.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, a annoncé l’établissement du Conseil consultatif en matière d’intelligence artificielle. Il s’agit de la prochaine étape de l’approche exhaustive du gouvernement du Canada visant à appuyer ce nouveau secteur d’envergure. Le ministre a annoncé la constitution du conseil lors de son passage à Paris, à l’occasion de la rencontre des ministres du Numérique du G-7 qui se tient cette année sous le thème « Bâtir ensemble un numérique de confiance ». Les participants se penchent sur les conditions propices à l’innovation et à la confiance au sein de sociétés et d’économies axées sur le numérique.

Le Conseil formulera des recommandations au gouvernement du Canada quant aux manières de consolider les forces du pays en matière d’IA. De plus, il cernera les possibilités de croissance économique qui procureront des retombées pour tous les Canadiens, et il veillera à ce que les avancées dans le secteur reflètent les valeurs canadiennes. En effet, le gouvernement est déterminé à promouvoir une vision humaine de l’IA, ancrée dans les droits de la personne, la transparence et l’ouverture. Ces valeurs permettront de renforcer la confiance et la responsabilisation dans ce domaine, tout en protégeant les valeurs, les processus et les institutions démocratiques.

Le Conseil mettra sur pied un groupe de travail qui se penchera sur la commercialisation de l’IA et d’analyses de données appartenant à des intérêts canadiens, en se fondant sur les travaux entrepris par la table sectorielle de stratégies économiques sur les industries numériques. Il fournira également des conseils sur la meilleure façon d’atteindre les objectifs fixés dans la Déclaration franco-canadienne sur l’intelligence artificielle et appuiera la participation du Canada à diverses tribunes internationales, comme le G-7, le G-20, l’OCDE et le Forum économique mondial.

Le Conseil sera coprésidé par Foteini Agrafioti, scientifique en chef de la Banque Royale du Canada, et Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle.

Voici les autres membres du Conseil consultatif :

  • Pierre Boivin, président et chef de la direction, Claridge
  • Natalie Cartwright, cofondatrice et directrice de l’exploitation, Finn AI
  • Marc-Antoine Dilhac, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éthique publique et théorie politique, Université de Montréal
  • Eli Fathi, cofondateur et chef de la direction, MindBridge Analytics Inc.
  • Geoffrey Hinton, conseiller scientifique en chef, Vector Institute for Artificial Intelligence
  • Ian Kerr, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éthique, droit et technologie, Université d’Ottawa
  • Jordan Kyriakidis, confondateur et chef de la direction, QRA Corp
  • AJung Moon, directrice, Open Roboethics Institute
  • Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada
  • Teresa Scassa, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques et droit de l’information, Université d’Ottawa
  • Elissa Strome, directrice exécutive de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, CIFAR
  • Richard Sutton, conseiller scientifique en chef, Alberta Machine Intelligence Institute
  • Geneviève Tanguay, vice-présidente, Technologies émergentes, Conseil national de recherches du Canada

Citations

« L’intelligence artificielle représente beaucoup plus qu’un nouveau produit ou service. Elle nous permet d’entrevoir des solutions à certains de nos plus grands défis et offre de nouvelles occasions de créer des emplois et d’assurer une croissance dans toutes les industries, tout en améliorant la vie de tous les citoyens. Le Conseil consultatif nous aidera à exploiter pleinement le leadership du Canada en matière d’IA, tout en conservant nos valeurs canadiennes d’inclusion et de diversité, de sorte que tous les Canadiens puissent participer à l’économie numérique et en profiter. »
– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains

« L’intelligence artificielle a un énorme potentiel pour nous aider à concevoir les services numériques adaptés que réclament les Canadiens, mais elle doit être utilisée de façon éthique et responsable. Le Conseil consultatif en matière d’intelligence artificielle nous fournira l’expertise indispensable de l’industrie, du milieu universitaire et du gouvernement pour nous assurer que nous utilisons l’intelligence artificielle d’une manière transparente, délibérée et responsable ».
– La présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique, l’honorable Joyce Murray

Faits en bref

  • Le Canada peut s’appuyer sur de solides assises en matière d’IA. Il détient de grandes forces en sciences, il peut compter sur des gens compétents et talentueux, il comporte de nombreuses grappes et il possède un écosystème prospère en matière de démarrage d’entreprises. Plus de 800 entreprises du domaine de l’IA ont leur siège au Canada et le nombre d’entreprises en démarrage dans cette discipline au pays augmente d’environ 28 % par année.

  • L’intelligence artificielle contribue grandement à l’économie canadienne. En 2018, des capitaux de risque de l’ordre de 548 millions de dollars ont été investis dans des entreprises canadiennes du secteur de l’IA, une hausse d’environ 50 % par rapport à 2017. Par ailleurs, les possibilités d’emploi dans le domaine de l’IA au Canada ont connu une croissance de près de 500 % de juin 2015 à juin 2017.

  • Le gouvernement a choisi cinq supergrappes représentant plus de 450 entreprises, 60 établissements d’enseignement postsecondaire et 180 autres participants. Ces supergrappes prévoient toutes appuyer des projets faisant la promotion du développement ou de l’utilisation de l’IA dans leurs industries respectives. La supergrappe qui se concentrera le plus sur l’IA est la Supergrappe des chaînes d’approvisionnement axées sur l’IA (SCALE.AI). Elle entreprendra des activités visant la mise au point de plateformes de chaînes d’approvisionnement de prochaine génération propulsées par l’IA et créera ainsi plus de 16 000 emplois pour les Canadiens.

  • La Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle appuie la recherche liée à l’IA. Elle vise à attirer et à retenir au Canada des gens de talent, tout en favorisant la collaboration entre les principaux centres d’expertise en IA au Canada, et veille à ce que le Canada se démarque en tant que destination de choix pour les entreprises dans ce secteur.

  • Le soutien qu’accordera le gouvernement du Canada au Conseil consultatif en matière d’intelligence artificielle se fera par l’entremise d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada, de concert avec Affaires mondiales Canada, le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et le Bureau du Conseil privé, de même qu’avec d’autres ministères fédéraux et partenaires.

  • Le 22 novembre 2018, lors du sommet du groupe numérique 9 (D9) en Israël, le Canada et les autres pays membres du D9 se sont entendus sur une approche commune en ce qui concerne la mise en œuvre et l’utilisation responsables de l’IA par les gouvernements.

Produits connexes

Personnes-ressources

Dani Keenan
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique
343-291-1710

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : InnovationCanadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :