Le gouvernement du Canada présente la nouvelle stratégie fédérale pour la croissance du tourisme en vue d’aider les communautés de toutes les régions à créer des emplois pour la classe moyenne

Document d'information

Le 21 mai 2019 — Ottawa (Ontario)

Contexte

Créer des emplois pour la classe moyenne : Une stratégie fédérale pour la croissance du tourisme libérera le plein potentiel du tourisme de stimuler la croissance économique et la création d’emplois à toutes les périodes de l’année et dans toutes les régions du pays. Cette stratégie compte trois piliers et se fonde sur le principe selon lequel chaque communauté a des expériences à offrir et est en mesure de devenir une destination à part entière.

Pilier 1 — Développer le tourisme dans les communautés du Canada

Les années 2017 et 2018 ont marqué des records pour le tourisme au Canada. Le secteur représente plus de 1,8 million d’emplois, tant dans les grandes villes que dans les petites communautés, et le gouvernement du Canada est déterminé à fournir le soutien nécessaire pour maintenir cette croissance. C’est pour cela que le gouvernement a créé le Fonds pour les expériences canadiennes (FEC), une initiative de 58,5 millions de dollars qui aidera les communautés à offrir de nouveaux produits ou expériences touristiques ou à améliorer ceux déjà offerts, ou encore pour créer, rénover ou agrandir des installations touristiques.

Géré par les organismes de développement régional (ODR) du Canada, le Fonds investira dans des produits et des expériences valorisant les atouts du Canada, tout en assurant le développement d’activités touristiques ailleurs que dans les grandes villes et à d’autres périodes que la saison estivale.

Les projets recevront une subvention pouvant couvrir jusqu’à 100 % des coûts admissibles.

Il sera possible de présenter une demande de subvention jusqu’à ce que les fonds soient épuisés.

Catégories et critères

Les investissements réalisés dans le cadre du FEC seront axés sur les cinq priorités suivantes :

  • accroître le tourisme hivernal et en saisons intermédiaires, en finançant des projets comme des expériences locales, des circuits, des excursions, des activités spéciales et des installations touristiques;
  • assurer la croissance du tourisme dans les communautés rurales et éloignées, en investissant dans des projets d’embellissement des communautés; dans la mise au point d’expériences locales (comme la pêche ou la visite de vignobles, de brasseries ou de fermes); dans l’offre d’aventures diverses, l’écotourisme et l’agrotourisme; dans la valorisation de produits locaux; et dans les installations touristiques locales;
  • accroître le tourisme autochtone, en investissant dans des projets comme la préparation à la mise en marché, les expériences locales, l’élaboration de gammes de produits de consommation, les circuits touristiques, les festivals et les événements spéciaux;
  • promouvoir l’inclusion, particulièrement pour la communauté LGBTQ2, en offrant du soutien aux programmes de formation des formateurs; à divers projets, notamment des attractions, des festivals et des événements spéciaux; et à des activités de préparation à la mise en marché;
  • favoriser le tourisme de la ferme à la table et le tourisme culinaire en investissant dans des projets comme les circuits gastronomiques, les marchés de producteurs et l’élaboration d’expériences locales (comme la visite de fermes, de brasseries ou de vergers).

Les propositions qui répondent à des critères constituant un atout pourraient être choisies en priorité. Ces critères sont axés sur le perfectionnement des compétences, la création d’emplois et la durabilité environnementale et économique.

Pilier 2 — Attirer les investissements vers l’économie touristique

Tous les ordres de gouvernement ont un rôle à jouer dans le tourisme. Mais un manque de coordination entre eux signifie que les gouvernements n’ont pas un impact aussi important qu’ils le pourraient. Afin d’améliorer la coordination entre les administrations et d’aider à attirer l’investissement privé dans le secteur, cette stratégie permettra de créer des groupes d’investissement en matière de tourisme dans toutes les régions du Canada pour permettre le développement de projets touristiques porteurs d’impact, y compris des projets de destination à grande échelle.

Destination Canada et les organismes de développement régional codirigeront les groupes d’investissement en matière de tourisme, qui seront adaptés aux besoins particuliers de chaque région du pays. Les organismes de développement régional mettront à profit leurs partenariats existants pour mener un effort concerté, reflétant les besoins de leur région respective.

Ces groupes inciteront le secteur privé, tant au Canada qu’à l’étranger, à investir dans des projets touristiques ambitieux et de grande envergure.

Les autres organismes participants comprendront Parcs Canada, Patrimoine canadien et la Banque de développement du Canada, ainsi que de nouveaux partenaires fédéraux comme Exportation et développement Canada et Investir au Canada.

Le gouvernement fédéral travaillera par l’entremise des groupes d’investissement touristique pour devenir un partenaire plus efficace pour chacune des régions, ce qui permettra de développer des produits prometteurs et d’assurer la cohérence et la congruence des investissements. Les groupes auront une perspective de marché mondial, une compréhension de l’environnement intragouvernemental, une base de connaissances commune et la capacité d’harmoniser les priorités avec les organisations. Leur objectif sera d’assurer une approche cohérente à l’égard du développement régional de destinations qui améliorent les possibilités pour les communautés locales.

Pilier 3 — Un accent renouvelé sur la collaboration entre les secteurs public et privé

Créer des emplois pour la classe moyenne : Une stratégie fédérale pour la croissance du tourisme reconnaît les obstacles de longue date à la croissance du secteur touristique canadien; obstacles qui ne sont pas faciles à surmonter à court terme. Un partenariat plus solide avec les chefs de file de l’industrie est nécessaire pour relever ces défis à long terme. C’est pourquoi notre gouvernement a mis sur pied la Table de stratégies économiques sur le tourisme.

Dans le budget de 2017, le ministre des Finances a annoncé un nouveau modèle de collaboration entre l’industrie et le gouvernement, axé sur la transformation des forces économiques canadiennes en avantages mondiaux grâce à la création de tables sectorielles de stratégies économiques. Elles représentent une nouvelle approche du développement dans des secteurs à forte croissance et à fort potentiel : fabrication de pointe, agroalimentaire, technologies propres, industries numériques, santé/biosciences et ressources de l’avenir. Chaque table est composée de chefs de file de l’industrie, y compris des chefs de la direction, qui fixent des objectifs de croissance ambitieux, ciblent les défis et les « goulots d’étranglement » propres au secteur et établissent une feuille de route pratique pour faire du pays un chef de file de l’innovation dans ces secteurs.

Le budget de 2019 reconnaît officiellement que le tourisme est un secteur à forte croissance et à fort potentiel qui mérite sa propre table sectorielle de stratégies économiques. Dans le cadre de la Stratégie fédérale pour la croissance du tourisme, la nouvelle table a été lancée au printemps 2019. Elle offre une plateforme unique pour des mesures ciblées visant à stimuler et à soutenir la croissance du secteur du tourisme au Canada. En collaborant de cette façon avec l’industrie, le gouvernement s’assurera que le tourisme est en première ligne dans l’élaboration des politiques économiques, afin de relever efficacement les défis et de saisir les occasions stratégiques de faire croître l’économie touristique et de créer de bons emplois pour la classe moyenne.

Parmi les domaines importants que la Table pourrait aborder, mentionnons le coût élevé des déplacements à destination et à l’intérieur du Canada, les pénuries de main-d’œuvre dans le secteur et l’augmentation des investissements. Elle pourrait également se pencher sur la compétitivité, la durabilité, l’économie du partage et les plateformes numériques.

Créer des emplois pour la classe moyenne : Une stratégie fédérale de croissance du tourisme établit une nouvelle approche pour faire croître l’économie touristique du Canada. Elle reconnaît que le tourisme international contribue de façon essentielle à la prospérité du pays. Et elle repose sur la capacité du tourisme à se développer rapidement, à condition que les gouvernements mobilisent les bonnes politiques et les bons investissements, et que les partenaires du secteur privé soient prêts à tirer parti des possibilités qui s’offrent à eux. 

De nombreux ministères préconisent des politiques qui favorisent la croissance du tourisme.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :