L’Équipe de la Défense a parlé – et écouté – lors de la Journée Bell Cause pour la cause

Le 5 février 2021 - Nouvelles de la Défense

Bell - Cause pour la cause
 

Durant la Journée Bell Cause pour la cause cette année, les membres de l’Équipe de la Défense – civils comme militaires – se sont rassemblés virtuellement pour prendre part à diverses activités organisées à cette occasion dans le but d’encourager la tenue de conversations ouvertes sur la santé mentale à l’échelle du pays.

La campagne, qui en est à sa 11e édition, vise à créer un Canada exempt de la stigmatisation entourant la malade mentale en rehaussant la sensibilisation et en amassant des fonds au profit de services et programmes en santé mentale. Cette année, la campagne a aidé à recueillir plus de 7,9 millions de dollars en dons que Bell versera à des initiatives canadiennes en santé mentale. De plus, on a établi un nouveau record : 154 387 425 messages de soutien en une seule journée à l’échelle des plateformes des médias sociaux participantes.

« Aussi, l’autre grand avantage de cette journée est une simple invitation à parler, et j’ajouterais, à écouter. Nous devons écouter les gens. Nous devons absorber ce qu’ils disent afin de pouvoir leur tendre la main et les aider. C’est une invitation à vraiment découvrir et à se demander mutuellement comment nous tenons le coup. Rien ne peut remplacer ce genre d’engagement, surtout cette année », affirme Jody Thomas, sous-ministre et cochampionne de la santé mentale, durant une discussion de groupe virtuelle à l’occasion de la Journée Bell Cause pour la cause.

Compte tenu du stress, de l’incertitude et – pour bon nombre d’entre nous – de l’isolement social accru que nous vivons, effets entraînés par la COVID-19, il est plus important que jamais de parler ouvertement de ce que nous ressentons avec nos amis, notre famille et nos collègues.

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, une série de messages, de discussions et d’entretiens avec des hauts dirigeants et des experts en santé mentale ont été diffusés aux membres de l’Équipe de la Défense et publiés dans des plateformes des médias sociaux tout au long de la journée. Au cas où vous n’auriez pas vu ces publications, consultez les liens suivants pour découvrir les mesures prises par la Défense en vue d’améliorer le bien-être en milieu de travail, obtenir des conseils pour accroître la résilience et préserver sa santé mentale, et savoir vers où se tourner lorsqu’on a besoin d’aide :

L’entretien d’un dialogue ouvert sur les problèmes de santé mentale permet de réduire la stigmatisation et fait en sorte qu’il soit plus facile pour les gens souffrant de problèmes de santé mentale d’en parler. Le fait de s’ouvrir constitue souvent la première étape à franchir pour trouver des ressources utiles.

Légende

On voit à gauche le lieutenant de vaisseau Greg Hutchings (officier du génie des systèmes de marine) et à droite, le capitaine de frégate Christopher Rochon (commandant du NCSM Halifax). La photo a été prise durant l’activité qu’ils ont tenue sur le pont d’envol à l’occasion de la Journée Bell Cause pour la cause, alors qu’ils étaient au large de Wilhelmshaven, en Allemagne.

« Plus on parle [de santé mentale], plus les gens seront à l’aise de s’ouvrir. Nous ne devons jamais sous-estimer l’effet que cela produit. C’est important », ajoute l’adjudant‑chef Martin Colbert.

Bien que l’on ait accompli beaucoup de progrès au fil des ans en vue de l’élimination de la stigmatisation entourant la santé mentale, on a encore du chemin à faire. On encourage les membres de l’Équipe de la Défense à poursuivre la conversation touchant la santé mentale, en milieu de travail et à l’extérieur de celui-ci, tout au long de l’année. Il ne faut pas oublier :

Les membres de l’Équipe de la Défense, ainsi que leurs familles, ont à leur disposition des ressources en santé mentale. Si vous avez besoin d’aide ou connaissez quelqu’un qui en a besoin, communiquez avec le Programme d’aide aux employés ou le Programme d’aide aux membres des Forces canadiennes, au 1-800-268-7708.

Le saviez-vous? Depuis le 1er janvier 2021, les membres du personnel à bord du NCSM Halifax sont dans une bulle sans COVID-19, laquelle a été protégée du monde extérieur. Par conséquent, ils n’ont pas besoin de porter un masque à bord du navire.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :